Archives de Catégorie: Ray’s Day

{Portrait d’auteur} Laurence Labbé


ray's day

On termine cette journée du Ray’s Day avec Laurence Labbé que j’ai découvert avec son premier tome de la puissance des ordinaires avec lequel j’ai passé un excellent moment. Je suis d’ailleurs occupée de lire le tome 2. Un clic sur l’image vous permettra de découvrir mon avis.

d03e6-lapuissancedesordinaires

Merci Isabelle et le blog « les tribulations d’une lectrice » de me proposer ce petit portrait chinois. Alors, voici quelques réponses :

  • Si j’étais un livre, je serais : « Sans famille » d’Hector Malot. Je l’ai lu quand j’étais enfant et ce doit être le premier livre qui m’a vraiment fait pleurer – même si le destin de la pauvre chèvre de Monsieur Seguin m’attristait vraiment et le sort de Causette dans les Misérables me révoltait. Mais j’étais totalement rentrée dans la peau du personnage de « Sans famille », Rémi. Un très beau livre, une très belle histoire. Il faudrait que je le relise avec mes yeux d’adulte.
  • Si j’étais un personnage de BD, je serais : Tintin avec qui j’ai appris à lire.
  • Si j’étais un poète, je serais : Bukowski. Oui Bukowski est un des seuls poètes avec Jim Morrisson, que j’arrive à lire, c’est étrange, mais c’est ainsi.
  • Si j’étais une adaptation cinématographique, je serais : sans toit ni loi, film qui ressemble à une certaine époque de ma vie.
  • Si j’étais un classique de la littérature : allez, «Les Misérables » de Victor Hugo, donc, une grande saga pleine de rebondissements et de passages très tristes, mais qui finit relativement bien.
  • Si j’étais une citation, je serais : « tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts »
  • Si j’étais un genre littéraire, je serais : un roman, ou une saga.
  • Si j’étais un signe de ponctuation, je serais : le point-virgule, mon préféré. Il faut bien le connaître pour en tirer le meilleur.
  • Si j’étais un moment de la journée, je serais : le matin. Tôt. Au lever du soleil, au commencement de la vie.
  • Si j’étais un objet, je serais : un stylo perpétuel.
  • Si j’étais une période de l’année, je serais : l’été, la chaleur, le soleil, les longues journées.

En espérant que ce petit portrait inspirera à certains des lectures ou rêveries, merci encore, Isabelle, merci à vous qui lirez ce portrait, et au plaisir de vous retrouver sur le blog.

Publicités

{Portrait d’auteur}Odile Marteau Guernion


ray's day

On continue ce Ray’s Day avec Odile Marteau Guernion. J’ai découvert l’auteure avec son roman « Derrière la dune » qui m’a fait passer un agréable moment. Un clic sur la couverture vous mènera vers mon avis.

3dc61-derric3a8re2bla2bdune

  • Si vous étiez un livre, vous seriez : Moon Palace de Paul Auster
  • Si vous étiez un poète, vous seriez : Arthur Rimbaud
  • Si vous étiez un classique de la littérature, vous seriez : Autant en emporte le vent
  • Si vous étiez une citation, vous seriez : Lire c’est voyager
  • Si vous étiez un genre littéraire, vous seriez : un roman
  • Si vous étiez un mot, vous seriez : espoir
  • Si vous étiez un signe de ponctuation, vous seriez : point d’exclamation
  • Si vous étiez un prix littéraire, vous seriez : Femina
  • Si vous étiez une librairie, vous seriez : La librairie Plein Ciel au Havre
  • Si vous étiez une légende, vous seriez : Le père Noël
  • Si vous étiez un moment de la journée, vous seriez : l’Après Midi
  • Si vous étiez un rêve, vous seriez : Un oiseau
  • Si vous étiez un sentiment, vous seriez : Amour
  • Si vous étiez un personnage célèbre, vous seriez : Alienor d’Aquitaine
  • Si vous étiez une époque, vous seriez : Moyen âge
  • Si vous étiez un objet, vous seriez : une plume
  • Si vous étiez une période de l’année, vous seriez : Le printemps

{Portrait d’auteur}Marie Fontaine


ray's day

On continue le Ray’s Day avec Marie Fontaine. J’ai découvert l’auteure avec sa la première saison de sa série « Terra Divina » et depuis j’ai également lu la deuxième. Cette série m’a fait passer un très bon moment. Un clic sur l’image vous mènera vers mon avis.

Terra divina 2 91d5f-terra2bdivina2bsaison2b1

  • Si tu étais un livre, tu serais : L’étranger, d’Albert Camus
  • Si tu étais un personnage de BD, tu serais : Rahan
  • Si tu étais un poète, tu serais : Jacques Prévert
  • Si tu étais une adaptation cinématographique, tu serais : Le Seigneur des Anneaux
  • Si tu étais un classique de la littérature : La morte amoureuse, de Théophile Gautier
  • Si tu étais une citation, tu serais : Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort.
  • Si tu étais un genre littéraire, tu serais : la nouvelle
  • Si tu étais un mot, tu serais : myriade
  • Si tu étais un signe de ponctuation, tu serais : …
  • Si tu étais une pièce de théâtre, tu serais : Le Cid, de Pierre Corneille
  • Si tu étais un prix littéraire, tu serais : le prix Femina
  • Si tu étais une librairie, tu serais : la librairie Gibert de Montpellier
  • Si tu étais une légende, tu serais : la vouivre
  • Si tu étais un moment de la journée, tu serais : la nuit
  • Si tu étais un rêve, tu serais : le respect de notre planète
  • Si tu étais un sentiment, tu serais : l’amour
  • Si tu étais un personnage célèbre, tu serais : Monica Bellucci
  • Si tu étais une époque, tu serais : le Moyen-Âge
  • Si tu étais un objet, tu serais : un carnet de notes
  • Si tu étais une période de l’année, tu serais : le solstice d’hiver

{Portrait d’auteur}Thierry Berlanda


ray's day

On continue ce Ray’day avec Thierry Berlanda que j’ai découvert avec son roman « L’insigne du boiteux« , mais également avec « Tempête sur Nogales » et « La fureur du prince ». Un clic sur la couverture vous mènera vers mon avis.

60b75-l2527insigneduboiteux df45d-tempc3aate2bsur2bnogales 2bf8b-cv1_la_fureur_du_prince_epub_large

  • Si tu étais un livre, tu serais L’Odyssée.
  • Si tu étais un personnage de BD, tu serais Mandrake, le magicien.
  • Si tu étais un poète, tu serais Rimbaud, mais qui aurait passé sans trop de dommages sa 37ème année
  • Si tu étais une adaptation cinématographique, tu serais Le silence des agneaux.
  • Si tu étais un classique de la littérature Notre Dame de Paris, d’Hugo.
  • Si tu étais une citation, tu serais « La maturité, c’est retrouver le sérieux qu’enfant on mettait à ses jeux » (Nietzsche, Par delà bien et mal)
  • Si tu étais un genre littéraire, tu serais Le roman
  • Si tu étais un mot, tu serais Désobéissance.
  • Si tu étais un signe de ponctuation, tu serais Les points de suspension.
  • Si tu étais une pièce de théâtre, tu serais Le Roi Lear.
  • Si tu étais un prix littéraire, tu serais Un Grand prix des lecteurs… organisé pas n’importe quel média.
  • Si tu étais une librairie, tu serais La prochaine qui aurait le culot d’ouvrir dans Paris
  • Si tu étais une légende, tu serais Celle du Roi Arthur
  • Si tu étais un moment de la journée, tu serais La nuit.
  • Si tu étais un rêve, tu serais Etre soi-même.
  • Si tu étais un sentiment, tu serais L’amour fou.
  • Si tu étais un personnage célèbre, tu serais Le dernier des Mohicans
  • Si tu étais une époque, tu serais Le Moyen Age, vers le XIIème siècle
  • Si tu étais un objet, tu serais Vraiment aucun.
  • Si tu étais une période de l’année, tu serais Le mois de mai.

{Portrait d’auteur}Alex Nicol


ray's day

En cette journée de Ray’s Day, découvrez un nouveau portrait d’auteur avec Alex Nicol que j’ai découvert avec son roman « L’étrange secret de Marie Cloarec » avec lequel j’ai passé un très bon moment. Un clic sur l’image vous mènera vers mon avis.

l'étrange secret de marie cloarec

Si vous étiez un livre, vous seriez  Jonathan Livingston le goéland

  • Si vous étiez un personnage de BD, vous seriez Bob Morane
  • Si vous étiez un poète, vous seriez Jose Maria de Hérédia
  • Si vous étiez une adaptation cinématographique, vous seriez Largo Winch
  • Si vous étiez un classique de la littérature, vous seriez Victor Hugo
  • Si vous étiez une citation, vous seriez  « celui qui n’avance pas, recule »
  • Si vous étiez un genre littéraire, vous seriez romantique
  • Si vous étiez un mot, vous seriez là-bas !
  • Si vous étiez un signe de ponctuation, vous seriez !
  • Si vous étiez une pièce de théâtre, vous seriez en attendant Godot
  • Si vous étiez un prix littéraire, vous seriez  le prix de l’association des écrivains bretons
  • Si vous étiez une librairie, vous seriez Amazon
  • Si vous étiez une légende, vous seriez  Tarzan
  • Si vous étiez un moment de la journée, vous seriez le crépuscule
  • Si vous étiez un rêve, vous seriez un nuage bleu
  • Si vous étiez un sentiment, vous seriez la tendresse
  • Si vous étiez un personnage célèbre, vous seriez Henri IV
  • Si vous étiez une époque, vous seriez  le XXIIIème siècle
  • Si vous étiez un objet, vous seriez une cornemuse
  • Si vous étiez une période de l’année, vous seriez le printemps

{Portrait d’auteur} Rebecca Vaisserman


ray's day

Le Ray’s Day continue avec Rebecca Vaissermann que j’ai découvert avec son magnifique premier roman « Oubliés ». Un clic sur l’image vous mènera vers mon avis.

5c69b-oublic3a9s

  • Si vous étiez un livre, vous seriez L’insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera
  • Si vous étiez un personnage de BD, vous seriez Idéfix
  • Si vous étiez un poète, vous seriez Louis Aragon
  • Si vous étiez une adaptation cinématographique, vous seriez Le Seigneur des Anneaux
  • Si vous étiez un classique de la littérature, vous seriez Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë
  • Si vous étiez une citation, vous seriez « Sache porter ta croix et aie la foi. J’ai la foi, et quand je pense à ma vocation, je n’ai pas peur de la vie. » Anton Tchekov in La Mouette
  • Si vous étiez un genre littéraire, vous seriez Le romantisme
  • Si vous étiez un mot, vous seriez Bohème
  • Si vous étiez un signe de ponctuation, vous seriez Un point d’interrogation
  • Si vous étiez une pièce de théâtre, vous seriez L’échange de Paul Claudel
  • Si vous étiez un prix littéraire, vous seriez Le Goncourt des lycéens
  • Si vous étiez une librairie, vous seriez La librairie théâtrale
  • Si vous étiez une légende, vous seriez Un mythe grec
  • Si vous étiez un moment de la journée, vous seriez Le coucher du soleil
  • Si vous étiez un rêve, vous seriez Immortelle
  • Si vous étiez un sentiment, vous seriez L’amour
  • Si vous étiez un personnage célèbre, vous seriez Francis Bacon
  • Si vous étiez une époque, vous seriez Les années folles
  • Si vous étiez un objet, vous seriez Une clef
  • Si vous étiez une période de l’année, vous seriez L’été

{Portrait d’auteur}Angela Behelle


ray's day

On continue ce Ray’s Day avec Angela Behelle. J’ai découvert l’auteure avec son roman « Voisin, voisine » et je suis occupée d’enchaîner les tomes de sa série « La société ». Un clic sur la couverture vous mènera vers mon avis.

43031-voisin2c2bvoisine 90edb-la2bsocic3a9tc3a92b1 32850-la2bsocic3a9tc3a92b2 e9398-la2bsocic3a9tc3a92b3 6fbc7-la2bsocic3a9tc3a92b4 la société 5 la société 6

  • Si tu étais un livre, tu serais : L’esprit de famille de Jeanine Boissard.
  • Si tu étais un personnage de BD, tu serais : Gaston Lagaffe.
  • Si tu étais un poète, tu serais : Beaudelaire.
  • Si tu étais une adaptation cinématographique, tu serais : Le seigneur des anneaux.
  • Si tu étais un classique de la littérature : La Peste d’Albert Camus.
  • Si tu étais une citation, tu serais : Chacun est auprès de son âtre comme un roi sur son trône.
  • Si tu étais un genre littéraire, tu serais : l’érotisme.
  • Si tu étais un mot, tu serais : Oui.
  • Si tu étais un signe de ponctuation, tu serais: les points de suspension.
  • Si tu étais une pièce de théâtre, tu serais : Le noir te va si bien.
  • Si tu étais un prix littéraire, tu serais: Aucun.
  • Si tu étais une librairie, tu serais: un bouquiniste des quais de Seine.
  • Si tu étais une légende, tu serais : celle du Roi Arthur.
  • Si tu étais un moment de la journée, tu serais : l’aurore.
  • Si tu étais un rêve, tu serais : un fantasme.
  • Si tu étais un sentiment, tu serais : l’amour.
  • Si tu étais un personnage célèbre, tu serais : Je serais morte.
  • Si tu étais une époque, tu serais : le moyen âge.
  • Si tu étais un objet, tu serais : la bague au doigt de mon mari.
  • Si tu étais une période de l’année, tu serais : l’automne.

{Portrait d’auteur}Wendall Utroi


ray's day

Nouvel invité sur le blog en ce Ray’s Day, Wendall Utroi que j’ai découvert avec son roman « La légende des Klungs », un très agréable moment d’évasion. Un clic sur l’image vous mènera vers mon avis.

e26be-le2bdompteur2bde2b2bpluie

  • Si tu étais un livre, tu serais : Certainement les fables d’Ésope. De nombreux auteurs s’en sont inspirées au fil du temps. Il ne vieillit pas. J’avais été stupéfait par les enluminures et les lettres gothiques de la version que l’on m’avait offerte.
  • Si tu étais un personnage de BD, tu serais: Sans hésiter; Gardfield, humour féroce d’un gros chat fainéant. Souvent en quelques dessins l’auteur réussissait à philosopher sans disserter.
  • Si tu étais un poète, tu serais: Au risque de ne pas être original, Rimbaud pour le dormeur du val qui a été le premier poème que j’ai appris par cœur.
  • Si tu étais une adaptation cinématographique, tu serais : La ligne verte de Stephen King. Livre sublime et film vraiment réussi. Et si la gentillesse, l’altruisme et l’empathie n’étaient pas naturels ? Lorsque l’on regarde notre monde, je me le demande. C’est un peu le thème de mon premier roman.
  • Si tu étais un classique de la littérature : Germinal, je suis né dans les corons du Nord et ce livre m’a vraiment touché.
  • Si tu étais une citation, tu serais :Tout ce qui ne nous tue pas rend plus fort. Garder le moral en toute occasion, même si ce n’est pas facile.
  • Si tu étais un genre littéraire, tu serais : Fantastique… ma bible d’adolescent
  • Si tu étais un mot, tu serais : Sensibilité. . .
  • Si tu étais un signe de ponctuation, tu serais : Les points de suspension. Ils donnent au lecteur une part de mystère, d’imaginaire. Ils sont parfois un silence que des mots ne pourraient définir.
  • Si tu étais une pièce de théâtre, tu serais : Les fourberies de Scapin, la première vraie pièce vue dans un vrai théâtre, sinon celles avec Robert Lamoureux, il me faisait mourir de rire.
  • Si tu étais un prix littéraire, tu serais : Un prix décerné par les lecteurs. C’est vraiment pour eux que l’on écrit et leur retour m’est vraiment précieux.
  • Si tu étais une librairie, tu serais : Une librairie à Kaboul, construite avec les palettes et coiffée de tôles ondulées, une des premières après la défaite des talibans.
  • Si tu étais une légende, tu serais : Si j’osais, je dirais la légende des Klungs ! 😉 … Plus sérieusement, l’Atlantide.
  • Si tu étais un moment de la journée, tu serais : L’aube. Elle accouche de la lumière en s’extirpant de la nuit, frontière entre deux mondes imparfaits ou tout peut arriver.
  • Si tu étais un rêve, tu serais : Un rêve dans lequel je vole, l’homme a toujours voulu voler. C’est certainement lié au sentiment de liberté, rien de bien transcendant.
  • Si tu étais un sentiment, tu serais : La passion ; elle est dévorante, exigeante. Elle peut tout construire, comme tout détruire et même aller jusqu’au crime passionnel. Elle peut être amour, haine, raison ou déraison. Je pense qu’un jour je dépeindrais un personnage passionné, c’est un sentiment qui m’intrigue.
  • Si tu étais un personnage célèbre, tu serais : Je ne veux pas tomber dans le cliché, mais en même temps, je n’ai pas vraiment de réponse. Certainement un explorateur, quel qu’il soit !
  • Si tu étais une époque, tu serais : Le futur, ma curiosité me pousse à vivre vieux ! OK, si c’est une époque révolue, je dirais l’âge des lumières pour toutes ses découvertes, son passage d’une ère à l’autre.
  • Si tu étais un objet, tu serais : Tout le monde s’attend à lire : un livre, une plume ou un crayon, mais je pense plus à l’objet des désirs : le désir lui-même ! Cette question n’est vraiment pas simple…  Peut-être un miroir, pour y voir la vie se refléter en moi, recevoir les confidences, les joies et les peines, les joies et les reproches.
  • Si tu étais une période de l’année, tu serais : L’été, et plus précisément le début de l’été quand les journées sont les plus longues.

{Portrait d’auteur}Sylvie Grignon


ray's day

On continue ce Ray’s Day avec Sylvie Grignon que j’ai découvert avec son roman « Rouge » qui est un thriller très agréable. Un clic sur la couverture vous mènera vers mon avis.

ae9c2-rouge

  • Si tu étais un livre, tu serais Le Petit Prince, le livre universel.
  • Si tu étais un personnage de BD, tu serais Tintin car je le trouve trop craquant
  • Si tu étais un poète, tu serais Aragon
  • Si tu étais une adaptation cinématographique, tu serais le seigneur des anneaux
  • Si tu étais un classique de la littérature Germinal de Zola
  • Si tu étais une citation, tu serais  » J’ai décidé d’opter pour l’amour. La haine est un fardeau trop lourd à porter  » Martin Luther king
  • Si tu étais un genre littéraire, tu serais policier ( on se demande pourquoi !)
  • Si tu étais un mot, tu serais Espoir
  • Si tu étais un signe de ponctuation, tu serais virgule pour qu’il n’y ait jamais de fin.
  • Si tu étais une pièce de théâtre, tu serais le Cid
  • Si tu étais un prix littéraire, tu serais le Goncourt bien sûr même si je n’aime que peu de livres ayant eu ce prix !
  • Si tu étais une librairie, tu serais une librairie itinérante pour satisfaire le plus de lecteurs
  • Si tu étais une légende, tu serais celle du Père Noël car elle berce les rêves des enfants
  • Si tu étais un moment de la journée, tu serais le matin car c’est là où mon cerveau carbure
  • Si tu étais un rêve, tu serais être lue dans le monde entier
  • Si tu étais un sentiment, tu serais l’amour
  • Si tu étais un personnage célèbre, tu serais Simone Weil, une femme qui s’est battue pour le droit des femmes, respect
  • Si tu étais une époque, tu serais celle d’aujourd’hui car c’est dans cette époque que je sème mon avenir
  • Si tu étais un objet, tu serais un stylo pour remplir encore plus de pages
  • Si tu étais une période de l’année, tu serais l’été

{Portrait d’auteur}Julie Derussy


ray's day

En ce jour de Ray’s Day, un nouveau portrait d’auteur avec Julie Derussy que j’ai découvert avec son roman « Chasseuse de Cristaux, tome 1: Vestiges de neige » qui lui aussi m’a fait passer un agréable moment. Un clic sur l’image vous mènera vers mon avis.

  • Si vous étiez un livre, vous seriez un recueil de haïkus.
  • Si vous étiez un personnage de BD, vous seriez Corto Maltèse.
  • Si vous étiez un poète, vous seriez Verlaine.
  • Si vous étiez une adaptation cinématographique, vous seriez Gone with the wind.
  • Si vous étiez un classique de la littérature, vous seriez Illuminations.
  • Si vous étiez une citation, vous seriez « Soyez vous-même, tous les autres sont pris »
  • Si vous étiez un genre littéraire, vous seriez une nouvelle.
  • Si vous étiez un mot, vous seriez éphémère.
  • Si vous étiez un signe de ponctuation, vous seriez une virgule.
  • Si vous étiez une pièce de théâtre, vous seriez Lorenzaccio.
  • Si vous étiez un prix littéraire, vous seriez Ah non jamais.
  • Si vous étiez une librairie, vous seriez en ligne.
  • Si vous étiez une légende, vous seriez Mélusine.
  • Si vous étiez un moment de la journée, vous seriez le soir.
  • Si vous étiez un rêve, vous seriez un dragon.
  • Si vous étiez un sentiment, vous seriez nostalgique.
  • Si vous étiez un personnage célèbre, vous seriez Merlin.
  • Si vous étiez une époque, vous seriez le dix-neuvième.
  • Si vous étiez un objet, vous seriez une plume.
  • Si vous étiez une période de l’année, vous seriez décembre.