Terra Divina, Saison 2 L’intégrale: Il y a le ciel, le soleil et Lemaire de Marie Fontaine


Terra divina 2 Titre: Il y a le ciel, le soleil et Lemaire
Auteure: Marie Fontaine
Nombre de pages: 119
Editions: de la Bourdonnaye
Prix: 4,99 € au format numérique

Je tiens à remercier les Editions de la Bourdonnaye pour m’avoir permis de découvrir cette deuxième saison que j’attendais avec tant d’impatience.


Lisandru et Catarina Caitucoli, époux nonagénaires à tendance increvables, règnent sur leur clan ainsi que sur leur domaine, la Terra Divina, une magnifique cerisaie. Pourtant, leur business ne leur rapporte pas que des queues de cerises. Et personne ne s’aviserait de venir fourrer son nez dans les affaires blanc comme coke de ces vieux mafieux. Jusqu’au jour où un gars de la famille Abbruzzi entraîne avec lui dans une mort « explosive » le lieutenant de Lisandru.
Flanqués d’une petite-fille vierge comme l’huile d’olive mais chaude comme la braise, d’un fils marié à une insupportable Irlandaise, d’ennemis cachés qui ressurgissent du passé et de fantômes a priori bienveillants, les Caitucoli auront fort à faire pour démêler le vrai du faux et comprendre pourquoi Orsu Abbruzzi leur a déclaré la guerre. Au cours du combat, certains de leurs propres secrets éclateront au grand jour. Catarina découvrira à ses dépens qu’on peut passer une vie entière aux côtés du même homme sans vraiment le connaître.
Au menu de cette tragédie jubilatoire dans laquelle les macchabées tombent comme des bigarreaux : clafoutis et vendetta.
Euh… non, pas clafoutis.

Qu’est-ce que j’en pense?
Après avoir terminé le sixième épisode de la première saison, il y a plus d’un an, j’attendais cette deuxième saison avec la plus grande des impatiences. Ce n’est plus un secret pour personne, je suis complètement accro à cette collection pulp de chez la Bourdonnaye.
Dans cette deuxième saison, j’ai retrouvé la plume de Marie Fontaine avec plaisir et je suis me laissé entrainer à un tel point que je n’ai pas vu les épisodes défiler.
Si la fatigue ne l’avait pas emporté, j’aurais pu dévorer les six épisodes l’un à la suite de l’autre sans même reposer ma liseuse.
Bon bien sûr, il m’a fallût un peu de temps pour me remémorer les nombreux personnages, car j’en ai lu des romans depuis, mais heureusement la description de chaque protagoniste qu’on peut retrouver au début de chaque série pulp m’a immédiatement remis les idées en place. Cette présentation est vraiment idéale pour faire la transition entre deux saisons.
Dans la première saison, je pensais avoir tout vu et je me demandais où l’auteure m’emmènerait à travers cette suite et bien je n’ai pas été déçue. Marie Fontaine a réussi me surprendre et à innover avec beaucoup de talent.
J’ai retrouvé avec plaisir les personnages de cette saga et j’ai eu l’impression qu’ils étaient encore plus déjantés que dans la première saison.
Les dialogues sont totalement hilarants et on n’a pas le temps de s’ennuyer en compagnie des Caitucoli.
Chaque épisode se termine sur une pointe de suspense qui nous donne envie de nous plonger dans le suivant.
Quant à la fin de cette saison, elle se termine d’une telle façon qu’on aurait juste envie d’avoir la suite sous la main et de se plonger dedans sans plus attendre.

Bref, si vous aimez l’humour et le suspense et que vous ne connaissez pas encore cette série, qu’attendez-vous ?

Présentation de l’auteure
Marie Fontaine est un auteur bilingue dont la langue maternelle est celle de Cervantes mais qui écrit dans celle de Molière. Ses influences : le cinéma asiatique, les films de genre, l’humour de Tarantino et celui d’Audiard. Côté livres, elle affiche une prédilection pour le fantastique de la grande époque du xixe et voue une admiration sans bornes à l’œuvre de Frédéric Dard.
Sa plume, volontiers cynique mais non dénuée de tendresse, aime à gratter sous le vernis humain, à la recherche de la part d’ombre qui sommeille en chacun de nous. Refusant de se laisser coller la moindre étiquette, elle met au point ses propres recettes d’écriture, mélangeant allègrement tous les genres.
On peut également découvrir ses chroniques (livres papier et/ou numérique) sur son blog Dark Limelight.

Publicités

2 Réponses

  1. […] Terra Divina, saison 2, l’intégrale: Il y a le ciel, le soleil et Lemaire de Marie Fontaine […]

    J'aime

  2. […] enfants d’Erostrate », mais c’est aussi deux coups de coeur avec « Il y a le ciel, le soleil et Lemaire » et « Le retour du vieux » et un énorme coup de coeur pour « Quand […]

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :