Phil Mazelot, tome 3: Mon beau tapin roi défloré de Thiébault de Saint Amand


mon-beau-tapinPrésentation

Quatrième de couv

Phil Mazelot est un ancien agent des Renseignements qui a officié durant la 1re Guerre Mondiale. Même s’il s’en défend, et se dissimule du mieux qu’il peut sous des dehors de dur à cuire, c’est un rêveur, un vrai poète, un parolier de génie et parfois des vers sublimes lui viennent en tête aux pires moments de ses enquêtes.
Si la France insouciante de la fin des années vingt savoure encore la victoire, il sent le camp adverse ruminer son humiliation. Un nouveau conflit lui paraît inévitable. De poursuites haletantes en rencontres improbables, Mazelot va se rendre compte que le pouvoir et l’argent corrompent toutes les valeurs de la société. Des héros ordinaires se fédèrent peu à peu autour de lui pour former l’un des tout premiers réseaux de ce qui deviendra quelques années plus tard, la Résistance.
Thiébault de Saint Amand vous propose une série historique, musicale et irrésistiblement coquine où l’argot et l’humour sont omniprésents.
La troisième enquête de Phil Mazelot vous plonge dans un scandale politico-financier autour de l’aluminium… Théodule Tapin, riche industriel et député influent, est mort dans son lit.
Tout se complique quand Mazelot découvre les véritables raisons du décès du ventru de la Chambre. Qu’est-ce qui pèse le plus lourd ? Une touffe de poils ou une pièce de 30 francs ?

Disponible en numérique au prix de 5,99€ et bientôt en format papier

Questce que j'en pense

Ha Phil ! Ce cher Phil ! Quel charmeur ! Nous sommes déjà arrivés au troisième tome et il parvient toujours autant à me conquérir.

Si vous saviez à quel point, j’attendais sa sortie ! D’autant plus que le titre « Mon beau tapin roi défloré » est très intriguant et attrayant.

Dès les premières lignes, je me suis encore une fois laissé entraîner par la plume fluide et humoristique de Thiébault de Saint Amand et je n’ai pas vu les pages se tourner.

On peut dire que ce roman commence très fort.  Dès le prologue, l’auteur nous plonge dans une histoire totalement déjantée.

On se balade entre enquête et humour en compagnie de Phil et cette fois-ci tout se passe autour de Théodule Tapin (pas banal comme nom).

D’ailleurs, j’ai adoré me retrouver à enquêter en compagnie de Phil et du mystère de Théodule Tapin.

On comprend très vite le sens du titre de ce roman et on s’amuse à découvrir sa signification.

A travers cet ouvrage, l’auteur nous met des chansons en tête et on se met à les chantonner tout en les découvrant.

Encore une fois, je me suis régalée des échanges entre Phil et Moutier, vraiment je ne m’en lasse pas. Plus ça va, plus je suis fan de leurs discussions.

Quant aux autres protagonistes qu’on rencontre au fil de ce roman, ils apportent tous une touche très agréable à l’histoire et ils sont magnifiquement bien travaillés

Les termes argotiques de l’époque utilisés m’ont comme d’habitude également totalement conquise.

Arrivée à la fin de ce troisième tome, je vais attendre la suite avec impatience tellement je suis accro à ce cher Phil et à ses péripéties.

Bref, si vous aimez les enquêtes et les situations totalement déjantées, qu’attendez vous pour vous laisser tenter par ce cher Phil ?

auteur

Un auteur français, provincial, de terroir.
Thiébault de Saint-Amand est régulièrement présent sur les réseaux sociaux et les marchés hebdomadaires. Avec votre manie de tout chercher, vous trouverez bien un blog, un mail, un stand…
Son œuvre magistrale, saluée par sa seule critique unanime, se résume comme les camemberts : Rustique quand il vous parle d’Hospice & Love ( chez Hugo Roman ) et Cœur de Lion quand il vous livre les enquêtes de Phil Mazelot ( aux Editions du 38 ).
Et parce qu’il faut bien vivre avec son temps numérique et la manie du pouce, lui-aussi se laisse tâter sous le couvercle, car il vous sait pointilleux sur l’élasticité et le moelleux de l’affaire.
Un auteur moulé à la louche en quelque sorte.

Publicités

Une Réponse

  1. […] c’est un rythme de lecture qui a repris et quatre coups de coeur pour « Mon beau tapin roi défloré » de Thiébault de Saint-Amand, « Souviens-toi Rose » de Isabelle Rozenn Mari, « Un palace en […]

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :