Le rendez-vous des indés #15


rendez vous des indés

L’auto-édition est un vaste sujet, chacun à ses propres idées à son propos. C’est pourquoi, j’ai décidé de créer ce rendez-vous des indés.

Je pense que ce rendez-vous peut être très enrichissant, permettre de découvrir différentes visions et d’échanger. Je vous demande juste que ces échanges se fassent dans le respect , sans débordements inappropriés car je sais très bien qu’il y aura des risques.

Si vous voulez que ce rendez-vous continue, j’attends vos mails, car ce sont vous, les indés qui le faites. Je compte donc sur vos témoignages que vous pouvez m’envoyer à lestribulationsdunelectrice@gmail. Dans ce mail, vous êtes libres de me parler de votre ressenti et de votre expérience.

Pour cette nouvelle édition, c’est Sylvain Scapa qui se prête au jeu. Il connaît l’auto-édition avec sa série  « Hôpital de Montjoie» ainsi que deux nouvelles.

hopital de montjoie 1 hopital de montjoie 2 hopital de montjoie 3 hopital de montjoie 4 papillon ou dragondragon adulte

À 65 ans, devant prendre une retraite « méritée » (je travaillais  dans une école à apprendre à lire et à écrire, dans les années 1951/52) j’ai « bossé » tout le temps. Jusqu’à la « Retraite ». Anticipée avant (économies, préparation des centaines de bulletins de salaire, et surtout décidé de ne pas devenir un vieux con, condamné à claquer rapidement). Je me suis donc mis à l’écriture vers le 10 juin 2010, disons à 20 h, et ensuite une heure tous les soirs sauf le dimanche.

Au début, ce fut un « hobby », un passe-temps, et je me suis pris au jeu d’inventer, de raconter des histoires intimement liées (je pense (modestement) au Quatuor)… et à mes pratiques professionnelles.

Je suis aussi un serial lecteur ! 2 à 3 livres par semaines… Et une excellente mémoire. (Enfin elle baisse maintenant, alors tous les matins, en m’éveillant, je révise ce que j’ai fait la veille etc.)

Au bout d’un an, et d’une correctrice imbue d’elle-même, j’ai imprimé de mes petites mains 7 exemplaires du tome 1 de l’Hôpital de Montjoie.  7 envois chez les éditeurs conseillés, 7 retours.

Et j’ai découvert KDP. Obtenu en suppliant le service « presse » d’Amazon, une Kindle 7.8 (je crois), et surtout découvert que les autres auteurs démarraient leurs textes (sur Kindle) d’une autre manière que la mienne. Il faut scotcher le lecteur sur les 10 ou 20 premières pages, les extraits libres et gratuits.

Disons, une bonne claque dans la tronche. Alors réécriture du tome 1, et mise sur KDP.

L’avantage est simple: numérique = pas de stocks ni d’impression « à la demande » (avec les prix et les délais…)

Débuts timides. Je n’ai pas de réseau, de relations… ou de service de presse.

Cependant, le tome 1, m’a décidé d’écrire une suite, (le tome 2), puis un tome 3 et même oh ! un tome 4…Le tome 5 est plus difficile à écrire. C’est en cours de gestation !

Mais l’ambiance générale est celle d’un médecin (vieux et fatigué, comme moi) avec une assistante, de 20 ans sa cadette, et ensemble, ils découvrent que la mort d’un de leurs patients n’est pas tellement anodine. Oui, c’est devenu banal de mourir ! Alors, ils enquêtent. Parfois, c’est pénible. Où est la vérité, où sont les fausses pistes. A quoi sert vraiment ce traitement révolutionnaire pour les dépressions ou les diverses formes de schizophrénie ? La TMS (Stimulation Magnétique Transcrânienne, en français).

Là, je laisse le lecteur suivre le cheminement de nos enquêteurs, aidés par un flic, un peu plus que flic même, parfois contrés par un groupe d’opposants (the Big Pharma) etc.

Je ne spoile pas la fin ni les autres tomes…

Pas beaucoup de commentaires (et bien sûr, des courageux anonymes pour descendre ce travail, en flamme). Mais certains posts me montrent qu’il y a eu une vraie compréhension de ces textes.

On parle même d’un style SCAPA ou on me compare en message privé à Hemingway. Bilan : des bottes plus grandes… (non pas la tête).

Je ne sais pas écrire, je n’ai pas fait d’école pour ça. Je suis un passeur d’histoires. Mais j’ai été aidé par une de mes collègues qui a accepté de me relire (et sans complaisance), et ces textes sont les fruits de nos efforts.

Je ne sais pas si « ce témoignage » sera lu et jugé comme « intéressant », la seule fois où j’ai fait une promotion sur cette série, j’ai obtenu (entre mai et août 2015) 600 nouveaux lecteurs.

Hélas, bien peu commentent. Fatigue ? Incompréhension de ce que nous racontons ? Nous ne savons pas. Nous faire mieux connaître serait un plus.

Je lis beaucoup, et avouons-le, il y a de très bons auteurs (non, je ne cafterais pas) qui écrivent très bien, mais leurs lecteurs sont des intoxiqués du bulbe,  de la TV, etc. Il n’y a qu’à regarder le Da Vinci Code (je ne dirais pas ça, si j’étais son éditeur !), qui est un tissu de conneries théologiques, géographiques et scientifiques…

J’espère (quitte à remanier mes textes) trouver des gens (pas prendre les cons pour des gens) qui regarderont l’histoire telle qu’elle est écrite (le contenu patent), et sous l’histoire, ce qui est occulté, caché, déplacé : le contenu latent !

Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :