Babylone Underground de Eloïse Cohen de Timary


babylone underground Titre:Babylone Underground
 Auteur: Eloïse Cohen de Timary
 Editions: Serge Safran
 Nombre de pages: 211
 Genre: Contemporaine
 Prix: 16€ au format broché ou 10,99€ au format numérique
J'ai lu ce roman dans le cadre du comité de lecture du Festival du premier roman de Chambéry

« Voilà comment moi, ex-Gaston Galibert, vivant depuis peu sous une identité falsifiée, de femme s’il vous plaît, juive de surcroît, je suis devenu un meurtrier. Fantôme, travesti, assassin. Une fois les faits établis, je n’ai eu qu’à traverser la boutique en trombe, à prendre mes jambes à mon cou et à me tirer aussi loin que possible de l’endroit où se trouvaient encore Ezra Yankelowitz et sa grosse bagnole. »

Qu’est-ce que j’en pense?

Encore une très bon premier roman à côté duquel je serais passée, si je n’avais pas fait partie du comité de lecture du Festival du premier roman de Chambéry et ça aurait été bien dommage.

Dès les premières pages, on se retrouve plongé dans l’histoire et il est tellement difficile de s’arrêter que j’ai lu ce roman sur une soirée.

J’ai aimé la façon dont l’auteur aborde le monde des travestis et la recherche d’identité. On est dans la tête dans notre protagoniste qui est très attachant, on s’inquiète pour lui, on a envie de voir où la vie va le mener.

Au fil de notre avancée, on se pose énormément de questions et on en arrive à se demander comment on réagirait à la place de Gaston si nous aussi nous devrions changer de vie et d’identité comme lui.

J’ai admiré notre personnage principal tout au long de ma lecture, car, même quand on est à bout, je pense qu’il faut beaucoup de courage pour tout quitter et redémarrer une nouvelle vie comme il l’a fait.

Mais ce roman, ce n’est pas qu’un changement d’identité, ce sont aussi des sujets qui sont malheureusement de plus en plus souvent de société, comme le surendettement, les problèmes de couples et l’ennui.

On ne peut qu’être touché par cette tranche de vie qui nous fait passer par un tas d’émotions, mais à côté du côté dramatique de l’histoire, j’ai aimé me retrouver dans des situations comiques.

Bref, si vous aimez les premiers romans et si ce personnage en quête d’identité vous intrigue, n’hésitez pas à vous laisser tenter.

Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :