Au bonheur de ces dames de Angela Behelle


au bonheur de ces dames 
 Titre: Au bonheur de ces dames
 Auteure: Angela Behelle
 Editions: Blanche
 Nombre de pages: 455 
 Prix: 12,99€ au format numérique ou 
 19,50€ au format papier

À 18 ans, Jérémy quitte le confort douillet et protecteur de sa campagne normande pour se lancer dans de brillantes études littéraires à Paris. Alors quoi de plus normal pour ce jeune homme passionné de lectures que d’être irrésistiblement attiré par la librairie ancienne qui se situe juste sous ses fenêtres, de l’autre côté de la rue ? Intimidé, hésitant, il attend, puis se décide enfin à pousser la porte. Une clochette qui tinte, un parquet qui craque sous les pas, une odeur de bois, des livres par milliers, et, aux commandes de cette boutique hors du temps, une personne qu’il ne s’attendait pas à trouver là. Un seul regard de Claudia, la voluptueuse libraire qui se cache derrière les étagères suffit pour que la vie de ce jeune puceau provincial bascule définitivement. Fasciné par cette femme mystérieuse qui se propose de faire de lui un homme, Jérémy se soumet, corps et âme, à une lente et savoureuse initiation à tous les plaisirs de la chair. Mais entrer dans l’univers de Claudia signifie également en accepter les règles et les secrets plus nombreux qu’il n’y paraît. Au fur et à mesure qu’il pénètre l’intimité de sa sulfureuse maîtresse, Jérémy comprend qu’il a mis le doigt dans un engrenage aussi sensuel que dangereux. Il n’est cependant pas certain qu’il ait envie de s’y soustraire. Au contraire. Son insatiable appétit d’apprendre le conduit, un livre de Zola sous le bras, à en réclamer toujours plus. Au risque, peut-être, de compromettre son avenir.

Qu’est-ce que j’en pense?

Après avoir découvert Angela avec son roman « Voisin, voisine » qui a été un coup de cœur et sa saga « La société » dont le tome 9 a également été un coup de coeur, je n’ai pu m’empêcher de précommander ce nouvel ouvrage de l’auteure tout en espérant le voir arriver le plus vite possible dans ma BAL. Bon niveau vitesse, c’était plutôt raté, mais peu importe, je me suis jetée dessus à peine il était arrivé et, même si la semaine je n’ai pas eu beaucoup de temps à lui accorder, une fois le week-end arrivé, je l’ai dévoré.

Je me souviens avoir eu du mal à trouver les mots pour vous parler du tome 9 de la société tellement j’avais peur de vous en dire trop ou pas assez, vous parler de ce roman vous sera encore plus difficile, car, « Au bonheur de ces dames », à mes yeux, surpasse tous les romans que j’ai pu lire d’Angela jusque maintenant.

J’ai retrouvé la plume sensuelle de l’auteure avec un énorme plaisir, encore une fois Angela nous livre une histoire érotique avec les mots justes et sans jamais tomber dans le vulgaire ni dans le voyeurisme.

Dès les premières pages, on se retrouve plongé dans le quotidien de Jérémy, et ce jeune homme de 18 ans m’a immédiatement fait craquer de par son côté littéraire et son désir d’apprendre. Suivre son évolution et son épanouissement a été un véritable bonheur. Le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue nous donne l’impression de nous sentir très proche de lui et de ressentir ses joies, ses peines et ses inquiétudes.

Quant à Claudia, notre libraire, j’ai adoré son caractère mystérieux et on a envie de tourner les pages pour percer ses mystères petit à petit et le moins qu’on puisse dire c’est qu’avec elle nous ne sommes jamais à court de surprises. J’ai également énormément apprécié le charisme et l’assurance qu’elle dégage.

La relation entre Claudia et Jérémy est très intéressante et j’ai aimé le fait que la dominante soit une femme et le dominé un homme.
La façon dont la différence d’âge est abordée ne m’a en aucun cas choquée et m’a au contraire énormément plu, car ici c’est bien l’homme qui est plus jeune que la femme et non l’inverse et dans notre société ce genre de relation est bien souvent montrée du doigt. J’ai souvent été jugée parce que mon chéri a presque 7 ans de moins que moi.
En parlant de la relation entre Claudia et Jérémy, j’ai adoré suivre son évolution et j’ai aimé la présence de Valentine dans l’histoire.

Bien sûr, il ne faut pas oublier Thomas, l’ami de Jérémy qui a toujours été là pour lui tout au long du roman. J’ai également beaucoup apprécié son caractère.

Vers la fin de ce roman, mon côté fleur bleue a fait surface et quelques larmes ont coulé, je ne m’attendais pas à certains événements si bouleversants et j’ai eu du mal à m’en remettre, le moins que l’on puisse dire c’est qu’Angela aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs. Enfin malgré ces quelques événements, je suis arrivée à la fin de cet ouvrage totalement conquise et mon plus grand regret a été de quitter Jérémy et Claudia.

Bref, si vous aimez les romances érotiques, jetez-vous sur « Au bonheur de ces dames », et si vous ne connaissez pas encore la plume d’Angela Behelle, foncez, n’attendez plus.

Présentation de l’auteure

Chaque femme vit plusieurs existences à la fois. Tour à tour une fille, une amie, une sœur, une mère, une compagne, elle est, selon le moment, une enseignante, une infirmière, une ménagère, une mère… une amante.
Derrière la façade lisse d’un quotidien presque banal se cache bien souvent l’autre femme, celle de l’ombre, de la nuit, celle qui rêve, celle qui fantasme… celle qui aime.
C’est cette femme-là que j’ai choisi de révéler en écrivant des histoires qui font vibrer l’imaginaire, éveillent les sens, donnent l’envie de réaliser ses rêves.
Pour toutes celles qui n’osent pas, celles qui s’ignorent, pour celles qui savent déjà ou pour ceux qui cherchent encore à comprendre.
Qu’importe qui je suis vraiment, je suis une femme comme toutes les autres, tranquille et sage… en apparence.

Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :