La Société, tome 5 : L’inspiration d’Emeraude de Angela Behelle


la société 5

 

Titre: L’inspiration d’Émeraude
Auteure: Angela Behelle
Editions: de La Bourdonnaye
Nombre de pages: 189 pages
Prix: 4,99€ au format numérique

Je tiens à remercier les Editions de la Bourdonnaye pour m’avoir permis de découvrir ce cinquième tome de la société.


Quand Paul Peyriac est déçu par son écrivain vedette, il ne se prive pas de le lui faire savoir de manière très directe. C’est en répondant à l’impérieuse convocation du co-fondateur de la Société qu’Emmanuelle Travel va faire connaissance, de manière un peu brutale, avec le très séduisant Yann Le Breuil, l’auteur à succès des Éditions Peyriac. Entre la douce et sensuelle Émeraude dont les récits coquins font les beaux jours des Éditions de la Nuit Bleue, et l’écrivain provocateur, c’est la rencontre du jour et de la nuit, l’association improbable de deux plumes affûtées qui trouvent au sein du réseau de la Société une inspiration nouvelle. C’est surtout l’alliance secrète d’un ange qui renie ses ailes et d’un démon qui l’entraîne à la découverte de luxures auxquelles elle prend un goût inavouable. Mais dans ce prétendu jeu auquel ils ne veulent puiser que du plaisir et des idées sont-ils aussi sincères et déterminés que ce qu’ils affirment ? Jusqu’où sont-ils prêts à aller, l’un et l’autre ? Ce 5e tome de la série vous ouvre généreusement les portes de l’Écarlate, le tout nouvel établissement de la Société. Entrez et vous saurez enfin ce qui se passe vraiment derrière sa discrète façade.

Qu’est-ce que j’en pense?
Si vous me suivez régulièrement, je ne vous cache plus mon engouement pour cette série. D’ailleurs, je terminais ma chronique du tome 4 en vous disant que je ne tarderais pas à découvrir la suite. Et bien voilà qui est fait. Je ne vous cacherais pas que j’ai trouvé cet opus légèrement en dessous des précédents. La raison est simple, il y a un peu trop d’échangisme à mon goût dans ce roman.
Mis à part ce point négatif, il y a beaucoup de positif dans ce cinquième volet et on se laisse comme toujours emporter par la plume d’Angela Behelle.
Encore une fois, on découvre des personnages très bien travaillés et, même si Yann et Emeraude ne sont pas mes préférés de la société, ils m’ont malgré tout fait passer un bon moment.
J’ai souri quand j’ai découvert Emeraude, auteure de romans érotiques. J’ai aimé suivre son évolution au cours de l’histoire et la voir se remettre en question quant à ses romans. Bon, c’est vrai qu’à certains moments, j’ai eu envie de la secouer un peu aussi.
La rencontre avec Yann est également très agréable. C’est un plaisir d’apprendre à le découvrir et de voir comment il va permettre à Emeraude de sortir de son train-train quotidien.
L’évolution de leur couple est très plaisante à suivre et comme toujours Angela a su innover en créant une relation très différente de celles qu’on a déjà pu croiser dans les précédents tomes de la société.
Dans cet opus, nous retrouvons également avec plaisir Paul et Mina et nous tournons autour du monde de l’édition.

Bref, arrivée à la fin de cinquième volet, malgré certains passages un peu trop échangistes à mon goût, j’ai passé un bon moment et je suis très curieuse de découvrir le tome 6 de la Société. Si vous aimez l’érotisme et les personnages bien travaillés, je ne peux que vous conseiller de découvrir cette saga, si ce n’est pas encore fait.

Présentation de l’auteure
Chaque femme vit plusieurs existences à la fois. Tour à tour une fille, une amie, une sœur, une mère, une compagne, elle est, selon le moment, une enseignante, une infirmière, une ménagère, une mère… une amante.
Derrière la façade lisse d’un quotidien presque banal se cache bien souvent l’autre femme, celle de l’ombre, de la nuit, celle qui rêve, celle qui fantasme… celle qui aime.
C’est cette femme-là que j’ai choisi de révéler en écrivant des histoires qui font vibrer l’imaginaire, éveillent les sens, donnent l’envie de réaliser ses rêves.
Pour toutes celles qui n’osent pas, celles qui s’ignorent, pour celles qui savent déjà ou pour ceux qui cherchent encore à comprendre.
Qu’importe qui je suis vraiment, je suis une femme comme toutes les autres, tranquille et sage… en apparence.

Publicités

5 Réponses

  1. Je découvrirai bien le premier volet 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. N’hésites pas c’est une saga à découvrir 🙂

      J'aime

  2. […] ← La Société, tome 5 : L’inspiration d’Emeraude de Angela Behelle […]

    J'aime

  3. […] Mon avis sur le tome 5 de la société […]

    J'aime

  4. […] moment très agréable avec le tome 3 et le tome 4, j’étais un peu moins enthousiaste concernant le cinquième opus de cette saga. Mais qu’en est-il de ce sixième volet me direz-vous ? Oui je sais que vous voulez […]

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :