Archives de Catégorie: Bit-Lit

Kara Gillian, tome 2 : Le sang du démon de Diana Rowland


Kara Gillian, flic et invocatrice de démons, essaie de remettre sa vie sur les rails de la normalité. Mais, découvrir que son collègue du FBI Ryan est connu parmi les démons et devoir enquêter sur l’assassinat de plusieurs personnes dont l’âme a été dévorée, n’est pas le meilleur moyen d’y parvenir. D’autant que Kara ne pense pas pouvoir résoudre ces meurtres sans l’aide du séduisant et insatiable seigneur Rhyzkahl. Entre paradis et enfer, homme et démon, elle est sur le point de faire face à la seule chose à laquelle elle ne pourra peut-être pas survivre.

Qu’est-ce que j’en pense?
Quel bonheur de retrouver Kara. Je me demande d’ailleurs comment j’ai pu attendre aussi longtemps avant de me lire ce deuxième tome après un tel coup de cœur pour le premier surtout que ce roman est tout aussi bon que son prédécesseur.
Je me suis replongée dans les aventures de Kara comme si je ne l’avais jamais quittée. L’intrigue est toujours aussi originale et l’intrigue très bien ficelée.
Notre invocatrice reste égale à elle-même et très attachante. On la suit avec grand plaisir dans ses enquêtes.
Au niveau des autres personnages, Rhykzhal et Ryan sont toujours aussi intéressants, j’adore leur côté mystérieux et, même s’ils sont assez différents, j’ai comme l’impression que nous avons encore beaucoup de choses à découvrir sur eux.
Le côté mythologique de l’histoire est également très prenant et j’ai adoré découvrir le monde des démons.
Après un tel coup de cœur pour le tome 2, je pense que je reviendrais très vite vous parler du troisième qui m’attend bien sagement dans ma PAL.
Bref, si vous aimez les démons, les enquêtes et les beaux males mystérieux, cette saga est faite pour vous.
Publicités

Felicity Atcock, tome 2 : Les anges ont la dent dure de Sophie Jomain


« Je crois que cette fois, c’est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J’ai d’abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu’on me jette des sorts et qu’on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c’est parce que j’ai un mauvais karma, tu parles !
Quoi qu’il en soit, j’allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c’était sans compter que j’avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s’était amouraché d’une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d’un bon œil. Il avait l’air d’avoir de sérieux problèmes.
C’était plus fort que moi, il fallait que je m’en mêle, même si à coup sûr, j’allais au-devant de sacrés ennuis. »

Qu’est-ce que j’en pense?
Après avoir eu un gros coup de cœur pour le premier tome de Felicity Atcock, je me demande pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour découvrir ce deuxième opus que j’ai trouvé presque aussi bien que son prédécesseur.
Ce volet est, en effet, légèrement moins bien que le précédent mais ça ne m’a pas empêché pour autant de passer un excellent moment et ce roman est un petit coup de cœur.
Ce qui m’a un peu manqué c’est l’humour de Felicity qui est moins présent que dans le premier opus.
Mais d’un autre, j’ai adoré le fait de me retrouver plongée dans un univers beaucoup plus sombre. L’intrigue est très intéressante et originale.
Ce deuxième tome est riche en rebondissements et révélations carrément inattendues.
J’ai retrouvé les différents protagonistes avec beaucoup de plaisir.
Même si l’humour de Felicity est un peu moins présent, je l’ai trouvé toujours aussi attachante. J’ai adoré son caractère bien trempé qui montre qu’elle n’a pas froid aux yeux.
J’ai également beaucoup apprécié tout le mystère qui tourne autour de Greg. On a envie d’avancer pour en savoir plus sur ce personnage.
Quant à Stan, on apprend à le découvrir un peu plus dans ce deuxième opus et il m’a toujours autant plu.
Par contre, j’ai trouvé un peu dommage que Terrence soit un peu plus effacé dans ce tome et j’espère le retrouver un peu plus par la suite car je ne vous cache pas que c’est mon personnage chouchou.
Bien sûr, je ne peux pas terminer ma chronique sans vous parler de la fin de ce roman qui m’a très agréablement surprise mais qui m’a laissé sur ma faim et qui me donne envie de me jeter sur la suite.
Bref, ce deuxième tome est très agréable et beaucoup plus sombre et la fin est très riche en révélations. Un conseil pour éviter la frustration, procurez-vous le tome 3 car vous ne saurez pas attendre longtemps avant le découvrir.

Charley Davidson, tome 1 : Première Tombe sur la droite de Darynda Jones


Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…
Qu’est-ce que j’en pense?
Après tous les bons échos que j’avais lus sur Charley Davidson, j’ai eu envie de la découvrir à mon tour et je n’ai aucun regret d’avoir franchit le pas.

J’ai eu un peu de difficulté à accrocher au départ mais très vite tout s’est éclairci et j’ai eu du mal à lâcher ce roman tellement j’étais happée par les mésaventures de Charley.
L’intrigue de l’histoire est très originale. Ce n’est pas tous les jours qu’on assiste aux aventures d’une faucheuse détective privé.

A certains moments, j’ai eu l’impression de me retrouver dans la série « Ghost Whisperer » en compagnie de Mélinda Gordon (une série et une héroïne que j’aime beaucoup).
Au niveau des personnages, j’ai adoré Charley, son humour décalé, ses répliques et ses pouvoirs surnaturels. On peut dire que c’est une héroïne très agréable et hors du commun qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Le mystérieux Reyes m’a également beaucoup plu, c’est un personnage très fascinant. J’ai énormément apprécié son côté sombre et dangereux et le lien qu’il y a entre notre héroïne et lui.

Les autres protagonistes comme Cookie, l’oncle et Garett sont aussi très intéressants car ils ont tous des personnalités assez différentes qui apportent un plus à l’histoire.
Quant aux révélations de la fin, elle me donne juste envie de continuer à découvrir cette saga et de me jeter sur le deuxième tome.
En bref, si vous aimez les fantômes et les héroïnes attachantes, n’hésitez pas à vous laisser tenter par Charley.

Ce roman est ma première lecture pour le Baby Challenge Bit-Lit 2014

Le cercle des sorcières, tome 1 : Alliance nocturne de Diana Pharaoh Francis


Max rêvait d’une vie normale: une carrière, une famille, des amies…
Mais, prise au piège, elle est devenue une lame d’ombre, une guerrière magiquement améliorée, créée pour servir le Cercle des sorcières. Désormais, Max devra lutter et prendre sa place du côté des forges du Bien, si elle survit assez longtemps pour savoir de quel côté il s’agit…

Qu’est-ce que j’en pense?
Ca faisait un moment que cette saga me tentait, j’ai donc profité de la LC organisée par Galleane pour me plonger dans ce premier tome. Je tiens donc à  la remercier pour cette organisation.
J’ai beaucoup apprécié l’univers original créé par l’auteure avec les lames d’ombres et les lames de lumière. Quel bonheur de se retrouver plongé dans ce monde de sorcellerie hors du commun. On peut dire que l’aspect mythologique de ce roman est très réussit.
Ce premier tome commence assez doucement avec la mise en place des différents protagonistes mais un peu à la fois l’action se met en place et on a envie d’avancer pour savoir où l’auteur va nous emmener tellement la tension est présente.
La romance qui s’installe dans ce premier tome est également très agréable et elle est très bien dosée, elle ne prend ni trop de place ni trop peu de place.
Au niveau des personnages, je me suis énormément attachée à Max et j’ai bien aimé la façon dont elle évolue au cours de ce premier tome. Son caractère fort et déterminé m’a beaucoup plu.
Quant à Alexander, j’ai beaucoup apprécié son côté mystérieux (et oui, j’aime les personnages qui laissent planer le mystère) et j’ai hâte de savoir ce qu’il va devenir.
Les autres protagonistes sont aussi très agréables et ils apportent tous un plus à l’histoire.
Arrivée à la fin de ce premier tome, je n’ai qu’une envie c’est de découvrir la suite des aventures de Max. L’auteure a su créer une finale oppressante et riche en rebondissements qui nous donne envie d’en savoir plus dans le tome 2.
En bref, ce premier tome est une belle découverte surtout grâce à sa mythologie et ses personnages et je lirais la suite très prochainement.

Vous pouvez retrouver les avis de  GalleaneLire-une-passion et Azariel qui l’ont également lus dans le cadre de cette LC.

var addthis_config = {« data_track_addressbar »:true};

Les Gardiens des Éléments, tome 1 : La Maîtresse du Vent de Rachel Caine


Joanne Baldwin est une gardienne des éléments. En général, il lui suffit de faire un geste de la main pour apprivoiser la tempête la plus violente. Mais Joanne tente à présent d’échapper à un autre type de tourmente: des accusations de meurtre. Elle n’a plus qu’à recourir à une tactique très humaine, celle qui consiste à sauver sa peau…
Son seul espoir s’appelle Lewis, le plus puissant des gardiens. Malheureusement, lui aussi a tenté d’échapper au Conseil mondial des gardiens faisant de lui l’homme le plus recherché du monde. Et sans Lewis, les chances de survie de Joanne fondent comme neige au soleil… Elle parcourt à toute vitesse les routes des États-Unis dans sa Mustang à sa recherche, en espérant qu’il puisse l’aider, tout en essayant d’échapper à la tempête qui veut sa peau…
Qu’est-ce que j’en pense?
Quand j’ai vu que ce roman était le gagnant du sondage pour la LCD organisée par Galléane sur Livraddict, j’ai eu envie de le découvrir. La quatrième de couverture était très tentante et je voulais en savoir plus.
L’histoire est sympa mais je n’ai pas avancé très vite dans ce premier tome car il y a du positif et du négatif. La première chose qui m’a dérangée est la longueur des chapitres. Je n’ai rien contre les longs chapitres mais là trop c’est trop, les cinq chapitres pour plus de 300 pages m’ont énormément fait trainer dans ma lecture.
Arrivée à la fin du premier chapitre, je me suis demandée si j’allais arriver à continuer ce roman car il y a beaucoup trop de descriptions à mon gout.
Finalement, je ne regrette pas de l’avoir lu jusqu’à la fin car, plus on avance dans l’histoire, plus l’écriture de l’auteure devient fluide et agréable.
L’action, les rebondissements et le suspense sont au rendez-vous pour notre plus grand bonheur.
Et puis, j’ai trouvé cette histoire d’éléments vraiment très originale. Ca change énormément des histoires Bit-Lit que j’ai pu lire jusque maintenant.
Au niveau des personnages, à part Joanne qui est notre héroïne principale, les autres ne m’ont pas vraiment touchés.
J’ai beaucoup apprécié le fait que Joanne ait du caractère mais, malgré tout, il m’a manqué un petit quelque chose que je ne saurais définir.
J’aurais aimé en savoir plus sur Lewis. Ce personnage à l’air intéressant et je trouve dommage qu’on en sache aussi peur sur lui dans ce premier opus.
En bref, après un départ assez laborieux, j’ai passé un bon moment avec ce premier tome du gardien des éléments. Je me rends compte que je me suis beaucoup plus attachée à la mythologie et à l’histoire qu’aux personnages.
Je découvrirais la suite et j’espère juste que, dans le tome suivant, les chapitres seront un peu plus courts.

Felicity Atcock, tome 1 : Les anges mordent aussi de Sophie Jomain


« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

Qu’est-ce que j’en pense?
Ca faisait un moment que j’avais envie de découvrir Sophie Jomain et, quand j’ai lu la quatrième de couverture de ce premier tome, j’avoue que j’ai été directement conquise et j’ai décidé de me lancer dans l’aventure.
                   
« Les anges mordent aussi » est un coup de cœur. Une fois la première page de ce roman tournée, j’ai eu beaucoup de mal a le reposer tellement je me suis sentie happée par l’écriture fluide et attrayante de l’auteure. Quel plaisir de se retrouver directement embarqué dans ce mélange de Chick-Lit et de Bit-Lit.
Sophie Jomain a su mélanger fantastique, humour décalé et action avec beaucoup de talent et ce dès les premières lignes.
J’avoue que j’ai également adoré pouvoir m’imaginer certains lieux et, en particulier, « Le plaisir des sens » qui m’a donné envie de chocolat.
Au niveau des protagonistes, j’ai eu un gros coup de cœur pour Felicity. Qu’est ce qu’elle m’a fait rire, j’ai adoré son humour, sa maladresse et sa capacité à se retrouver dans des situations impossibles. Son caractère est également très agréable à découvrir car d’un côté on suit notre héroïne bonne poire et de l’autre on se rend compte qu’elle n’a pas froid aux yeux. Le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue m’a permis de me plonger dans sa peau et de me sentir encore plus proche d’elle.
J’ai également beaucoup apprécié le caractère de Daphnée et surtout le duo qu’elle va former avec Toni.
Quant à nos deux beaux mâles, j’ai beaucoup apprécié Stanislas mais j’ai préféré Terrence qui m’a fait complètement craquer.
En bref, je suis sous le charme de ce premier tome et, si vous cherchez un livre sans prise de tête et que vous avez aimé Sarah Dearly et Queen Betsy, je ne peux que vous conseiller de découvrir Felicity Atcock qui, pour moi, a réussi à les surpasser. D’ailleurs, j’ai hâte de lire la suite pour voir comment nos personnages vont évoluer.

Anita Blake, tome 01 : Plaisirs coupables de Laurell K. Hamilton


Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent « l’Exécutrice » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Qu’est-ce que j’en pense?
Ca faisait un moment que ce roman était dans ma PAL. J’avoue que j’avais quelques appréhensions en le commençant car, au moment où j’avais abandonné Merry Gentry, certaines personnes m’avaient dit qu’Anita Blake et Merry Gentry étaient identiques. J’ai donc longtemps hésité avant de commencer ce premier tome et je suis bien contente d’avoir franchi le pas car Merry et Anita n’ont rien à voir du tout ensemble.
Le style de l’auteure est plaisant, fluide et très entrainant. Une fois qu’on a ouvert ce premier tome, on a du mal à le lâcher tellement on est impatient de savoir comment l’histoire va se dérouler.
Dans ce premier tome, Laurell K. Hamilton pose les bases de la série et nous présente les différents protagonistes mais il y a aussi beaucoup d’action, de rebondissements  et de surprises ce qui fait qu’à aucun moment je ne me suis ennuyée.
Au niveau des personnages, j’ai beaucoup apprécié le caractère d’Anita, note héroïne principale. Le fait que l’histoire soit racontée du point de vue de notre exécutrice nous permet de nous sentir plus proche d’elle et de nous plonger dans l’action. Anita m’a un peu rappelé Buffy qui est une héroïne que j’aime beaucoup.
J’ai également beaucoup apprécié le vampire Jean-Claude et oui j’ai succombé à son charme et j’ai hâte de savoir ce qu’il va devenir dans la suite de la saga. Par contre, il y a juste une petite chose qui m’a dérangé c’est son prénom, j’ai du mal à imaginer un vampire avec un tel prénom.
Quant aux autres protagonistes, ils sont également très intéressants et ils apportent tous leur petite touche personnelle à l’histoire.
Les différentes créatures que l’on peut rencontrer et découvrir tout au long de cet ouvrage sont vraiment très intéressantes. Au départ, je ne m’attendais qu’à trouver des vampires et j’ai été très agréablement surprise de retrouver des goules, des lycanthropes ainsi que d’autres créatures diverses qui sont très bien imaginées.
En bref, je ne regrette pas du tout d’avoir laissé sa chance à Anita Blake et j’ai hâte de lire le deuxième tome pour connaître la suite des aventures de notre héroïne et de savoir ce qu’il va se passer pour nos différents protagonistes.
Anita a réussi sa mission de me réconcilier avec Laurell K. Hamilton.

Kara Gillian, tome 1 : La marque du démon de Diana Rowland


kara gillian 2

Flic et invocatrice de démons, Kara Gillian est chargée d’enquêter sur une série de meurtres abjects. Convaincue que le tueur a un rapport avec les arcanes, elle compte bien mettre à profit ses pouvoirs occultes pour l’arrêter. Pourtant, cet atout pourrait se retourner contre elle lorsqu’elle invoque sans le vouloir une créature d’une beauté surnaturelle dont le contrôle lui échappe. Kara n’a plus droit à l’erreur, d’autant plus qu’un agent du FBI soupçonneux surveille ses moindres faits et gestes.

Qu’est-ce que j’en pense?

Avant de commencer ma chronique, je tiens à remercier Galléane pour l’organisation de cette LC car je pense que sans elle, je serais passée à côté d’une série bien géniale.

J’avoue que la quatrième couverture de ce premier tome me tentait beaucoup mais je ne m’attendais pas à accrocher autant. Et oui, Kara Gillian est une histoire bien originale avec des démons. C’est la première fois que j’ai l’occasion de lire un roman qui parle de ces créatures et ça me plait énormément.

Je peux vous annoncer un coup de coeur pour ce début de saga.

Dès les premières lignes, on se retrouve plongé dans l’ambiance. L’auteure ne perd pas de temps et nous met directement dans le bain.

« J’entendis l’intrus entrer chez moi. Malheureusement, le démon apparut au même instant. »

Une fois que j’ai eu commencé ce bouquin j’ai eu du mal à le reposer tellement j’ai été happée par l’histoire. Bon j’avoue qu’au début à la première scène d’amour, j’ai eu un peu peur que l’amour prime sur l’action mais, finalement, c’est tout à fait le contraire.

C’est avec plaisir que j’ai découvert, au fil des pages, les différentes sortes démons et la façon de  les invoquer.

L’enquête est vraiment très bien très bien menée et les scènes de crime très bien imaginées. On ne peut plus s’empêcher de suivre Kara sur la trace du tueur car on a envie d’en savoir plus.

Dans ce premier tome, on découvre directement Kara enquêtrice et invocatrice et on apprend à la connaître sous les deux aspects que j’ai vraiment adoré. Elle est très attachante car on la sent très impliquée malgré qu’elle soit débutante. Elle sait être très drôle et en même temps très sérieuse quand il le faut.

Ryzkhal est aussi très agréable à découvrir. J’ai beaucoup apprécié la façon dont ce démon fait son apparition et je l’ai trouvé très intrigant.

Quant à Ryan, j’ai adoré la façon dont il protége Kara et l’aide dans son enquête.

Bien sûr, il ne faut pas oublier Tessa qui est la tante de Kara et qui joue un rôle important auprès de sa nièce, elle est toujours là pur l’aider et la conseiller.

La fin est vraiment une très agréable surprise parce jamais je ne me serais imaginée de l’identité du coupable. Tout au long de ce bouquin, l’auteure m’a menée en bateau et donné de fausses pistes. Cette fin est très riche en révélation et m’a donné envie de continuer cette série.

En bref, si vous avez envie de vous laisser tenter par les démons, cette saga est pour vous n’hésitez plus. Quant à moi, après un coup de cœur pour ce premier opus j’ai hâte de retrouver nos différents personnages dans le tome 2.

Vous pouvez trouvez les avis de Karline, Alexielle, Simi, Benjamin, Mycoton, Galleane,ASK et Livromaniac qui l’ont également lus dans le cadre de la lecture commune.

Alpha & Omega, tome 1 : Le cri du loup de Patricia Briggs


Anna a toujours ignoré l’existence des loups-garous, jusqu’à la nuit où elle a survécu à une violente agression…et en est devenue une elle aussi. Dans sa meute, elle a appris à faire profil bas et à se méfier des mâles dominants jusqu’à ce que Charles Cornick, Alpha, et fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord entre dans sa vie.
Il affirme qu’Anna est non seulement sa compagne mais qu’elle est aussi une Omega d’une puissance rare…ce qui se révélera très utile pour traquer un loup-garou doté d’une magie si sombre qu’il pourrait menacer l’ensemble de la meute.
Qu’est-ce que j’en pense?
 Après avoir lu le tome 0,  j’étais impatiente de connaître la suite.
D’ailleurs, pour ceux qui se posent la question on peut tout à fait commencer par le premier opus sans avoir lu son prédécesseur.
Au niveau de l’histoire, on entre directement dans le vif du sujet et une fois que j’ai eu commencé ce bouquin, j’ai eu beaucoup de difficulté à le reposer.
Il m’a fallut quelques jours pour le lire mais c’est réellement par manque de temps et non par ennui. Si j’avais eu plus de temps libre, il aurait été beaucoup plus vite terminé.
L’écriture de l’auteure est très fluide et très agréable.
J’ai beaucoup apprécié me plonger dans cet univers de loups-garous, ça change tellement des vampires. Je n’ai rien contre les vampires, au contraire, mais ça fait du bien de changer un peu d’univers. Et cette notion d’Alpha et d’Omega est vraiment très originale.
Au niveau des personnages, j’ai trouvé Anna vraiment très attachante. Quel plaisir de la suivre tout au long de l’histoire et de la voir se faire sa place dans la meute et se découvrir louve-garou.
J’ai beaucoup aimé l’évolution de la relation entre Charles et Anna et la façon dont Charles veut la protéger à cause de son caractère dominant.
Les autres personnages sont également très bien travaillés et ont tous leur place bien particulière dans la meute.
En bref, si vous aimez les histoires de loups-garous et que vous avez envie de découvrir la différence entre un alpha et un omega, je ne peux que vous recommander cette série.

Queen Betsy, tome 01 : Vampire et célibataire de MaryJanice Davidson


Mourir, ça fait réfléchir… Par exemple, cette semaine, j’ai perdu mon boulot, je suis morte dans un accident et, quand je me suis réveillée à la morgue, j’étais devenue une vampire. Bon, il y a des côtés positifs: je suis désormais super forte et les hommes semblent bien plus sensibles à mon charme de suceuse de sang. Il faut juste que je m’habitue à mon nouveau régime liquide…
Autre problème: mes amis du monde de la nuit disent que je suis une sorte de reine annoncée par une prophétie ridicule. Ils ont besoin de moi pour renverser un vampire assoiffé de pouvoir, au look trop ringard! Le cadet de mes soucis! Sauf qu’ils ont les moyens de pression efficaces, comme la nouvelle collection Manolo Blahnik; une fille qui se respecte ne peut pas dire non…

Qu’est-ce que j’en pense?
Ca faisait un moment que ce premier tome était dans ma PAL et j’en avais lu tellement de bons avis sur la blogo qu’il fallait à tout prix que je me lance.

Et voilà que ce premier tome de Queen Betsy est un énorme coup de cœur pour moi.
Ce mélange de bit-lit et de Chick-lit que l’on peut même retrouver sur la couverture du livre et qui me rappelle un peu le tome 1 de Sarah Dearly est vraiment très agréable à lire.

A peine je l’ai commencé, que j’ai eu du mal à le poser. J’ai été happée par l’histoire.
Betsy, l’héroine principale, est vraiment très attachante et marrante. C’est également un véritable moulin à parole qui va devoir gérer sa nouvelle vie de vampire. Elle est aussi très superficielle. Dès son réveil dans son tombeau, la première chose à laquelle elle pense sont son tailleur et ses chaussures.

Les autres personnages que l’on peut retrouver tout au long de ce premier tome sont tout aussi attachants et passionnants.