Archives de Catégorie: Humour

Au pays de Rosie Maldonne, tome 1 : Un palace en enfer


un palace en enferun palace en enfer présentation Lire la Suite →

N’oubliez pas de tomber amoureuse à Paris de Mademoiselle Peppergreen


n'oubliez pas de tomber amoureusePrésentation Lire la Suite →

Comment Papa est devenu danseuse étoile de Gavin’s Clemente-Ruiz


Comment papa est devenu danseuse étoile Présentation Lire la Suite →

Phil Mazelot, tome 3: Mon beau tapin roi défloré de Thiébault de Saint Amand


mon-beau-tapinPrésentation Lire la Suite →

Le roman le plus nul du monde de Stéphane Heska


Le roman le plus nul du monde couv simplifiée 2JPrésentation Lire la Suite →

Deux nuances de brocoli de Marie Laurent


deux nuances de brocoli Titre: Deux nuances de brocoli
 Auteur: Marie Laurent
 Editions: Artalys
 Nombre de pages: 103
 Prix:  3,49€ au format numérique

 Je tiens à remercier les Editions Artalys pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Lire la Suite →

Phil Mazelot, tome 2: Requiem pour une taupe de Thiébault de Saint-Amand


mazelot 2 Titre: Requiem pour une taupe
 Auteur: Thiébault de Saint-Amand
 Nombre de pages: 173
 Editions: du 38
 Prix: 5,99€ au format numérique

 Je tiens à remercier les Editions du 38 pour 
 m'avoir permis de découvrir ce roman que 
 j'attendais avec tant d'impatience.

Phil Mazelot est un ancien agent des Renseignements qui a officié durant la 1re Guerre Mondiale. Même s’il s’en défend, et se dissimule du mieux qu’il peut sous des dehors de dur à cuire, c’est un rêveur, un vrai poète, un parolier de génie et parfois des vers sublimes lui viennent en tête aux pires moments de ses enquêtes.
Si la France insouciante de la fin des années vingt savoure encore la victoire, il sent le camp adverse ruminer son humiliation. Un nouveau conflit lui paraît inévitable. De poursuites haletantes en rencontres improbables, Mazelot va se rendre compte que le pouvoir et l’argent corrompent toutes les valeurs de la société. Des héros ordinaires se fédèrent peu à peu autour de lui pour former l’un des tout premiers réseaux de ce qui deviendra quelques années plus tard, la Résistance.
Thiébault de Saint Amand vous propose une série historique, musicale et irrésistiblement coquine où l’argot et l’humour sont omniprésents.
La deuxième enquête de Phil Mazelot vous plonge dans un nid d’espionnes… Qui aurait pu croire que la belle Suzanne Champreux se ferait bûcheronner dans une allée du Musée de l’Ethnographie du Trocadéro ?
Dans cette course palpitante au cœur de Paname, au milieu des gousses et des tripots, Phil doit retrouver coûte que coûte l’assassin de Suzie et répondre à cette douloureuse question : le Capitaine Beaumonts de Vinzelles était-elle passée à l’ennemi ?

Qu’est-ce que j’en pense?
Ha ce tome 2, si vous saviez comme je l’attendais et comme j’ai sauté de joie quand je l’ai vu arriver dans ma boite mail quelques jours avant sa sortie. D’ailleurs, dès que je l’ai eu en ma possession, il a rejoint ma Kindle, et j’ai abandonné toutes mes lectures en cours pour m’empresser de rejoindre Phil dans de nouvelles aventures.

Encore une fois, je me suis régalée et j’ai été complètement conquise par ce cher Mazelot. Une fois qu’on a gouté à Phil et à son humour, il est très difficile de s’en passer et on aurait envie d’en reprendre à chaque baisse de moral.
La plume de Thiébault ne m’a jamais déçue, il arrive toujours à m’arracher des fous rires et c’est à nouveau ce qu’il s’est passé avec ce requiem.
D’ailleurs, même si j’ai beaucoup ri avec ce cher président ou encore avec la précédente aventure de Phil, je n’ai jamais autant ri qu’avec ce deuxième tome qui est pour moi légèrement au-dessus de son prédécesseur qui m’avait déjà complètement charmée.

Tous les ingrédients pour passer un bon moment sont réunis dans ce roman. Je me suis toujours autant réjouie de retrouver les années 30 et d’enquêter en compagnie de Phil, on se prend très vite au jeu de l’enquête en compagnie de notre grand séducteur.
Peu importe la situation ou le moment, l’auteur a un énorme talent pour glisser les pointes d’humour qu’il faut.

Au cours de ses diverses péripéties, Phil va rencontrer divers protagonistes qui vont toute le conduire vers des situations complètement loufoques et hilarantes.
Les surnoms qu’il donne à certains personnages ne sont pas en reste, il suffit de penser à Sœur Bouffe-Dard ou encore à la mère Bouffe-Lingot pour se faire une idée.

Encore une fois, je me dois de faire une mention spéciale aux échanges entre Phil et Moutiers, surtout à leur conversation au sujet des moules que je vous laisserais découvrir par vous-même pour éviter de vous spoiler.
Je tiens également à faire une mention aux passages de notre cher Phil à l’infirmerie, je ris encore rien que d’y penser.
Il ne faut pas oublier non plus les passages musicaux qu’on peut découvrir au fil du roman et qui donnent du piment à l’histoire.

Je suis arrivée à la fin de ce roman complètement loufoque, déjanté, rempli d’humour (je ne trouve même pas le qualificatif nécessaire tellement j’ai ri), complètement conquise, et c’est avec regret que j’ai quitté Phil que j’ai hâte de retrouver dans une nouvelle enquête. Je pourrais vous en parler encore et encore tellement j’ai de choses à dire, mais je vais m’arrêter là et vous laisser découvrir ce roman par vous-même.

Bref, si vous aimez les enquêtes et l’humour, qu’attendez-vous pour vous jeter sur ce roman qui est sorti hier ?

Présentation de l’auteur
Un auteur français, provincial, de terroir.
Thiébault de Saint-Amand est régulièrement présent sur les réseaux sociaux et les marchés hebdomadaires. Avec votre manie de tout chercher, vous trouverez bien un blog, un mail, un stand…
Son œuvre magistrale, saluée par sa seule critique unanime, se résume comme les camemberts : Président quand il vous narre Les Dessous (en dentelles) de l’Élysée ( chez La Bourdonnaye ), Rustique quand il vous parle d’Hospice and Love ! ( chez Hugo Roman ) et Cœur de Lion quand il vous livre les enquêtes de Phil Mazelot ( aux Editions du 38 ).
Et parce qu’il faut bien vivre avec son temps numérique et la manie du pouce, lui-aussi se laisse tâter sous le couvercle, car il vous sait pointilleux sur l’élasticité et le moelleux de l’affaire.
Un auteur moulé à la louche en quelque sorte.
Soutenez nos Auteurs Originaux Publiés, symboles du Made in France !

Dream, dream de Jean-Luc Fonck


Dream dream 

 Titre: Dream, dream...
 Auteur: Jean-Luc Fonck
 Nombre de pages: 161
 Editions: Luc Pire
 Prix: 10,99€ au format numérique

Jean-Luc Fonck nous embarque dans ses histoires déjantées. Ce roman à l’humour très décalé plonge une nouvelle fois Hubert, son personnage fétiche, dans les situations les plus délirantes, où les morts parlent aux vivants, où les allumettes sont ininflammables, où on tricote des étagères… Bref, notre auteur « allumé » se lâche une nouvelle fois, pour notre plus grand plaisir !

Qu’est-ce que j’en pense?
Si j’ai lu ce roman, c’est tout simplement parce que mes yeux se sont portés sur lui lors d’un de mes passages à la bibliothèque. Je connaissais Jean-Luc Fonck avec son groupe Sttellla, mais j’ignorais totalement qu’il avait écrit plusieurs romans. La curiosité l’a donc emporté et j’ai eu envie de découvrir sa plume.
Finalement, je ne regrette pas du tout de m’être laissée tenter, car j’ai passé un bon moment en compagnie de ce roman et, pour un premier essai, je suis conquise par la plume de l’auteur.
On entre très vite dans le quotidien d’Hubert et on le suit dans ses aventures qui sont complètement rocambolesques. On sourit, on éclate de rire, on s’inquiète et on s’interroge.

Ce roman est très difficile à lâcher, car il n’y a aucun temps mort, les péripéties et l’action s’enchaînent pour notre plus grand plaisir. On veut tourner les pages pour toujours en savoir plus.

Les personnages hauts en couleur qu’Hubert va rencontrer au cours de son périple donnent du piment à l’histoire et sont tous très intéressants à découvrir.
Arrivée à la fin de ce roman, je sais que je continuerais à découvrir la plume de Jean-Luc Fonck qui a réussi à me convaincre à travers ce roman.

Bref, si vous aimez les condensés d’émotions et les situations complètement farfelues, n’hésitez pas à vous laisser tenter par ce roman.

Comment je n’ai jamais réussi à attraper le père Noël de Laurence Labbé


Comment je n'ai pas réussi à attraper le père noel

 

 Titre: Comment je n'ai jamais réussi à 
 attraper le père Noël
 Auteure: Laurence Labbé
 Editions: Auto-édition
 Nombre de pages: 122
 Prix: 2,99€ au format numérique

 

Un livre pour chouchouter votre moral :
Une mère experte en catastrophes ;
Un père qui se transforme en bombe sexuelle lorsqu’il tond le gazon ;
Une fille capable des plus délirantes inventions pour attraper le père Noël ou sauver le monde :
Les péripéties de la famille Lachance, de leur chat Trou d’balle et de leur chien Apollon n’ont pas fini de vous étonner et de vous faire rire !

Qu’est-ce que j’en pense?
J’ai connu Laurence avec «La puissance des ordinaires » dont j’ai beaucoup apprécié le premier et le deuxième tome, et je dois bien vous avouer que j’étais curieuse de découvrir une histoire complètement différente.
Je peux vous dire que ce changement est une belle réussite, ce roman est une véritable bouffée d’air frais qui nous procure un magnifique moment de détente et de franche rigolade.
On entre très vite dans le quotidien de la famille Lachance et on se retrouve plongé dans une histoire totalement rocambolesque et déjantée.
Cette famille s’est Bernadette à qui il arrive des catastrophes toujours plus drôles les unes que les autres. On devrait la prendre en pitié, mais on ne peut s’empêcher de rire de l’humour avec lequel l’auteure décrit ses mésaventures.
Lisa, la fille, est elle aussi très intéressante et j’ai adoré suivre sa passion pour le père noël et toutes les machinations qu’elle va imaginer.
Bien sûr, je ne vous parle pas du chat Gaspard qui va aussi vous faire rire. Il me suffit de penser à son surnom pour sourire.
Laurence a joué la carte de l’humour dans le moindre des détails pour notre plus grand bonheur, Il fallait le faire quand même faire habiter cette famille à Trou dont les habitants sont nommés les Trouillards.
Il faut également avouer que la couverture et le titre sont très attirants. Comment ne pas craquer sur ce magnifique chat et comment ne pas avoir envie d’en savoir plus sur ce père Noël.

Bref, si par ce temps pluvieux, vous avez une petite baisse de moral, que vous cherchez une histoire qui va vous redonner le sourire et que vous êtes curieux de découvrir comment le père noël n’a jamais été attrapé, plongez sur ce roman.

Présentation de l’auteure
Laurence Labbé réside en région parisienne, travaille et élève ses enfants.
Elle consacre son temps libre à ses passions : la lecture, l’écriture et le sport.
Après avoir exercé différents métiers, elle est depuis quelques années, ingénieur dans un organisme de recherche.
Ses romans mettent en scène des personnages hauts en couleur dans un contexte actuel, évoquant en toile de fond des réflexions sur le monde qui nous entoure.
Ses deux premiers romans, « la puissance des ordinaires » volume 1 et 2, parus en 2014 et 2015 ont fait l’objet d’articles dans l’Express.fr.
Son troisième roman, un conte satirique humoristique, écrit en une semaine pour participer au concours de la rentrée des auteurs indépendants Kindle, a séduit 400 lecteurs le premier mois de sa parution et est resté 18 jours dans le top 100 des ventes de livres d’Amazon.
En 2015, elle a participé au salon du livre de Paris avec le blog littéraire de l’Express « les 8 Plumes » et au salon de Cagnes-sur-Mer invitée par les éditions R.I.C.
Fin 2014, elle a reçu le second prix du concours monbestseller pour sa nouvelle « la machine à attraper le Père Noël » qui lui inspirera son roman écrit en 2015.

8c816-laurence2blabbc3a9

La Tribu, saison 1, intégrale : La maison des horreurs


la tribu saison 1 Titre: La maison des horreurs
 Auteure: Stéphanie Lepage
 Editions: de la Bourdonnaye
 Nombre de pages: 137
 Prix: 4,99 € au format numérique et 
 13 € au format broché

 Je tiens à remercier les Editions de 
 la Bourdonnaye pour m'avoir permis de 
 découvrir cette nouvelle série de leur
 collection pulp.

Chez les Monferreau, quand on aime son grand-père, on en reprend au dessert !
Pourtant, il serait plutôt vieille carne que doux agneau, Victor. Déformation professionnelle. Du temps de sa splendeur dans la vie active, il était tortionnaire. Ça laisse des traces. De sang, bien sûr, mais aussi psychologiques. Et génétiques, a prirori. Ce cher démon se retrouve ainsi à la tête d’une horrible famille qu’il mène à la baguette et dont les membres sont tous plus dérangés du ciboulot et pervers les uns que les autres. Ils vivent sous le même toit, dans une grande maison des horreurs à l’intérieur de laquelle ils peuvent commettre les pires méfaits. C’est qu’ils sont sept, les Monferreau, comme les péchés capitaux. Voilà qui en dit long.
Alors malheur à ceux qui croisent leur route. Malheur à Anne et Ludo, une sœur et un frère en cavale, que le destin pousse en ces terres maudites et qui, bien contre leur gré, vont faire éclore un à un, comme autant de fleurs vénéneuses, les pires secrets de ces horribles gens. Mais ne croyez rien de ce que vous lirez, n’ayez confiance en personne, doutez de tout et de tous, y compris de votre raison.
Une seule chose est sûre : malheur à ceux qui tombent aux mains de la tribu. On vous aura prévenus.

Qu’est-ce que j’en pense?
Si vous me suivez régulièrement, vous connaissez mon engouement pour la Collection Pulp de la Bourdonnaye et pour la maison d’édition en général.
Quand j’ai découvert cette nouvelle série, je n’ai donc pas hésité un seul instant, car le Pulp est pour moi une valeur sure tout comme beaucoup de romans de la Bourdonnaye bien sûr.
Et cette série prouve encore une fois que j’ai eu raison de foncer tête baissée et ne fait que confirmer mon addiction au Pulp.
Dès les premières pages, l’auteure nous emmène dans une histoire complètement loufoque et glauque à souhait.
D’ailleurs, une fois qu’on s’est plongé dans cette première saison, on n’a qu’une envie s’est d’enchaîner les épisodes pour percer les secrets que nous cachent les Monferreau et découvrir qui est le plus déjanté de tous, car ils ont tous leur grain de folie.
Enfin, c’est sans compter sur Anne et Ludo qui sont eux aussi très mystérieux.
L’auteure termine chaque épisode sur une note de suspense et on est donc heureux de pouvoir lire l’intégrale sans devoir patienter.
Et je ne vous parle même pas de la fin de cette première saison qui me donne juste envie de me jeter sur la suivante. L’attente va être longue.

Bref, si vous aimez les univers glauques et les personnages totalement déjantés, qu’attendez-vous pour vous jeter sur cette série ?

Présentation de l’auteure
Stéphanie Lepage a toujours écrit des histoires abracadabrantes, horrifiques et souvent très sanglantes qui prennent le lecteur à contre-pied. Elle aime les récits qui dérangent, intriguent, et dans lesquels le suspense règne en maître. Elle brosse des personnages torturés et secrets, qu’elle plonge avec un sadisme assumé et un brio manifeste dans des situations infiniment périlleuses, au sein d’angoissants huis-clos. Le tout sans jamais se départir d’une bonne dose d’humour… noir.

stéphanie lepage