Archives de Catégorie: Erotisme

Mon cher stagiaire de Anouk Laclos


mon cher stagiaire Mon cher stagiaire Lire la Suite →

Affranchis-moi de Eva Adams


affranchis moiaffranchi moi Lire la Suite →

Etreintes masquées de Collectif


Etreintes masquées Titre: Étreintes masquées
 Auteur: Collectif
 Nombre de pages: 79
 Editions:L'ivre-Book
 Genre: Romance, Nouvelles, Érotisme
 Prix: 2,99€ au format numérique

 Je tiens à remercier Julie Derussy et les Editions L'ivre- Book pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Lire la Suite →

Le jardin d’hiver de Frédérique de Keyzer


jardin d'hiver Titre: Le jardin d'hiver
 Auteure: Frédérique de Keyzer
 Nombre de pages: 608 
 Editions: Pygmalion
 Prix: 17€ au format papier ou 11,99€ au format numérique

 Je tiens à remercier Babelio et les Editions Pygmalion pour m'avoir permis de découvrir cette petite merveille. Lire la Suite →

Au bonheur de ces dames de Angela Behelle


au bonheur de ces dames 
 Titre: Au bonheur de ces dames
 Auteure: Angela Behelle
 Editions: Blanche
 Nombre de pages: 455 
 Prix: 12,99€ au format numérique ou 
 19,50€ au format papier

À 18 ans, Jérémy quitte le confort douillet et protecteur de sa campagne normande pour se lancer dans de brillantes études littéraires à Paris. Alors quoi de plus normal pour ce jeune homme passionné de lectures que d’être irrésistiblement attiré par la librairie ancienne qui se situe juste sous ses fenêtres, de l’autre côté de la rue ? Intimidé, hésitant, il attend, puis se décide enfin à pousser la porte. Une clochette qui tinte, un parquet qui craque sous les pas, une odeur de bois, des livres par milliers, et, aux commandes de cette boutique hors du temps, une personne qu’il ne s’attendait pas à trouver là. Un seul regard de Claudia, la voluptueuse libraire qui se cache derrière les étagères suffit pour que la vie de ce jeune puceau provincial bascule définitivement. Fasciné par cette femme mystérieuse qui se propose de faire de lui un homme, Jérémy se soumet, corps et âme, à une lente et savoureuse initiation à tous les plaisirs de la chair. Mais entrer dans l’univers de Claudia signifie également en accepter les règles et les secrets plus nombreux qu’il n’y paraît. Au fur et à mesure qu’il pénètre l’intimité de sa sulfureuse maîtresse, Jérémy comprend qu’il a mis le doigt dans un engrenage aussi sensuel que dangereux. Il n’est cependant pas certain qu’il ait envie de s’y soustraire. Au contraire. Son insatiable appétit d’apprendre le conduit, un livre de Zola sous le bras, à en réclamer toujours plus. Au risque, peut-être, de compromettre son avenir.

Qu’est-ce que j’en pense?

Après avoir découvert Angela avec son roman « Voisin, voisine » qui a été un coup de cœur et sa saga « La société » dont le tome 9 a également été un coup de coeur, je n’ai pu m’empêcher de précommander ce nouvel ouvrage de l’auteure tout en espérant le voir arriver le plus vite possible dans ma BAL. Bon niveau vitesse, c’était plutôt raté, mais peu importe, je me suis jetée dessus à peine il était arrivé et, même si la semaine je n’ai pas eu beaucoup de temps à lui accorder, une fois le week-end arrivé, je l’ai dévoré.

Je me souviens avoir eu du mal à trouver les mots pour vous parler du tome 9 de la société tellement j’avais peur de vous en dire trop ou pas assez, vous parler de ce roman vous sera encore plus difficile, car, « Au bonheur de ces dames », à mes yeux, surpasse tous les romans que j’ai pu lire d’Angela jusque maintenant.

J’ai retrouvé la plume sensuelle de l’auteure avec un énorme plaisir, encore une fois Angela nous livre une histoire érotique avec les mots justes et sans jamais tomber dans le vulgaire ni dans le voyeurisme.

Dès les premières pages, on se retrouve plongé dans le quotidien de Jérémy, et ce jeune homme de 18 ans m’a immédiatement fait craquer de par son côté littéraire et son désir d’apprendre. Suivre son évolution et son épanouissement a été un véritable bonheur. Le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue nous donne l’impression de nous sentir très proche de lui et de ressentir ses joies, ses peines et ses inquiétudes.

Quant à Claudia, notre libraire, j’ai adoré son caractère mystérieux et on a envie de tourner les pages pour percer ses mystères petit à petit et le moins qu’on puisse dire c’est qu’avec elle nous ne sommes jamais à court de surprises. J’ai également énormément apprécié le charisme et l’assurance qu’elle dégage.

La relation entre Claudia et Jérémy est très intéressante et j’ai aimé le fait que la dominante soit une femme et le dominé un homme.
La façon dont la différence d’âge est abordée ne m’a en aucun cas choquée et m’a au contraire énormément plu, car ici c’est bien l’homme qui est plus jeune que la femme et non l’inverse et dans notre société ce genre de relation est bien souvent montrée du doigt. J’ai souvent été jugée parce que mon chéri a presque 7 ans de moins que moi.
En parlant de la relation entre Claudia et Jérémy, j’ai adoré suivre son évolution et j’ai aimé la présence de Valentine dans l’histoire.

Bien sûr, il ne faut pas oublier Thomas, l’ami de Jérémy qui a toujours été là pour lui tout au long du roman. J’ai également beaucoup apprécié son caractère.

Vers la fin de ce roman, mon côté fleur bleue a fait surface et quelques larmes ont coulé, je ne m’attendais pas à certains événements si bouleversants et j’ai eu du mal à m’en remettre, le moins que l’on puisse dire c’est qu’Angela aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs. Enfin malgré ces quelques événements, je suis arrivée à la fin de cet ouvrage totalement conquise et mon plus grand regret a été de quitter Jérémy et Claudia.

Bref, si vous aimez les romances érotiques, jetez-vous sur « Au bonheur de ces dames », et si vous ne connaissez pas encore la plume d’Angela Behelle, foncez, n’attendez plus.

Présentation de l’auteure

Chaque femme vit plusieurs existences à la fois. Tour à tour une fille, une amie, une sœur, une mère, une compagne, elle est, selon le moment, une enseignante, une infirmière, une ménagère, une mère… une amante.
Derrière la façade lisse d’un quotidien presque banal se cache bien souvent l’autre femme, celle de l’ombre, de la nuit, celle qui rêve, celle qui fantasme… celle qui aime.
C’est cette femme-là que j’ai choisi de révéler en écrivant des histoires qui font vibrer l’imaginaire, éveillent les sens, donnent l’envie de réaliser ses rêves.
Pour toutes celles qui n’osent pas, celles qui s’ignorent, pour celles qui savent déjà ou pour ceux qui cherchent encore à comprendre.
Qu’importe qui je suis vraiment, je suis une femme comme toutes les autres, tranquille et sage… en apparence.

Le baiser des fées, tome 2: Prisonnière de Fleur Deschamps


le baiser des fées tome 2
 Titre: Prisonnière
 Auteure: Fleur Deschamps
 Nombre de pages: 26
 Editions: du 38 
 Prix: 2,49€ au format numérique

 Je tiens à remercier les Editions du 38 pour 
 m'avoir permis de découvrir ce deuxième tome.

Douces et chaudes, ainsi sont les fées. De sa plume savoureuse et impertinente, Fleur Deschamps, auteur emblématique de Collection Paulette, anime les petites fées coquines qui peuplent la clairière.
Le bal s’ouvre sur les muses de la forêt. C’est un peuple merveilleux de lucioles, de faunes, d’animaux aussi qui les entourent. Mais c’est compter sans Merlin le magicien lubrique qui n’apprécie rien tant que les fées si attirantes.
Comment Merlin maintient-il les fées sous sa gouverne ? Quels stratagèmes devront-elles mettre en place pour échapper au joug du magicien avide de sexe ? Quel chevalier servant oserait venir à leur rescousse ? Une trilogie haletante et excitante, servie par une écriture d’une grande finesse.
Ne manquez pas de découvrir le mystère qui se cache derrière Le baiser des fées… Laissez Fleur Deschamps vous inviter à venir jouer à saute-fées…

Qu’est-ce que j’en pense?
Après avoir eu un coup de cœur pour le premier tome de cette série, j’étais très impatiente de découvrir cette suite, de retrouver la plume de l’auteure et de savoir ce qu’il allait advenir de nos protagonistes.
Ce deuxième opus m’a tout autant conquise, car il est tout à fait à la hauteur de ce que j’en attendais.
J’ai retrouvé la magnifique plume de l’auteure avec un énorme plaisir ainsi que la poésie qui s’en dégage. Encore une fois Fleur Deschamps a su mélanger Fantasy et érotisme avec beaucoup de justesse.

Dans ce deuxième opus, les personnages sont tout aussi intéressants que dans le premier, mais j’ai malgré tout eu ma petite préférence pour Arnaud et Liane, je les ai trouvés tous deux très attachants.

L’histoire qui tourne autour de Merlin est également toujours aussi intéressante, à certains moments il nous intrigue et à d’autres on a envie de le détester à cause de son comportement.
Quant à Clochette et Cachou, nos petites fées coquines, j’ai beaucoup apprécié leur caractère qui est très surprenant et j’ai hâte de les retrouver.

Arrivée à la fin, je suis partagée entre l’ envie de me jeter sur la suite, tellement je suis impatiente de voir ce qu’il va advenir de nos différents protagonistes, et l’envie d’attendre un peu avant de découvrir le tome 3, car, une fois terminée cette saga va me manquer.

Bref, si vous aimez la Fantasy, l’érotisme et les fées, qu’attendez-vous pour vous laisser tenter par cette série ?

Présentation de l’auteure
Fleur Deschamps est une petite nouvelle dans le monde de la littérature érotique. Elle aime la campagne française, les longues plages landaises et les falaises normandes. Et le chocolat aussi, par-dessus tout.
Elle maîtrise une écriture sans fioriture, très érotique, crue, parfois pornographique, efficace et charmeuse, croustillante, et, envoûté, le lecteur ne lâche pas facilement sa lecture.

La société, tome 9 : Secrets diplomatiques de Angela Behelle


la société 9

 
 Titre: Secrets diplomatiques
 Auteure: Angela Behelle
 Editions: de la Bourdonnaye
 Nombre de pages: 256
 Prix: 6,99€ au format numérique

 Je tiens à remercier les Editions de la 
 Bourdonnaye pour m'avoir permis de 
 découvrir ce neuvième tome de la société.

Après plusieurs semaines de coma, Natalia ouvre les yeux sur le plafond blanc d’un hôpital.
Son corps ne présente plus que de légères traces du terrible accident dont elle a été victime.
Dans sa tête, en revanche, règne le chaos.
Si ses parents s’accommodent visiblement de cette situation, deux hommes sont cependant déterminés à ce qu’elle rassemble, au plus vite, les bribes de sa mémoire défaillante.
Le premier se présente comme étant son frère Vladimir. Le second n’est autre qu’un certain Alexis Duivel.

Qu’est-ce que j’en pense?
Ha ce neuvième tome de la société, qu’est-ce que je l’attendais ! Oui, je l’ai lu à sa sortie, il y a deux semaines, mais je ne vous en parle que maintenant, car il m’a fallu laisser passer un peu de temps avant d’écrire mon avis. Mais pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que je ne m’attendais pas à ce que l’écriture d’Angela Behelle me remue autant. Avant la lecture de ce roman, mon cœur balançait entre le troisième et le quatrième tome de cette saga. Sachez que maintenant, si on me demande quel est mon opus préféré, je n’ai plus aucune hésitation, je peux clamer haut et fort que c’est le tout dernier en date, ce tome 9 pour lequel j’ai eu un énorme coup de cœur.

Secrets diplomatiques porte très bien son nom et nous entraîne dans une nouvelle facette de la société. Encore une fois l’auteure réussi à innover et à nous surprendre. D’ailleurs, j’ai été très agréablement surprise par le tournant qu’a pris ce tome 9. Il est beaucoup plus riche en émotions et en révélations que ces prédécesseurs et c’est ce qui fait qu’il se démarque des autres à mes yeux.

Bien sûr, le beau Vlad y est aussi pour quelque chose. J’ai eu un énorme coup de cœur pour lui et c’est mon personnage préféré de la société. Natalia est elle aussi très attachante et leur histoire est magnifique.
L’érotisme est toujours au rendez-vous et, comme d’habitude, Angela a réussi à trouver les mots justes sans jamais tomber dans le vulgaire.

Je pourrais encenser ces secrets diplomatiques pendant des pages et des pages tellement il m’a plu, mais je risquerais de vous spoiler et de vous gâcher le plaisir de la lecture. Je vais donc rester sur une touche de mystère, en espérant vous avoir donné envie de le découvrir.
De mon côté, arrivée à la fin de l’épilogue de ce neuvième tome, je suis partagée entre l’impatiente et la crainte de découvrir la suite, car ce sera le dernier opus et je vais quitter la société avec un petit pincement au cœur, mais aussi parce que je me pose beaucoup de questions sur la fin des événements.

Bref, je me répète à chaque fin de chronique de cette saga, mais si vous aimez les romances érotiques, n’hésitez plus, jetez-vous sur la société, on devient très vite accro.
Je tiens à m’excuser si mon avis peut vous sembler un rien brouillon, mais j’ai eu beaucoup de mal à m’exprimer sans en dire trop ou pas assez tellement ce roman m’a conquis.

Présentation de l’auteure
Chaque femme vit plusieurs existences à la fois. Tour à tour une fille, une amie, une sœur, une mère, une compagne, elle est, selon le moment, une enseignante, une infirmière, une ménagère, une mère… une amante.
Derrière la façade lisse d’un quotidien presque banal se cache bien souvent l’autre femme, celle de l’ombre, de la nuit, celle qui rêve, celle qui fantasme… celle qui aime.
C’est cette femme-là que j’ai choisi de révéler en écrivant des histoires qui font vibrer l’imaginaire, éveillent les sens, donnent l’envie de réaliser ses rêves.
Pour toutes celles qui n’osent pas, celles qui s’ignorent, pour celles qui savent déjà ou pour ceux qui cherchent encore à comprendre.
Qu’importe qui je suis vraiment, je suis une femme comme toutes les autres, tranquille et sage… en apparence.

La société, tome 8 : Le premier pas de Angela Behelle


la société 8

 Titre: Le premier pas
 Auteure: Angela Behelle
 Editions: de la bourdonnaye
 Nombre de pages: 270
 Prix: 6,99€ au format numérique 
 ou 23,47€ au format broché

 Je tiens à remercier les Editions de la
 Bourdonnaye pour m'avoir permis de 
 continuer à découvrir cette série.

Au sein de la Société, il existe une règle fondamentale selon laquelle les compétences et les qualités des adhérents peuvent être mises à contribution, à tout moment, en faveur de la communauté. C’est en vertu de ce principe qu’Alexis Duivel se présente, un soir, au cabinet de Frédérique Roche, kinésithérapeute de son état, et accessoirement élément actif de l’organisation clandestine. La mission de la demoiselle, si elle l’accepte : remettre un jeune accidenté de la route sur pieds. Mais connaissant le caractère turbulent de son amie, Alexis ne compte pas sur l’application stricte du seul règlement pour obtenir sa coopération. Comme à son habitude, le vice-président de la Société préfère user d’arguments très persuasifs qui vont rapidement expédier la jeune femme en Provence, au chevet d’un homme qui pourrait bien lui réserver certaines surprises.

Qu’est ce que j’en pense?
Nous voici déjà arrivés au tome 8 de cette série et je suis toujours aussi enthousiaste. A chaque nouvel opus, Angela arrive à innover et à nous surprendre. Quel talent !
Cet ouvrage fait partie des numéros pairs de la société et comme tous les chiffres pairs, il est un peu plus soft, mais ça n’entache rien à notre lecture, bien au contraire. Encore une fois, on quitte la capitale pour s’évader vers d’autres contrées et découvrir une autre facette de la société avec des personnages hauts en couleur.
On ne peut qu’aimer Frédérique, cette femme épanouie qui se cache sous ses allures de garçon manqué et de fonceuse. Quant à Stéphane, j’ai adoré son caractère mystérieux et froid. On est pendu à ses lèvres, on a envie de découvrir le pourquoi de tout ce mystère et de cette froideur.
Et bien sûr dans cet opus, Alexis n’est pas en reste, on ne peut s’empêcher de se demander dans quelles aventures il va encore nous emmener.
Les amis de Stéphane sont eux aussi très intéressants et apportent du peps à l’histoire.
J’ai également beaucoup apprécié l’originalité de la BD dans le roman et les personnages de Xavier et de Lucie sont eux aussi très bien travaillés. Au fil des pages, on peut d’ailleurs découvrir certaines images qui sont magnifiques. Elles ont été réalisées par Augustin Popescu qui s’est glissé avec beaucoup de talent dans la peau de Stéphane, notre dessinateur de BD.
Au niveau de l’érotisme, encore une fois Angela a réussi à utiliser les mots justes pour ne pas tomber dans le vulgaire.
Arrivée à la fin de ce huitième opus, je n’avais qu’une envie, me jeter sur la suite, qui était dans ma Kindle. Oui, je parle au passé, parce qu’à l’heure où je vous écris mon avis, le neuvième tome est déjà lu et mon avis arrivera dans les jours à venir.

Bref, si vous aimez l’érotisme et que vous n’avez pas encore découvert la plume d’Angela, qu’attendez-vous ? N’hésitez plus, foncez.

Présentation de l’auteure
Chaque femme vit plusieurs existences à la fois. Tour à tour une fille, une amie, une sœur, une mère, une compagne, elle est, selon le moment, une enseignante, une infirmière, une ménagère, une mère… une amante.
Derrière la façade lisse d’un quotidien presque banal se cache bien souvent l’autre femme, celle de l’ombre, de la nuit, celle qui rêve, celle qui fantasme… celle qui aime.
C’est cette femme-là que j’ai choisi de révéler en écrivant des histoires qui font vibrer l’imaginaire, éveillent les sens, donnent l’envie de réaliser ses rêves.
Pour toutes celles qui n’osent pas, celles qui s’ignorent, pour celles qui savent déjà ou pour ceux qui cherchent encore à comprendre.
Qu’importe qui je suis vraiment, je suis une femme comme toutes les autres, tranquille et sage… en apparence.

Le baiser des fées, tome 1: Exilée de Fleur Deschamps


le baiser des fées tome 1 
 
 Titre: Exilée
 Auteure: Fleur Deschamps
 Editions: du 38
 Prix: 2,99 € au format numérique
 
 Je tiens à remercier les Editions du 38
 pour m'avoir permis de découvrir ce 
 premier tome .

Douces et chaudes, ainsi sont les fées. De sa plume savoureuse et impertinente, Fleur Deschamps, auteur emblématique de Collection Paulette, anime les petites fées coquines qui peuplent la clairière.
Le bal s’ouvre sur les muses de la forêt. C’est un peuple merveilleux de lucioles, de faunes, d’animaux aussi qui les entourent. Mais c’est compter sans Merlin le magicien lubrique qui n’apprécie rien tant que les fées si attirantes.
Comment Merlin maintient-il les fées sous sa gouverne ? Quels stratagèmes devront-elles mettre en place pour échapper au joug du magicien avide de sexe ? Quel chevalier servant oserait venir à leur rescousse ? Une trilogie haletante et excitante, servie par une écriture d’une grande finesse.
Ne manquez pas de découvrir le mystère qui se cache derrière Le baiser des fées… Laissez Fleur Deschamps vous inviter à venir jouer à saute-fées…

Qu’est-ce que j’en pense?
Quand j’ai découvert ce premier tome sur le site de la collection paulette des Editions 38, je n’ai pas pu résister. C’est plus fort que moi, dès que je vois une histoire de fées la tentation est grande et je suis faible. D’ailleurs, je n’avais même pas lu la quatrième de couverture de ce premier opus, seul son titre a suffi à me convaincre.
J’étais également aussi très impatiente de découvrir comment l’auteure avait réussi à mêler érotisme et fantasy et j’ai été totalement conquise par le résultat.
Une fois la première page tournée, je me suis laissé entrainer dans le monde des fées et il m’a été impossible de lâcher ma Kindle tellement j’étais happée par l’histoire.

La plume de l’auteure est magnifique, j’ai adoré la poésie qui s’en dégage.
Les descriptions des lieux et des personnages nous permettent vraiment de nous immerger dans ce monde de Fantasy et l’érotisme qui se glisse au fil des pages ne vient pas entacher l’histoire, bien au contraire, il lui apporte juste ce qu’il faut de piment.
Les diverses créatures qu’on peut rencontrer dans ce premier tome m’ont toutes fait craquer, elles ont toutes un prénom, on apprend à les connaître et la diversité de leurs caractères fait la richesse de cet ouvrage.
Une mention spéciale pour Merlin qui est très intéressant de par son côté mystérieux qui se dévoile peu à peu.

Le seul regret que j’ai eu c’est d’arriver très vite à la fin de ce premier tome, tellement j’ai été emportée par l’histoire, et je ne tarderais pas à me jeter sur la suite.

Bref, si vous aimez les créatures diverses, la Fantasy et l’érotisme, qu’attendez-vous pour vous jeter sur ce premier tome ?

Présentation de l’auteure
Fleur Deschamps est une petite nouvelle dans le monde de la littérature érotique. Elle aime la campagne française, les longues plages landaises et les falaises normandes. Et le chocolat aussi, par-dessus tout.
Elle maîtrise une écriture sans fioriture, très érotique, crue, parfois pornographique, efficace et charmeuse, croustillante, et, envoûté, le lecteur ne lâche pas facilement sa lecture.

La société, tome 7 : Sur la gamme de Angela Behelle


la société 7 
 Titre: Sur la gamme
 Auteure: Angela Behelle
 Editions: de la Bourdonnaye
 Nombre de pages: 254 pages
 Prix: 4,99€ au format numérique ou
 16,87€ au format broché

 Je tiens à remercier les Editions de la
 Bourdonnaye pour m'avoir permis de 
 découvrir ce septième opus.

 

Lalie Hubert, une jeune enseignante désabusée, et Samuel Florent, un séduisant mais irascible virtuose, sont les principaux protagonistes de ce 7e opus qui se joue tel un concerto pour piano, crescendo.
Il commence sur quelques notes légères de Mendelssohn jusqu’à ce qu’Alexis Duivel en personne doive intervenir pour reprendre la baguette et imposer sa partition.
Hélas, c’est sans compter sur la sensibilité exacerbée des artistes qu’il a en face de lui.
Une seule fausse note, et le concert s’arrête.

Qu’est ce que j’en pense?
Il me semble qu’il n’est plus nécessaire que je vous explique la raison de ma lecture de ce septième tome. Si vous me suivez régulièrement, vous avez du comprendre mon engouement autour de cette saga.
Et je peux vous dire que cet enthousiasme ne fait que grandir après ma découverte de « Sur la gamme ». Encore une fois, Angela a réussi à nous surprendre et à innover. D’ailleurs, cet opus fait partie de mes préférés avec le tome 3 et le tome 4.
J’ai été conquise par l’univers musical de ce roman qui se mêle avec merveille à la romance qui va s’installer au fil des pages. Cette note de musique donne un rythme supplémentaire à l’histoire.
Cet opus est certes le plus érotique de tous, mais comme d’habitude Angela nous décrit les scènes sans jamais tomber dans le vulgaire ni dans le choquant.
Samuel et Lalie font partie de mes couples favoris de la société. Ils sont tous deux merveilleusement bien travaillés tout comme Manon la fille de Samuel qui m’a fait craquer. Elle est juste adorable et j’ai énormément apprécié son attachement à Lalie.
Quant à Samuel, j’ai adoré son côté mystérieux et j’ai aimé suivre l’évolution de sa relation avec Lalie qui, elle nous montre très vite qu’il ne faut pas se fier aux apparences.
A travers ce septième tome, alors qu’on croit avoir tout vu, on découvre également une nouvelle facette de la société.
Arrivée à la fin de ce roman, je n’ai qu’une envie c’est de me jeter sur la suite pour pouvoir découvrir le neuvième opus à sa sortie, mais sachant que la série approche tout doucement de la fin, j’ai aussi envie de déguster.

Bref, si vous aimez la romance, l’érotisme, les intrigues et les personnages bien travaillés, qu’attendez-vous pour découvrir cette saga ?

Présentation de l’auteure
Chaque femme vit plusieurs existences à la fois. Tour à tour une fille, une amie, une sœur, une mère, une compagne, elle est, selon le moment, une enseignante, une infirmière, une ménagère, une mère… une amante.
Derrière la façade lisse d’un quotidien presque banal se cache bien souvent l’autre femme, celle de l’ombre, de la nuit, celle qui rêve, celle qui fantasme… celle qui aime.
C’est cette femme-là que j’ai choisi de révéler en écrivant des histoires qui font vibrer l’imaginaire, éveillent les sens, donnent l’envie de réaliser ses rêves.
Pour toutes celles qui n’osent pas, celles qui s’ignorent, pour celles qui savent déjà ou pour ceux qui cherchent encore à comprendre.
Qu’importe qui je suis vraiment, je suis une femme comme toutes les autres, tranquille et sage… en apparence.