Le jardin d’hiver de Frédérique de Keyzer


jardin d'hiver Titre: Le jardin d'hiver
 Auteure: Frédérique de Keyzer
 Nombre de pages: 608 
 Editions: Pygmalion
 Prix: 17€ au format papier ou 11,99€ au format numérique

 Je tiens à remercier Babelio et les Editions Pygmalion pour m'avoir permis de découvrir cette petite merveille.

J’étais à la recherche de la poésie du brouillard qui transforme les choses, de la poésie de la nuit qui transforme la ville, la poésie du temps qui transforme les êtres… » Photographe de presse indépendant de profession, photographe en toutes circonstances, Sophia n’est jamais très loin de son objectif. Malheureusement, faire reconnaître son talent n’est pas facile. Consacrant tout son temps à son travail et à sa passion, elle ne fréquente personne en dehors de sa meilleure amie, Annette. Alors, lorsque le célèbre Sam Nahash, écrivain mystérieux que personne n’a jamais pu voir, la convoque, elle est plus qu’étonnée. Et cette invitation n’est pas la seule surprise qu’il lui réserve…

La version la plus sexy de « La belle et la bête ».

Qu’est-ce que j’en pense?

Ha ce roman, qu’est-ce que j’avais hâte de le découvrir, tout simplement pour retrouver la plume de l’auteure qui m’avait fait passer un très bon moment avec sa série Luxuria.

Et puis, il faut dire que j’étais très attirée par ce mystérieux jardin d’hiver, par la magnifique couverture de cet ouvrage ainsi que par son résumé très intriguant.

Imaginez donc ma joie quand j’ai vu que j’avais été sélectionnée par la masse critique Babelio pour recevoir ce roman en échange d’une critique.

J’étais plus que ravie, et je le suis également de m’être laissée tenter par ce roman,  car c’est un coup de cœur. Je ressors de ma lecture complètement conquise et charmée par la plume de Frédérique de Keyzer.

J’ai adoré la façon dont le conte de la belle et la bête a été revisité. On entre dans une romance, on se retrouve face à des scènes érotiques, mais il n’y a point de vulgarité dans la plume de l’auteure, car elle a trouvé les mots justes pour nous emporter dans un monde tout en sensualité et tout ça de manière très poétique.

On entre très vite dans le quotidien assez banal de photographe de Sophia, notre héroïne principale et d’Annette sa meilleure amie et on est ravis de voir que très vite tout va se bousculer pour elles avec l’apparition de Sam et de Shax. Une fois ce retournement de situation passé, on n’ a qu’une envie, c’est de tourner les pages encore et encore pour arriver au dénouement final tellement on est happés par l’histoire.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour Sophia et Sam et j’ai adoré leur côté personnages torturés qui nous fait passer par un tas d’émotions. On s’inquiète pour eux, on se pose des questions, on sourit, mais on vibre aussi avec eux  et on suit leur relation avec beaucoup d’intérêt.

Quant à Annette et Shax, même s’ils sont des personnages un peu moins mis en avant, on prend également beaucoup de plaisir à les suivre ainsi que leur relation.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteure nous offre des protagonistes complètement captivants et craquants, avec des personnalités très différents et magnifiquement bien travaillées.

L’intrigue est elle aussi très intéressante. Elle est bien ficelée et le suspense est à son comble jusqu’à la fin que ce soit au niveau de nos personnages ou encore des mystères de ce jardin d’hiver.  Tout au long de notre lecture, on émet des hypothèses, on pense à avoir trouvé et, au final, on se rend compte qu’on fait fausse route.

D’ailleurs, je dois bien vous avouer que j’ai adoré les révélations de la fin et qu’elles m’ont très agréablement surprise, car à aucun moment, je ne les ai vues venir et j’adore ça.

J’ai refermé ce roman avec une petite pointe au cœur, car je me suis tellement attachée à Sophie, Sam, Annette et Shax qui m’a été bien difficile de leur dire aurevoir. Il faut dire qu’ils m’en ont faire vivre des aventures en 600 pages.

Bref, si vous aimez les romances, les intrigues bien ficelées, les personnages torturés et très attachants, n’hésitez plus un seul instant à vous laisser tenter par ce roman, foncez.

Présentation de l’auteure

Née à Paris en 1968, Frédérique de Keyser met à profit une période d’inactivité pour tenter l’aventure de l’écriture.
Férue d’ésotérisme et de spiritualité, fascinée par les créatures fantasmagoriques de tous horizons et éprise de la langue française, ses mots la conduisent vers un genre littéraire où hermétisme, mythes, sentiments et sensualité peuvent s’unir.

Publicités

3 Réponses

  1. il me tente bien et ton avis me conforte dans mon idée 🙂 je ne savais pas que c’était une sorte de réécriture de La belle et la bête!

    J'aime

  2. Je ne connaissais pas du tout, ta chronique me donne plutot envie même si les 600 pages j’ai peur de ne pas avoir le temps en ce moment. Et le conte de La Belle et la Bête est celui que je préfère et j’ai peur qu’il s’en éloigne trop…

    Aimé par 1 personne

    1. On ne voit pas les 600 pages défiler et il est vraiment à découvrir 🙂

      Aimé par 1 personne

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :