Moi, Benjamin V., 33 ans, l’âge du Christ, et toujours pas de miracle en vue… de Laurent Moreau


moi benjamin v. Titre: Moi, Benjamin V., 33 ans,l’âge du 
 Christ, et toujours pas de miracle en vue...
 Auteur: Laurent Moreau
 Editions: de la Bourdonnaye
 Nombre de pages: 144
 Prix: 6,99€ au format numérique et 
 14€ au format broché

 Je tiens à remercier les Editions de la
 Bourdonnaye pour m'avoir permis de découvrir en
 avant-première ce roman qui sort aujourd'hui.

Benjamin est un grand adolescent d’un peu plus de 30 ans qui semble n’avoir qu’un but dans l’existence : défendre son titre âprement gagné de « roi de la lose ». À son âge, il ne sait toujours pas quoi faire de sa peau de vieil enfant ou de jeune grande personne, c’est selon. Il se nourrit toujours de junk food, passe son temps devant les séries télé et collectionne méticuleusement faux plans et galères. Il fait le désespoir de ses parents, d’autant que même son jeune frère est déjà casé, avec la déjà chiante Marie-Clémentine, et déjà bientôt père. L’heure de l’ultime remise en question a donc sonné. Bardé de sa bonne humeur et de son inoxydable foi en la vie, Benjamin le Bordelais part ouvrir un bar à vins… en Laponie. Ah ! la Laponie ! Le pays des rennes, du froid, du Père Noël et de Lotta, jeune femme volage et incertaine de ses choix, mais belle comme le diable. Autant d’embrouilles au centimètre carré, c’est un appel à la gourmandise !

Qu’est-ce que j’en pense?
Ha ce roman, qu’est-ce que je l’attendais. C’est incontestablement celui qui me tentait le plus dans les sorties d’octobre de la Bourdonnaye, et je me suis régalée, ça a été un énorme bonheur de pouvoir le découvrir en avant-première.
J’étais curieuse de découvrir comment l’auteur aurait pu réussir à créer une Bridget Jones au masculin et je peux vous dire que c’est très réussi. D’ailleurs, on pourrait sans équivoque rassembler Bridget et Benjamin.
Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce livre un magnifique moment de lecture qui mènera au coup de cœur.

Cet ouvrage est une véritable bouffée d’air frais et, une fois la première page tournée, il est bien impossible de le lâcher tellement nous sommes pris par l’histoire.
Les chapitres courts donnent un très bon rythme à l’histoire et les titres de ces chapitres sont très bien choisis.
J’ai eu un coup de cœur pour Benjamin, il est très attachant et j’ai adoré son humour. D’ailleurs, il m’a arraché plus d’une crise de fou rire et m’a valu de me faire remarquer dans le bus.
Les autres personnages ne sont pas en restes et rendent le quotidien de Benjamin encore plus hilarant.
Le seul regret que j’ai eu, c’est d’arriver trop vite à la fin de ce roman et j’en redemande, j’espère sincèrement que Benjamin V. aura une suite.
En attendant, je le garde bien au chaud dans un coin de bibliothèque, car c’est certain que je le relirais.

Bref, si vous êtes intrigués par ce Bridget Jones au féminin et que vous aimez l’humour, ou si vous cherchez en livre remonte moral en cas de coup de blues, foncez, vous ne le regretterez pas.

Présentation de l’auteur
Laurent Moreau a grandi dans l’univers des 90’s. Il a connu le développement d’une nouvelle culture, des séries à outrance, d’Internet pour tous et de l’ouverture au monde. De ce melting-pot est née une écriture unique, mélange d’une nostalgie d’un passé proche et d’un présent pas si mauvais.

Publicités

2 Réponses

  1. Ah celui là j’aimerai trop le lire, et voir des avis qui vont dans le sens de mes envies, j’adore ^^

    J'aime

  2. […] Mon avis sur « Moi, Benjamin V., … de Lauret Moreau […]

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :