Archives de Catégorie: Science-Fiction

Mira: La Bataille de l’Eau de Ghaan Ima


mira Mira

Lire la Suite →

Publicités

Le roman le plus nul du monde de Stéphane Heska


Le roman le plus nul du monde couv simplifiée 2JPrésentation Lire la Suite →

L’émeraude oubliée de Lina Carmen


L'émeraude oubliée
Titre: L'émeraude oubliée
 Auteur: Lina Carmen
 Editions: La Bourdonnaye
 Prix: 4,99€ au format numérique et 15,50€ au format broché
 Je tiens à remercier les Editions de la Bourdonnaye pour cette agréable découverte. Lire la Suite →

Spores de Olivier Saraja


spores

Titre: Spores
Auteur: Olivier Saraja
Nombre de pages: 37
Prix: 0,99 € au format numérique

Je tiens à remercier Olivier Saraja pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle.


La civilisation s’est effondrée. Pieter et sa fille Enora tentent de survivre dans un monde envahi par une espèce de mousse très invasive, dont les spores représentent un danger mortel. L’irruption d’une femme dans leur vie bouleversera leur quotidien. Vers quel avenir les entraînera-t-elle?
Entre drame humain et fable écologiste, Spores! amène le lecteur dans un monde silencieux et oppressant, sis aux limites de la folie humaine. Pour public averti.

Qu’est-ce que j’en pense?
Quand l’auteur m’a proposé de découvrir sa nouvelle, j’ai tout de suite été conquise par la quatrième de couverture et je ne regrette pas du tout de m’être laissé tenter.
Dès le départ, on se retrouve plongé dans un univers post apocalyptique très sombre et très angoissant. Tout va très vite, les éléments s’enchaînent et le lecteur n’a pas le temps de reprendre son souffle tellement il est happé par l’intrigue. L’auteur arrive plus d’une fois à nous surprendre très agréablement avec des révélations totalement inattendues.
Les personnages sont peu nombreux et on a bien le temps d’apprendre à les découvrir et de s’y attacher. On avance dans l’histoire en compagnie de Pieter et on a envie de savoir où toutes ses explorations vont le mener.
L’apparition mystérieuse d’Ana est très agréable. On se pose des questions, on veut avancer et avoir les réponses à ces interrogations.
Le seul reproche que je peux faire à cette nouvelle, c’est d’être arrivée trop vite à la fin qui m’a d’ailleurs laissée un peu sur ma faim. On est tellement pris par l’histoire qu’on aimerait que cette nouvelle continue et on ne veut pas qu’elle s’arrête comme ça.

Bref, si vous aimez les univers post apocalyptiques et angoissants ainsi que les histoires courtes, n’hésitez pas à vous laisser tenter par cette nouvelle qui mérite d’être lue.

Présentation de l’auteur
Passionné de science-fiction, de fantastique et de fantaisie, les univers imaginaires ont toujours attiré Olivier. Après avoir contribué à l’âge d’or du jeu de rôle (sur table) en France, il s’est consacré à la découverte des logiciels libres au travers du système d’exploitation GNU/Linux.
Son enthousiasme pour les images numériques (point à point, vectoriel, synthèse) l’a conduit à écrire de nombreux articles de presse sur ces sujets, ainsi qu’un ouvrage de référence sur le principal logiciel libre d’animation et de création d’images de synthèse.
Aujourd’hui, il revient à ses premières amours en écrivant de la fiction pour ses genres de prédilection.

Olivier_auteur - portrait noir et blanc

Insaisissable, tome 3 : Ne m’abandonne pas de Tahereh Mafi


!!!!! Risque de spoilers si vous n’avez pas lu les tomes précédents !!!!

Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi. Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y parvenir, jusqu’à faire appel à son ennemi de toujours : Warner, le séduisant commandant du secteur 45. Tout les oppose, mais ils ne peuvent agir l’un sans l’autre, la survie de leur monde agonisant en dépend. Lui seul peut enseigner à Juliette comment maîtriser ses immenses pouvoirs… mais il attend d’elle bien plus encore.

Qu’est ce que j’en pense?
Si vous me suivez depuis un moment, vous savez à quel point je suis fan de cette saga aux magnifiques couvertures.
Ce troisième opus est tout aussi bon que les deux premiers et les mots ne seraient pas assez forts pour vous dire à quel point je l’ai adoré.
J’ai retrouvé l’écriture de Tahereh Mafi avec beaucoup de plaisir et je me suis laissé entraîner dans ce tome 3 sans voir les pages se tourner.
Nous avons toutes les réponses aux questions que nous nous étions posées au cours de la lecture des opus précédents.
Juliette est toujours aussi attachante et j’ai adoré suivre son évolution au fil des tomes et la force de caractère qu’elle a attrapé.
Quant à Warner, plus ça va plus je l’apprécie et il m’a encore plus plu dans ce tome que dans les précédents. Quel changement, j’aime beaucoup ce qu’il est devenu.
Kenji, quant à lui, il est resté pareil avec son humour.
Le personnage qui a le plus changé à mes yeux est Adam. Dans les précédents tomes, je vous aurais dit que je me plaçais dans la team Adam sans soucis car c’était mon personnage chouchou de la saga mais j’ai changé d’avis avec ce troisième opus. Adam m’a déçue, je l’ai trouvé complètement détestable.
Donc, après avoir lu la saga complète, je me situe dans la team Warner, oui dans ce roman c’est lui mon personnage chouchou.

Le seul regret que j’ai c’est d’avoir terminé cette série et de devoir quitter nos protagonistes, je n’aurais pas dit non à un ou deux tomes de plus, histoire de pouvoir les retrouver encore un peu.
Bref, si vous n’avez pas encore commencé cette saga, foncez car elle vaut vraiment le coup.

Traqué, tome 2 : Libérez le prédateur qui est en vous de Andrew Fukuda



!!!!!! Risque de spoilers dans le résumé si vous n’avez pas lu le premier tome!!!!!

Les humains ont été décimés, traqués par une nouvelle race qui les considère comme un mets délicat. Gene est l’un des derniers rescapés. Pour survivre, il n’a qu’une solution : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Gene et Sissy font partie des rares humains qui ont échappé à la mort. Suivant les indications du Scientifique, qui les ont déjà sauvés plus d’une fois, ils parviennent à rejoindre la Mission, une colonie humaine qui a elle aussi miraculeusement survécu, cachée dans les montagnes. Mais le garçon se pardonnera-t-il d’avoir abandonné Ashley June, son premier amour et sa prédatrice ? Alors qu’il vit pour la première fois parmi ses semblables, Gene se croit assez en sécurité pour retrouver la trace du Scientifique, qui aurait des explications sur la disparition de l’humanité et l’émergence de la nouvelle race. Mais parfois, l’ennemi n’est pas celui qu’on croit, et l’adolescent va vite réaliser que l’apparente tranquillité de la colonie cache un bien sombre secret…

Qu’est-ce que j’en pense?
Quand Camille a proposé ce roman en partenariat, je n’ai pas hésité une seule seconde. Il faut dire que je garde un très bon souvenir du premier tome et que j’étais impatiente de découvrir cette suite.
Finalement, je ne regrette rien du tout car ce deuxième opus est encore meilleur que le premier.
Je me suis plongée dans ce roman sans aucun souci, comme si j’avais lu son prédécesseur la veille. Donc si vous avez lu le premier tome à sa sortie, vous pouvez découvrir ce second opus sans crainte de ne plus vous souvenir de certains éléments.
Au niveau des personnages, j’ai retrouvé Gene avec beaucoup de plaisir et je l’ai trouvé encore plus attachant que dans le premier tome. Ses amis très intéressants et j’ai beaucoup aimé suivre leur évolution. J’ai pu ressentir les angoisses de nos différents protagonistes comme si j’étais avec eux dans l’histoire et plus d’une fois je me suis inquiétée pour eux. On a envie d’avancer pour savoir ce qu’il va leur arriver.
J’ai également apprécié en savoir plus sur les crépusculaires et la façon dont l’auteur les décrit et les fait évoluer.
J’ai été aussi très agréablement surprise par certaines révélations et j’ai aimé que d’autres restent assez mystérieuses.
Quant à l’univers créé par l’auteur, je l’ai trouvé encore plus sombre et plus oppressant que dans le premier tome et j’ai beaucoup apprécié me retrouver dans ce nouveau lieu qu’est la mission.
Plus on avance, plus la tension monte et, arrivée à la fin, je ne voulais qu’une chose me jeter sur le tome 3. Je vais donc l’attendre avec impatiente car j’ai hâte de savoir comment tout ce petit monde va évoluer.
Bref, ce deuxième tome est encore mieux que le premier et, si vous n’avez pas encore découvert cette saga, je vous conseille de la découvrir sans plus attendre.

Je tiens à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour cette belle découverte.

Les 100, tome 1 de Kass Morgan


Personne n’a posé le pied sur Terre depuis des siècles… jusqu’à aujourd’hui. 
Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.
Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d’elle, cette fille qu’il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.
Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité.

Qu’est-ce que j’en pense?
Comme ça faisait un moment que ce roman me tentait,  j’ai profité d’une lecture commune organisée par Sabrina pour le découvrir.
Le résumé est très alléchant et on a envie de se plonger dans l’histoire pour découvrir ce qui est arrivé à la Terre.
Cet ouvrage aurait pu être un coup de cœur car, dès le départ, j’ai été happée par l’univers créé par Kass Morgan. Mais, à côté de ça, pendant presque la première moitié du livre, il m’est arrivé de me perdre entre les personnages et de me demander qui était qui.
L’alternance des chapitres entre nos quatre protagonistes donne un certain rythme à l’histoire mais c’est ce qui m’a un peu embrouillé.
Heureusement, cette confusion s’est estompée au fil des pages car sinon je pense que j’aurais abandonné la lecture.
Passons ce léger point négatif et parlons du positif.
L’auteur a su créer un univers de science-fiction très original et très prenant rempli d’action et de rebondissements.
La romance qu’on peut découvrir au fil des pages apporte un petit plus très agréable et elle ne vient rien entacher l’histoire.
Au niveau des personnages, malgré quelques petits problèmes, je les ai tous trouvés très attachants et il n’y en a pas un qui a retenu mon attention plus que les autres. J’ai aimé suivre les aventures aussi bien de l’un que de l’autre.
Quant à la finale, j’avoue qu’elle m’a beaucoup plu et que je l’ai trouvée très originale. D’ailleurs, j’attends avec impatience la sortie du tome 2 que je ne manquerais pas de découvrir dès qu’il sera disponible.
Bref, ce premier tome met en place des bases très intéressantes et un univers très original et, si comme moi, au départ, vous êtes un peu perdus dans les personnages, ne vous laissez pas décourager si l’histoire vous plait.

Si vous voulez rejoindre la lecture commune, n’hésitez pas à cliquer ici.

Un manoir pour refuge de Ena Fitzbel


Élève au lycée français de Prague, Mila vit chez sa grand-mère depuis la disparition de ses parents. Chaque nuit, elle fait ce rêve étrange et rassurant d’un manoir perdu au fin fond de la lande écossaise. Elle y retrouve une amie chère à son cœur et rencontre Kenneth, un mystérieux jeune homme dont elle tombe amoureuse. Un jour, lors d’un atelier de dessin-écriture, Mila révèle à sa classe l’existence du manoir. Le soir même, se trouve bouleversé le rêve qu’elle croyait immuable : elle découvre que ses camarades du lycée se sont glissés dans la peau de nouveaux domestiques. Mila doit se rendre à l’évidence : son rêve n’est pas comme les autres. Les frontières entre fiction et réalité finissent par se brouiller : alors qu’une domestique est assassinée au manoir, une camarade de classe ne se réveille plus… Mila est cependant loin d’imaginer la véritable nature de ce qui pourrait devenir un vrai cauchemar. Commence alors une course contre la montre pour échapper à l’emprise du manoir, mais Mila ne sait si elle pourra se résoudre à abandonner Kenneth…

Qu’est-ce que j’en pense?
Quand Ena Fitzbel m’a proposé de découvrir son roman, je n’ai pas hésité une seule seconde car ça faisait un moment qu’il m’intriguait et je ne regrette pas d’avoir accepté car j’ai passé un bon moment.

Le prologue annonce directement d’où vient le titre « Un manoir pour refuge » mais ça ne m’a pas dérangé. Bien au contraire, j’ai eu envie de me plonger dans l’histoire pour en savoir plus sur ce manoir.
Dès le premier chapitre, j’ai été happée par l’univers créé par Ena Fitzbel et j’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter. Il faut dire que j’ai beaucoup aimé les descriptions du manoir et de son entourage qu’on découvre au début de ce roman.

Ensuite, à chaque chapitre, on se retrouve en ’alternance entre la vie réelle de Mia et la vie d’Elsa en Ecosse. Cette alternance m’a beaucoup plu. Au départ, on sait que les histoires sont bien distinctes mais on se doute qu’il y a un lien et on a envie d’avancer pour découvrir le rapport entre ces deux histoires.
D’ailleurs, j’avoue que j’ai été très agréablement surprise du dénouement de cet ouvrage et des mystères que cachent se fameux manoir.
L’intrigue est très originale et très bien ficelée et on assiste à des rebondissements très inattendus.
Quant aux personnages, j’ai trouvé qu’ils avaient tous un rôle important dans l’histoire. Ils m’ont tous plu, je ne me suis pas attachée plus à un qu’à l’autre en particulier. Enfin, si j’avoue que j’ai eu une légère préférence pour Gianluca et ses expressions belges.
J’ai également beaucoup apprécié les petites phrases qui introduisent les chapitres. Et dans mes préférées, il y  a « Madame, je suis muet comme une moule sur un plat de frite » ou encore « Une fontaine de regrets n’étancherait pas sa soif de vengeance ».

En bref, j’ai passé un très bon moment avec ce roman entre réalité, fantastique et science-fiction et je ne peux que vous recommander de le découvrir.

Je tiens à remercier Ena Fitzbel pour cette belle découverte.

Promise, tome 1 de Ally Condie


Cassia, 17 ans, vit dans une Société prétendument idéale qui dicte tout : les distractions, le travail, le lieu d’habitation, la nourriture, les vêtements, même la mort est programmée. Mais surtout, les Officiels organisent les mariages selon des critères de compatibilité idéale. Aussi, quand Cassia apprend qu’elle est promise à Xander, son meilleur ami depuis l’enfance, tout semble parfait ! Etrangement, c’est le visage d’un certain Ky qui apparaît sur le fichier numérique consacré à son Promis, avant que l’écran ne s’obscurcisse…
Une erreur, lui dit-on ? Car Ky est issu d’une classe inférieure et n’a pas le droit de se marier. Intriguée, Cassia cherche à mieux connaître ce garçon au passé mystérieux. Ky est un garçon sensible qui lui fait découvrir l’écriture, la création poétique…

Qu’est-ce que j’en pense?
Comme ça faisait un moment que cette série me tentait, j’ai profité de la lecture commune organisée par Sabrina pour lire ce premier tome.
J’aurais pu commencer cette saga beaucoup plus tôt, mais, au moment de sa sortie, j’étais un peu lassée des dystopies à force de lire ce genre de roman.
J’ai passé un très bon moment avec ce premier tome et j’ai trouvé l’idée du couplage super originale. L’auteure nous plonge directement dans le vif du sujet avec la cérémonie de couplage et on ne voit pas les pages se tourner tellement on se sent happé par l’histoire.
J’ai beaucoup apprécié l’écriture fluide et entraînante d’Ally Condie mais également certains passages qui sont assez poétiques comme celui-ci :

« Maintenant  que  j’ai  découvert  comment  voler,  dans  quelle direction  dois-je  m’élancer ?  Mes  ailes  ne  sont  pas  blanches, elles  n’ont  pas  de  plumes.  Ce  sont  des  ailes  de  soie  verte,  qui frémissent sous le vent, ondulent au moindre mouvement. Dans la nuit, elles dessinent un  cercle, une ligne, puis prennent une forme  de  mon  invention.  L’obscurité  qui  se  referme  derrière moi ne m’effraie pas, pas plus que les étoiles qui brillent au loin. »
Les personnages principaux sont très attachants surtout Cassia. Le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue m’a permis de me glisser dans sa peau et je me suis souvent demandé comment je réagirais à sa place. J’ai beaucoup apprécié suivre son évolution entre le début et la fin du roman.
Xander et Ky sont également deux protagonistes intéressants et ils apportent un certain suspense à l’histoire.
Décidément, j’ai l’impression que j’aime de plus en plus les histoires dans lesquelles il y a ce fameux triangle amoureux.
La fin de ce roman est tout simplement magnifique et elle m’a très agréablement surprise. C’est certain je lirais le tome 2 très bientôt.
Si vous aimez les triangles amoureux et les dystopies et que vous ne connaissez pas encore cette série, n’hésitez pas vous ne serez pas déçus.

Cosplay de Laurent Ladouari


ADAMAS, milliardaire cynique et haï de tous, rachète une ancienne gloire de l’industrie au bord de la faillite : 1T. Le redoutable prédateur déclare vouloir la détruire. Cela n’a aucun sens. Le même jour, par un invraisemblable concours de circonstances, KATIE DÛMA parvient à se faire recruter par 1T. Comme les trois mille autres employés, KATIE est invitée à plonger dans l’univers virtuel du COSPLAY : un jeu de masques où chacun agit et communique sous le couvert de l’anonymat. Le COSPLAY n’a pas de règles : ce jeu de simulation prône une liberté totale. Protégé par son masque, chacun révèle sa véritable humanité : calomnies, délations et règlements de compte se déchaînent dans une explosion de violence sans précédent. Le COSPLAY est la bombe envoyée par ADAMAS pour anéantir 1T. Mais depuis l’intérieur du jeu, KATIE organise la résistance.

Qu’est-ce que j’en pense?

Quand j’ai vu ce roman arriver dans ma BAL, j’ai directement été attirée par son titre et sa couverture mystérieuse. Le résumé est également très alléchant et il m’a donné envie de m’immerger dans ce Cosplay de toute urgence.
A peine plongée dans ce roman, j’ai eu beaucoup de difficulté à la refermer tellement j’étais happée par l’histoire et l’écriture fluide et entraînante de Laurent Ladouari. Ce livre est un gros coup de cœur qui restera longtemps gravé dans ma mémoire. Sans vouloir faire de jeu de mot, cet ouvrage est une véritable bombe et je tire mon chapeau à l’auteur pour l’originalité de l’histoire.
Cet écrit est fait de courts chapitres qui donnent un certain rythme à l’histoire.
J’ai été complètement captivée par ce jeu du virtuel qui apporte un énorme suspense au roman. Ce Cosplay m’a énormément intriguée car à aucun moment je n’ai vu où l’auteur voulait emmener le lecteur et, à chaque révélation, j’ai été très agréablement surprise.
Les personnages sont assez nombreux et j’ai eu un peu peur de ne pas savoir qui était qui mais, finalement, je n’ai eu aucun problème.
Les différents protagonistes sont tous très intéressants car ils apportent tous quelque chose à l’histoire. Ils sont très bien réussis.
Il y en a deux en particulier qui ont attiré mon attention plus que les autres. Il s’agit d’Adamas car j’ai beaucoup apprécié son côté mystérieux et j’ai hâte d’en savoir un peu plus sur lui et Katie qui a un caractère qui m’a beaucoup plû.
Pendant le Cosplay, je me suis prise au jeu d’essayer de savoir qui se cachait derrière les diverses personnalités.

Cosplay c’est aussi une playlist très variée et très agréable que vous pouvez retrouver ici.
Quel bonheur d’avoir certaines chansons en tête au cours de la lecture comme « Heroes » de David Bowie, « Money » de Pink Floyd ou encore « The end » de « The doors ».
Arrivée à la fin de ce premier tome, je n’ai qu’une hâte c’est de découvrir le suivant car la finale annonce un deuxième opus très prometteur. Vivement la suite.

En bref, Cosplay est un gros coup de cœur que je relirais certainement très bientôt. Si vous cherchez un roman original avec une intrigue bien ficelée, n’hésitez pas à vous jeter sur cet ouvrage.

Quelques petits plus
Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à aller visiter le site de Cosplay et à regarder ce trailer qui est très bien réalisé.

Je tiens à remercier LP Conseils ainsi que les Editions HC pour m’avoir permis de découvrir ce petit bijou.