Les mots qu’on ne me dit pas de Véronique Poulain


les mots qu'on ne me dit pas 
 Titre:  Les mots qu'on ne me dit pas
 Auteure: Véronique Poulain
 Editions: Stock
 Nombre de pages: 144
 Prix: 11,99€ au format numérique, 6, 10€ au format poche 
 ou 16,50€ au format broché

“ Salut, bande d’enculés ! ” C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison. Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds. Je vais leur prouver que je dis vrai. “ Salut, bande d’enculés ! ” Et ma mère vient m’embrasser tendrement. » Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte. Son père, sourd-muet. Sa mère, sourde-muette. L’oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot. Le quotidien. Les sorties. Les vacances. Le sexe. D’un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie. D’une famille différente, un livre pas comme les autres.

Qu’est-ce que j’en pense?

Comme ce roman m’attirait depuis sa sortie, j’ai profité d’un passage à la bibliothèque pour me laisser tenter, d’autant plus que l’auteure sera présente dans ma bibliothèque en janvier à l’occasion du Festival du premier roman de Chambéry.

Je suis loin d’avoir lu tous les romans qui ont fait partie de cette sélection, mais « Les mots qu’on ne me dit pas » mérite à mes yeux le prix qu’il a reçu car j’ai passé un très bon moment en sa compagnie et je l’ai dévoré en une soirée.

Dès les premières pages, on se retrouve plongés dans le quotidien de cette petite fille qu’a été l’auteure, et on va suivre ses pensées quant à ses parents qui sont sourds et muets, un thème que j’ai l’impression de n’avoir jamais rencontré dans mes lectures.

J’ai aimé la façon dont Véronique Poulain nous parle de ses parents et de la société en général face aux sourds et muets.

Ce roman est court, mais en seulement 140 pages, l’auteure réussit à nous captiver et à nous faire ressentir beaucoup d’émotions. On est touchés, émus, on s’indigne, mais souvent on rit des petites anecdotes qu’on découvre au fil de notre lecture.

A côté de l’histoire que j’ai beaucoup appréciée, j’ai également ce trouvé cet ouvrage très enrichissant, car il m’a appris bien des choses que j’ignorais sur les sourds muets.

Bref, si vous aimez les anecdotes, que vous voulez découvrir un magnifique premier roman qui vous fera passer du rire à l’émotion, et que vous aimez les histoires enrichissantes n’hésitez pas à vous laisser tenter par « Ces mots qu’on ne me dit pas ».Quant à moi, j’ai hâte d’être en janvier pour rencontrer l’auteure dans ma bibliothèque.

Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :