Archives de Catégorie: Jérôme Dumont

Tout ce que l’on ne s’est pas dit de Jérôme Dumont


Lire la Suite →

Le dessous des cartes de Jérôme Dumont


le dessous des cartesPrésentation Lire la Suite →

Le bout du tunnel de Jérôme Dumont


le bout du tunnel

 Titre: Le bout du tunnel
 Auteur: Jérôme Dumont
 Editions: Auto-Edition
 Nombre de pages: 247
 Prix: 2,99€ au format numérique 
 et 10,54€  au format papier
 
 Je tiens à remercier Jérôme Dumont pour
 m'avoir permis de découvrir son nouveau 
 roman.

Changer sa vie… qui n’en a jamais rêvé ? David Atlan, un homme sans histoires, va se voir offrir cette chance, alors qu’il ne l’espérait même plus. Mais à quel prix ? Propulsé d’une monotonie soporifique à l’inattendu d’une enquête aux multiples facettes, il devra composer avec une partenaire – très – particulière et endosser différents rôles pour parvenir à ses fins. Il réalisera qu’au-delà des simples apparences, cette transformation l’emmènera à s’impliquer bien plus que ce qu’il avait pu imaginer, payant d’une contrepartie indélébile sa nouvelle vie. Le bout du tunnel : un thriller mené tambour battant, des personnages hauts en couleur, une intrigue transalpine, au cœur de l’actualité. Après le succès de la série d’enquêtes « Rossetti & MacLane » Jérôme Dumont revient avec de nouveaux héros et nous entraîne dans une aventure aux multiples rebondissements où un homme ordinaire va trouver le chemin d’une vie extraordinaire…

Qu’est-ce que j’en pense?
Après avoir passé d’excellents moments en compagnie de Rossetti & MacLane, j’étais très intriguée de découvrir ce nouveau roman de Jérôme Dumont et je ne suis pas déçue de m’être laissé tenter.

L’ambiance créée par l’auteur est plus sombre et l’histoire est très différente, mais on retrouve la plume entraînante et humoristique de Jérôme Dumont, ainsi que les références musicales qu’il a l’habitude de glisser dans ses romans.

Dès les premières pages, l’auteur pose le décor et il est bien difficile d’arrêter la lecture tellement on se sent happé par David, le personnage principal. J’ai adoré suivre son évolution au fil des pages.
Les protagonistes sont merveilleusement bien travaillés et très intéressants. Encore une fois, Jérôme a su créer un duo de choc avec David et Lisa.

Bien sûr les rebondissements et l’action, ne sont pas en restes, la tension est palpable et l’auteur nous tient en haleine du début à la fin.
D’ailleurs, en parlant de la fin, je me suis posée beaucoup de questions, j’ai émis beaucoup d’hypothèses, mais je m’attendais à tout sauf ça. J’ai été scotchée par cette finale. Je suis d’ailleurs très curieuse de voir comment l’auteur va faire évoluer nos personnages et j’ai hâte de découvrir la suite.

Bref, si vous aimez l’action, les rebondissements et les duos de chocs, n’hésitez pas à vous laisser tenter par ce roman.

Présentation de l’auteur
Avocat de formation, l’auteur a eu l’occasion de pratiquer pendant près de quinze ans le droit dans divers pays: la Belgique, sa terre d’adoption pendant une dizaine d’années, le midi de la France ensuite, qui l’a vu grandir et, enfin, le Québec, où il réside depuis un peu plus de six ans.
Voulant vérifier l’adage selon lequel « le droit mène à tout, à condition d’en sortir », ses efforts d’évasion furent récompensés en 2008 par une reconversion dans le multimédia, principalement en production de jeux vidéos et d’applications mobiles.
Il a eu le plaisir de participer à la création d’une dizaine de titres depuis et de baigner dans un milieu créatif et déjanté, troquant le costume pour le jeans !
Il a baigné, depuis son enfance, dans un mélange de cultures, d’influences et d’expériences qui lui ont permis de satisfaire un trait fondamental de son caractère: la curiosité !
L’humour et le refus de se prendre au sérieux font également partie intégrante de sa personnalité: le plaisir de faire des bons mots, spirituels, ou pas, il l’a hérité de sa grand-mère.
C’est finalement toute cette expérience de vie, aussi bien professionnelle que personnelle, qui l’a finalement amené à me lancer dans l’écriture de roman…
Sauf que… L’envie était là, pas le déclic.
Jusqu’à ce fameux matin ou les personnages qu’il avait en tête depuis un petit moment se mirent à prendre vie: la série des aventures de Rossetti & MacLane était née !
Placée sous le signe des nouvelles technologies (naturellement), de l’humour (évidemment) et du suspense (forcément), on assiste à la naissance d’une complicité entre deux êtres qui auraient très bien pu ne jamais se rencontrer et vont pourtant former un duo très efficace !

791eb-jc3a9rome2bdumont

Et si on terminait en musique?

{Portrait d’auteur} Jérôme Dumont


ray's day

On continue le Ray’s Day avec Jérôme Dumont que j’ai découvert avec sa saga Rossetti & MacLane à laquelle je suis devenue totalement addict. Un clic sur la couverture vous mènera vers mon avis.

5fd0b-jeux2bdangereux 87021-une2benquc3aate2bcannoise 8b054-rossetti2b3

Portrait chinois

  • Si vous étiez un livre, vous seriez: L’intégrale des aventures de Jack Aubrey, de Patrick O’Brian
  • Si vous étiez un personnage de BD, vous seriez: Iron man
  • Si vous étiez un poète, vous seriez: Charles Baudelaire
  • Si vous étiez une adaptation cinématographique, vous seriez: Il faut qu’on parle de Kevin
  • Si vous étiez un classique de la littérature, vous seriez: Vingt-quatre heures dela vie d’une femme
  • Si vous étiez une citation, vous seriez: « Je choisirai le paradis pour le climat et l’enfer pour la compagnie » (Mark Twain)
  • Si vous étiez un genre littéraire, vous seriez: Le polar
  • Si vous étiez un mot, vous seriez: Putain
  • Si vous étiez un signe de ponctuation, vous seriez: Le point d’exclamation
  • Si vous étiez une pièce de théâtre, vous seriez: Le dîner de cons
  • Si vous étiez un prix littéraire, vous seriez: Le prix des libraires
  • Si vous étiez une librairie, vous seriez: Une petite librairie de quartier, remplie de bouquins introuvables et tenue par un(e) passionné(e)
  • Si vous étiez une légende, vous seriez: La pierre philosophale
  • Si vous étiez un moment de la journée, vous seriez: L’aube
  • Si vous étiez un rêve, vous seriez: Érotique
  • Si vous étiez un sentiment, vous seriez: La passion
  • Si vous étiez un personnage célèbre, vous seriez: Walt Disney
  • Si vous étiez une époque, vous seriez: Ici et maintenant
  • Si vous étiez un objet, vous seriez: Le truc vissé à ma main : le smartphone !
  • Si vous étiez une période de l’année, vous seriez: L’été

Dine et Gab nous parlent de leur affaire de famille et de Jérôme Dumont


8b054-rossetti2b3

 

Titre: Une affaire de famille
Auteur: Jérôme Dumont
Nombre de pages: 258
Prix: 2,99 € au format numérique et 10,54€ au format broché.

J’ai lu ce troisième tome en LC avec Magali alias Gab, et je peux vous garantir que ça a été le fou rire assuré.


Alors qu’ils goûtaient un repos bien mérité en Italie, Amandine MacLane s’aperçoit que sa carte de crédit a été piratée et abondamment utilisée en Belgique… Il n’en faut pas plus pour mettre le duo sur la piste des fraudeurs. Leur enquête va les mener de surprise en surprise pour aboutir à un résultat plus qu’inattendu ! Rejoignez Rossetti & Maclane dans le troisième volet de leurs aventures
qui sera l’occasion d’en apprendre plus sur Amandine à travers une enquête aussi typique que pittoresque !

Et Dine et Gab dans tout ça?
Nous avons voulu vous écrire notre avis mais Gab et Dine ont à tout prix voulu prendre la parole et, une fois les deux partis dans leur conversation, Mag et moi avons été incapables de les arrêter. Nous vous laissons donc à leur conversation, une fois le livre refermé. Gab a pris le rôle de Mag et Dine a pris mon rôle.
(Ils referment le livre…)

Gab : Hé bien Dine, dans quelles péripéties nous as-tu encore entraîné ! Si nous ne les avions pas vécues, je dirais que cet auteur ne manque pas d’imagination ! On ne s’ennuie pas avec toi, c’est le moins que l’on puisse dire. As-tu remarqué que notre humour est parfaitement retranscrit au fil des pages ?

Dine: Ha Gab, oui cet auteur fait un travail remarquable avec nous, il ne néglige aucun détail et à chaque nouvelle aventure il arrive à embarquer le lecteur. C’est vrai qu’il n’oublie pas notre humour qui est d’ailleurs très important. Bon ce tome était un peu plus calme que les précédents, mais je suis certaine que les lecteurs se sont fait une joie de nous retrouver. Tu en penses quoi?

Gab: Tu as tout à fait raison. Personnellement, je me suis laissé transporter par l’histoire, et à retrouver nos deux héros du jour. Tiens, mais c’est nous ! (rires). Il est vrai que ce tome était plus calme que les précédents mais il met davantage en avant nos personnalités respectives et appui notre relation. Sans compter qu’il te dévoile totalement. Les secrets inavoués de Dine ! Et puis une fois encore : changement de décor, direction la Belgique ! On fait voyager les lecteurs, tu ne trouves pas ?

Dine: Oui, il révèle nos personnalités. Haha, je suis certaine que maintenant les lecteurs sont devenus accros et ne pourront plus se passer de nous. Oui, mes secrets ont été dévoilés au grand jour, c’est malin! Mais je suis certaine qu’il a gardé une part de mystère et qu’il y aura encore bien des surprises à venir. Oui et il nous fait voyager autant que les lecteurs. D’ailleurs, mon petit doigt me dit que cette lectrice qui tribule a été heureuse de se retrouver avec nous dans son pays. Tiens, dis moi qu’as-tu pensé de mes parents? Tu as été heureux de les rencontrer?

Gab: Tes parents sont des gens charmants et j’ai pris beaucoup de plaisir à les rencontrer, à te découvrir dans ton univers familial, à percer, bien malgré nous, ses profonds secrets. J’ai aussi davantage compris d’où te venaient certains traits de caractère…
Je pense que les lecteurs sont impatients de savoir ce que tu nous réserve encore, mais patience : ne pas tout leur dévoiler d’un seul tenant, tout vient à point à qui sait attendre !
Cette fois, nous avons pris de gros risques en laissant cette affaire nous toucher de près ! Ce n’était pas très prudent… Mais pour ma part, j’ai beaucoup appris dans un domaine qui, jusqu’à présent, m’était étranger, du point de vue du droit, j’entends. Qu’as-tu pensé de notre apprentissage rapide sur les techniques de fécondations in-vitro?

Dine: Crois moi tu leur a plu aussi, ils n’arrêtent pas de me parler de toi. C’était un plaisir de te faire découvrir mon univers et passer ce séjour avec toi m’a appris encore un peu plus à te connaitre.
Oui, on va leur laisser la surprise aux lecteurs et puis je suis certaine que s’ils sont curieux, ils se laisseront tenter par la découverte de nos aventures.
Ho oui, nous avons pris de gros risques, mais tout va bien. J’ai beaucoup appris aussi sur les techniques de fécondations in-vitro, c’était très enrichissant. Je pense qu’on va arrêter tout doucement notre discussion pour laisser les lecteurs découvrir l’histoire par eux-même. Mais en tout cas, cette lectrice qui tribule m’a fait savoir combien elle était impatiente de lire la suite. Et toi, des nouvelles de la deuxième personne qui a lu nos aventures?

Gab: Oh penses-tu ! Elle dévore les tomes de nos aventures ! Un vrai glouton ! Et celui-ci n’a pas fait exception ! On se retrouve pour parler de notre quatrième aventure ensemble Dine ? Nous y croiserons sûrement de nouveaux lecteurs…

Dine vous présente l’auteur
Avocat de formation, l’auteur a eu l’occasion de pratiquer pendant près de quinze ans le droit dans divers pays: la Belgique, sa terre d’adoption pendant une dizaine d’années, le midi de la France ensuite, qui l’a vu grandir et, enfin, le Québec, où il réside depuis un peu plus de six ans.
Voulant vérifier l’adage selon lequel « le droit mène à tout, à condition d’en sortir », ses efforts d’évasion furent récompensés en 2008 par une reconversion dans le multimédia, principalement en production de jeux vidéos et d’applications mobiles.
Il a eu le plaisir de participer à la création d’une dizaine de titres depuis et de baigner dans un milieu créatif et déjanté, troquant le costume pour le jeans !
Il a baigné, depuis son enfance, dans un mélange de cultures, d’influences et d’expériences qui lui ont permis de satisfaire un trait fondamental de son caractère: la curiosité !
L’humour et le refus de se prendre au sérieux font également partie intégrante de sa personnalité: le plaisir de faire des bons mots, spirituels, ou pas, il l’a hérité de sa grand-mère.
C’est finalement toute cette expérience de vie, aussi bien professionnelle que personnelle, qui l’a finalement amené à me lancer dans l’écriture de roman…
Sauf que… L’envie était là, pas le déclic.
Jusqu’à ce fameux matin ou les personnages qu’il avait en tête depuis un petit moment se mirent à prendre vie: la série des aventures de Rossetti & MacLane était née ! (Ha mais c’est nous Gab)
Placée sous le signe des nouvelles technologies (naturellement), de l’humour (évidemment) et du suspense (forcément), on assiste à la naissance d’une complicité entre deux êtres qui auraient très bien pu ne jamais se rencontrer et vont pourtant former un duo très efficace ! (Ho qu’est ce qu’il parle bien de nous)

791eb-jc3a9rome2bdumont

Rossetti et MacLane, tome 2: Une enquête cannoise de Jérôme Dumont


Titre: Rossetti & MacLane, Volume 2: Une enquête cannoise
Auteur: Jérôme Dumont
Quatrième de couverture
Alors que les préparatifs du Festival de Cannes battent leur plein, la responsable d’une agence de communication disparaît sans laisser de traces. Fait divers qui aurait pu être banal, sauf que la disparue n’est autre que Sabine Sasso, la femme du meilleur ami d’Amandine MacLane. Il n’en faut pas plus pour que le duo formé par Gabriel Rossetti et Amandine MacLane se reforme afin de résoudre ce mystère, à l’aide de leurs méthodes bien particulières ! Découvrez la suite des aventures de Rossetti & MacLane, au fil d’une enquête passionnante qui révèlera bien des rebondissements…

Qu’est-ce que j’en pense?
Ha quel bonheur de retrouver Rossetti & MacLane ainsi que la plume fluide et entraînante de Jérôme Dumont.
Ce deuxième tome qui nous emmène à Cannes sur la croisette est un coup de coeur tout comme son prédécesseur.
Dès les premières lignes, on se retrouvé happé par l’histoire et on est surpris par la vitesse à laquelle les pages se tournent.
J’ai adoré me retrouver à enquêter sur la disparition de Sabine en compagnie d’Amandine et de Gabriel. Je les ai trouvés encore plus attachants que dans le premier tome et c’est un plaisir d’apprendre à les connaître un peu plus.
L’auteur nous fait avancer de rebondissements en rebondissements et le suspense est à son comble jusqu’aux dernières pages. Arrivé à la fin, on se retrouve scotché par les révélations finales.
Jérôme Dumont a su mêler tension et humour avec beaucoup de talent.
Quand aux descriptions, c’est avec un réel plaisir que j’ai eu l’impression de découvrir les paysages avec nos protagonistes.

Bref,je suis devenue accro à cette série et je vais vite ajouter les tomes suivants à ma Kindle. Si vous aimez l’action et l’humour, n’attendez plus pour vous laisser tenter.

Jérôme Dumont, l’interview


Aujourd’hui, c’est Jérôme Dumont qui est à l’honneur sur le blog. J’ai découvert Jérôme avec le premier tome de sa série « Rossetti & Maclane » que certains on eu l’occasion de remporter sur le blog.
 
Nous allons commencer avec quelques liens vers:
(Un clic sur l’image vous mènera vers mon avis)
Isa: Bonjour Jérôme, tout d’abord, je tiens à vous remercier d’accepter de répondre à cette interview. Avant de parler votre roman et de vos projets, nous allons parler un peu de vous. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
Si je devais choisir un seul mot pour me définir, je dirais : multiculturel, par les lieux où j’ai vécu, France, Belgique, Canada, mais également par mes influences : baigné dans plusieurs religions et milieux où le sens de l’humour a toujours été le dénominateur commun.
Professionnellement, je suis aussi un touche à tout, même si la plus grande partie de ma carrière professionnelle a été consacrée à la profession d’avocat dans tous ces pays, avec un bon détour par l’industrie du jeu vidéo (je suis tombé dans cette marmite au début des années 80…).
Isa: D’où vous est venue cette envie d’écrire ?
L’envie est venue d’une idée qui trottait dans ma tête : réunir ce que j’avais pu apprendre de mes expériences professionnelles en donnant vie à un tandem de personnages très différents. Bien avant de trouver leurs noms, je les visualisais, voyais des scènes, des lieux, mais pas d’histoire.
Un beau matin, derrière mon ordinateur, les mots ont commencé à s’aligner… Et voilà !
Isa: Avez-vous un genre de littérature, un auteur et un roman de prédilection ?
S’il ne fallait choisir qu’un genre : le polar.
Cela étant dit, je suis finalement assez éclectique dans mes choix littéraires. J’ai l’impression d’oublier de remercier des amis en ne citant pas les romans d’aventures, d’espionnage, la littérature historique ou des romans plus traditionnels, voire même de la chicklit !
Un auteur, ce serait Patrick O’Brian, pour la qualité des récits historiques du Capitaine Jack Aubrey et de Stephen Mathurin.
Quant à un roman… que la question est difficile. Il y a tous ces livres qui divertissent – c’est ce que je fais et j’adore ça, mais il y a également ceux qui laissent une empreinte à plus long terme. Par exemple, Rien ne s’oppose à la nuit, Il faut qu’on parle de Kevin, ou l’origine de la violence sont des ouvrages qui m’ont récemment marqué.
Isa: Pouvez-vous nous raconter un peu votre parcours et d’où vous sont venues les idées pour votre série « Rossetti & MacLane » ?
Pour ce qui est de la création des personnages, le point de départ a été des morceaux d’expériences professionnelles, qui ont montré le chemin à l’imagination. Comme je l’indiquais, les contours des personnages étaient assez clairement définis dans ma tête, tout comme je savais qu’il faudrait plusieurs volumes pour les développer, par petites touches, tout en tâchant de garder les différentes enquêtes indépendantes.
Jusqu’à présent, en approchant la fin de chaque récit, il me vient des idées pour le suivant. Cependant, je n’avais pas du tout prévu que le personnage de Joana, qui apparaît dans le premier épisode, ne se développe au point d’en faire le personnage central du cinquième tome, pas plus que celui d’Ange, au cœur du quatrième. C’est bien tombé, surtout que j’avais envie de les retrouver !
Quant à des personnages plus récurrents, tel que Martinez ou Nina, j’avais prévu une présence plus soutenue, mais je n’imaginais pas non plus, dès le départ, toutes les péripéties qu’ils s’apprêteraient à vivre !
Isa: Vous avez choisi l’autoédition pour la publication de votre saga. Pourquoi ce choix ?
La facilité ! J’ai la chance de maîtriser suffisamment la technologie pour m’auto-publier, alors l’occasion a fait le larron !
La liberté est également un attrait majeur. Modifier son texte, choisir en toute liberté les thèmes de ses prochains romans, c’est formidable !
En contrepartie, il faut savoir prendre suffisamment de distance avec ses textes afin de se montrer le plus professionnel possible.
Par ailleurs, j’apprécie également la proximité avec les lecteurs, même si elle est bien sûr toujours possible, quel que soit le canal utilisé. Disons qu’en auto-édition, il faut aller vers ses lecteurs et comme j’aime aller à la rencontre des gens, c’est une opportunité exceptionnelle.
C’est une belle expérience, qui m’a permis de rencontrer d’autres auteurs auto-édités, des bloggeurs, un milieu en pleine effervescence. J’y suis bien, car j’ai vraiment l’impression que c’est là que ça se passe en ce moment !
Isa: Et si vous deviez vous identifier à un personnage de l’histoire, lequel serait-ce ?
Au risque de contredire Robyn, ma traductrice, qui voit Rossetti en moi, je tempérerai en précisant qu’il y a un peu de moi dans chaque personnage… Tantôt Martinez, tantôt Rossetti, avec un soupçon de MacLane, le côté techno sans doute…
Je dois quand même avouer que je partage beaucoup de traits d’humour avec Martinez !
Isa: Maintenant que nous avons parlé de vous et de votre roman, pourriez-vous un peu nous parler de vos futurs projets ?
Le tome 7 ! J’en suis à peu près à la moitié du récit et j’espère que ma vie professionnelle me permettra d’y consacrer plus de temps ces prochaines semaines.
Cette fois-ci, on embarque sur le Queen Mary 2 pour une croisière qui s’avérera à haut risque… Je m’aperçois qu’au fil des enquêtes, j’explore différents thèmes : le thriller technologique, l’enquête classique, le thriller médical, le bon vieux polar ou la traque d’un tueur en série. Cette fois-ci, on se rapprochera un peu plus d’un roman d’espionnage.
L’idée d’écrire autre chose que du Rossetti & MacLane commence également à faire son chemin. Non pas que je compte les abandonner, mais l’envie d’explorer d’autres genres, d’autres formats se fait de plus en plus insistante…
Isa: À part l’écriture, avez-vous d’autres passions dans la vie ?
Disons-le tout de suite, je ne suis pas un grand sportif ! En revanche, quand il s’agit de nouvelles technologies, j’étais geek avant que le terme ne soit popularisé…
Je suis très touche-à-tout et m’intéresse énormément au cinéma, ainsi qu’aux séries télévisées en tout genre, que je dévore dès que je peux de Game of Thrones à Downton Abbey !
Je ne commence pas une journée sans parcourir mes journaux, principalement numériques et ingurgite des informations variées dans tous les domaines, avec une propension à retenir les détails les plus insignifiants parfois.
Et bien sûr, lire, de tout ! Grâce à ma liseuse, j’ai découvert des auto-édités qui m’ont offert des heures de plaisir !
Isa: Pour continuer, je vous donne l’opportunité de donner envie aux lecteurs qui ne vous connaissent pas de découvrir votre série. C’est à vous de jouer pour un petit instant pub.
Rossetti & MacLane, ce sont des enquêtes aux dénouements surprenants, ancrées dans la réalité et mettant en scène des personnages attachants et pleins de ressources.
Avec une bonne dose d’humour, de l’action, bref, une série qui se veut avant tout divertissante !
Isa: Pour terminer vous  prêteriez-vous  au jeu de répondre à un petit portrait chinois réalisé par mes soins ? Dites nous qui vous seriez, si vous étiez :
  • Un personnage de BD ? Iron-Man. Non, mais, vous avez vu tous ses gadgets ?
  • Un poète ? Baudelaire. « Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité ; le bien est toujours le produit d’un art. »
  • Un personnage de dessin animé ? Donald Duck. Râleur, mais avec un bon fond !
  • Un chanteur ? Sinatra. Forcément.
  • Une chanson ? Encore pire que de choisir un livre… The way you look tonight.
  • Un film ? L’aventure c’est l’aventure. Drôle, culte (la scène du début avec Lino et Aldo, je ne m’en lasse pas) et l’amitié avec un grand A.
  • Une série ? Castle.
  • Un animal ? Un chat chartreux.
  • Un endroit ? Une plage au soleil !
Isa: Je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à ces questions. Un mot de la fin peut-être ?
Merci de m’avoir ouvert les colonnes des tribulations. Je souhaite longue vie au blog qui permet de découvrir une grande variété de livres et d’auteur !

Rossetti et MacLane, tome 1: Jeux dangereux de Jérôme Dumont


Titre: Jeux dangereux
Auteur: Jérôme Dumont

Un banal divorce va se transformer pour Maître Gabriel Rossetti en une aventure palpitante qui l’emmènera, en compagnie de sa cliente, Amandine Deschamps, PDG d’une startup florissante au Canada, dans l’univers des jeux sociaux et des dérives que la quantité de données récoltées par les téléphones intelligents permettent aujourd’hui…

De Nice à Montréal, au rythme effréné des nouvelles technologies, Gabriel et Amandine vont être entraînés dans un tourbillon de rebondissements aussi haletants qu’inattendus !

Ils devront compter sur les précieux contacts de Gabriel et le savoir-faire d’Amandine pour dénouer cet écheveau, sauver la compagnie d’Amandine, et mettre en échec les personnes mal intentionnées qui se sont appropriées illégalement les données sensibles de millions de joueurs.

Plongez au coeur des nouvelles technologies, découvrez l’univers des startups et des jeux sociaux sous un jour que vous n’auriez jamais soupçonné !

Vous ne regarderez plus votre téléphone intelligent comme avant…

Qu’est ce que j’en pense?
Je ne connaissais pas du tout ce roman ni son auteur. Si j’ai découvert « Jeux dangereux » c’est grâce à Isabelle Bouvier qui me l’a recommandé. Après ce sont son avis et la quatrième de couverture du roman qui ont fait le reste.
D’ailleurs, je tiens à la remercier car sans elle je serais passée à côté d’un coup de cœur. J’ai passé un excellent moment en compagnie de la plume fluide et entrainante de Jérôme Dumont.
Dès les premières lignes, j’ai été happée par l’originalité de l’intrigue créée par l’auteur et j’ai été captivée par l’univers de S4F. Le concept de l’enquête à travers les jeux sociaux est très agréable. D’ailleurs, en parlant de jeux sociaux, je dois bien vous avouer qu’après la lecture de ce roman, je ne les verrais plus de la même façon. 
Les personnages sont bien travaillés et ils sont très intéressants. J’ai quand même eu une petite préférence pour le duo Gabriel et Amandine surtout à partir du moment où ils se mettent à enquêter ensemble. Ils sont très attachants et je ne vais pas tarder à lire la suite pour voir ce qu’ils vont devenir.
Quel plaisir également de voyager entre la France et le Québec au cours de l’enquête, ça permet au lecteur de s’évader encore un peu plus.

Je terminerai par un petit détail, vous savez que j’aime la musique dans les romans. J’ai beaucoup apprécié retrouver la référence à Jean-Jacques Goldman

Bref, si vous cherchez une intrigue originale, de l’évasion et des personnages attachants, ce roman est fait pour vous. Quant à moi, je vais très vite me laisser tenter par la suite qui est déjà dans ma liseuse.

Merci à Isabelle Bouvier dont vous pourrez trouver l’avis ici et également à Jérôme Dumont pour m’avoir permis de découvrir ce roman.
Et si on terminait par un petit bonus musical?