Au pays de Rosie Maldonne, tome 1 : Un palace en enfer


un palace en enferun palace en enfer présentation

Quatrième de couv2

Sexy et grande gueule, Rosie Maldonne est une jeune mère de trois enfants qui a pour seules ressources les versements du RSA. Elle vit dans une vieille caravane, posée sur un terrain vague à quelques encablures de Cannes. Alors qu’elle se démène sans cesse pour trouver de l’argent, mettant en pratique son système D habituel, le destin finit par frapper à sa porte : un gros paquet de fric lui tombe dessus sans prévenir ! Dès lors, les ennuis commencent et les questions affluent : Qui est ce flic trop mignon qu’elle croise partout ? Pourquoi sa meilleure amie a-t-elle disparu avec son bébé ? Est-ce vraiment la mafia russe qui la pourchasse ?
Cet argent tombé du ciel lui ouvrira-t-il les portes d’un palace, ou celles d’un enfer ?

2,99€ au format numérique et 16,95€ au format broché

Qu'est ce que j'en pense

Quand l’auteure m’a proposé de découvrir ce roman, je n’ai pas hésité un instant, car à la lecture de la quatrième de couverture, je savais que Rosie Maldonne, me promettait un agréable moment de détente.

J’étais très intriguée par le mélange d’enquête et d’humour, ce n’est pas une association à laquelle je suis habituée, mais je suis ravie de m’être laissé tenter, car ce bouquin est une véritable bouffée d’air frais et un coup de cœur.

Dès les premières pages, nous faisons la connaissance de Rosie et nous aimons son optimisme, malgré le fait qu’elle vive du RSA avec ses trois enfants dans une caravane.  C’est cette force de caractère qui la rend très attachante, mais pas que… j’ai adoré son côté complètement déjanté et extravagant, son sens de la répartie qui m’a plus d’une fois fait hurler de rire.

Rosie, c’est aussi une personne comme vous et moi au grand cœur qui fera toujours passer le bien-être des autres avant le sien et pour ça aussi nous l’aimons.

On se laisse très vite entraîner dans le quotidien de Rosie et encore plus quand un retournement de situation se produit. Très vite, elle va mener une autre vie et j’ai aimé la façon dont l’auteure introduit ce changement.

De nouveaux protagonistes font leur apparition et apportent un petit côté enquête policière à ce roman et ce mélange se fait très bien.

Il faut dire que les méchants sont très peu crédibles et les situations coquasse qui se déroulent entre eux et Rosie rendent l’histoire encore plus déjantée et addictive.

En plus de l’humour qui est omniprésent, nous enquêtons avec Rosie jusqu’à arriver à un dénouement totalement bluffant, car nous n’avons rien vu venir quant au coupable de cette intrigue.

Arrivée à la fin de ce roman, je suis heureuse d’être en possession de la suite et je ne vais pas tarder à craquer.

Bref, si vous aimez les héroïnes complètement déjantées et les enquêtes surprenantes, n’hésitez pas à vous laisser tenter.

coups de coeurPrésentation de l'auteureAlice Quinn a beaucoup de points communs avec sa Rosie Maldonne, l’héroïne de Un palace en enfer…
Comme elle, elle vit dans le midi, elle est désorganisée, elle a des gosses, des chats, elle a vécu dans une caravane, et elle connaît bien le système D pour survivre….
Elle a fait toutes sortes de métiers, de ouvreuse de cinéma à serveuse dans des cafés, elle écrit depuis longtemps, mais sous d’autres noms, elle a joué dans une comédie musicale dans des MJC en chantant comme une casserole, elle a voyagé dans pas mal d’endroits, bref, elle a des petites expériences de la vie qui lui ont permis d’imaginer le personnage de Rosie.
Elle l’a voulu proche de Erin Brokovitch, qu’elle adore.
A la différence de Rosie, elle n’a jamais été sexy, elle a le double de son âge, son bac et sa grand-mère ne s’est jamais prostituée, du moins pas à sa connaissance… Sa devise serait du genre : « Pas de panique, quand on touche le fond on finit par remonter. »
Elle aime les Pépitos, mais n’en abuse plus depuis qu’elle n’arrive plus à perdre ses kilos en trop, les sushis et le thé vert. Elle est gourmande quand même et a tendance à se resservir 2 fois. Les spaghettis restent son plat préféré, surtout aux vongole avec un petit vin blanc de Sorrente.
Elle aime le soleil chaud, bien chaud, la canicule, quand ça tape bien fort, et qu’on ne peut pas faire un pas devant l’autre sans être scotché au bitume.

alice queen

Publicités

3 Réponses

  1. Un excellent livre qui permet de se détendre et de s’évader du monde fou dans lequel nous vivons. Totalement fan de l’amie Rosie qui reste un sacré personnage, j’aime son côté loufoque et déjantée. Le mélange des genres comédie et policier est savamment travaillé.Impossible de passer à côté de tels bons moments de lecture. J’avais déjà parlé à plusieurs reprises des deux livres sur mes pages et l’auteur Alice que je suis et soutiens depuis ses débuts avait eu droit à plusieurs entretiens.Bref que du bon !

    Aimé par 1 personne

    1. Ha oui Rosie est excellente on ne peut que l’aimer 🙂

      J'aime

  2. […] Mon avis sur « Un palace en enfer » de Alice Queen […]

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :