Le serment du passeur de Frédéric Clémentz


le serment du passeurserment du passeur

Quatrième de couv2

Antoine Drévaille n’oubliera jamais. Dévasté à quinze ans par une agression d’une violence inouïe, il décide, 19 ans plus tard, d’adresser une longue lettre à son tortionnaire. Une confession hallucinante pour se désencombrer enfin de cette humiliation qui a souillé sa vie. Mais le passé ne rend pas les armes aussi facilement. Un lourd secret révélé un matin d’hiver dans les somptueuses calanques de Cassis va de nouveau bouleverser la vie d’Antoine. À partir de cette seconde vertigineuse face aux vagues hurlantes, cet homme marqué au fer rouge et soudain « ébloui de l’intérieur » va faire de sa nouvelle vie un combat sidérant contre les coups de poignard du destin : le sien et celui de ceux qu’il aime, qui sont à genoux et n’ont plus la force de se battre. Mais n’y a-t-il pas derrière le secret dévoilé dans les calanques un piège abyssal, une illusion et le début d’un nouvel enfer ? Peut-être. Ou peut-être pas. Ce qui est sûr, c’est que l’histoire d’Antoine Drévaille va loin. Très loin. Jusqu’à l’impensable. La voici.

2,99€ au format numérique et 13,90€ au format broché

Qu'est ce que j'en pense

Quand on m’a proposé de découvrir ce roman, j’avoue que j’étais curieuse de savoir pourquoi il avait été lauréat de l’auto-édition au Salon du livre de Paris et j’étais également très intriguée par sa quatrième de couverture.

On commence ce roman par une lettre qu’Antoine écrit à son bourreau et on entre immédiatement dans un univers assez sombre. Cette lettre nous donne envie d’avancer et de savoir où l’auteur va nous emmener.

Le début de ce roman a attisé ma curiosité et m’a fait me poser beaucoup de questions.  Quand j’ai commencé ma lecture, je ne savais que penser de l’histoire, je me suis sincèrement demandée si j’allais aimer ou pas et puis l’auteur nous présente plusieurs personnages qui sont en lien avec Antoine et, à chaque fois, on se demande, où il veut en venir. On s’interroge encore et encore jusqu’à certains rebondissements qui viennent nous bousculer et nous happer.

Et plus on avance, plus on trouve l’intrigue originale et tellement bien ficelée. A travers sa plume complètement déroutante et percutante, l’auteur nous entraîne dans un suspense totalement haletant et on ne nous laisse plus le moindre instant pour souffler.

Quand on pense avoir tout vu, il en rajoute une couche et maintient le suspense jusqu’à la dernière page. J’ai adoré la façon dont Frédéric Clémentz joue avec son lecteur, il a vraiment un énorme talent pour nous faire plonger tête baissée dans les pièges qu’il nous tend.

Quand enfin, on découvre les révélations finales de ce roman, on se retrouve complètement scotché sans voix, car, on s’est imaginé tellement de scénarios, mais à aucun moment on n’a vu venir cette fin.

Bref, si vous aimez les intrigues bien ficelées et les thrillers percutants, n’hésitez pas à vous laisser tenter par ce roman.

coups de coeur

Publicités

4 Réponses

  1. Excellent ! Je l »adopte. Je ne lui que de bons avis… impossible de passer à côté !

    J'aime

  2. […] Mon avis sur « Le serment du passeur » de Frédéric Clémentz […]

    J'aime

  3. […] rythme de lecture plutôt pas mal compte tenu de la fatigue accumulée avec 2 coups de coeur pour « Le serment du passeur » de Frédéric Clémentz et « Célibataire longue durée » de Véronique Poulain, de belles […]

    J'aime

  4. Clairement déroutant et original tant dans la forme que le contenu !

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :