Spores de Olivier Saraja


spores

Titre: Spores
Auteur: Olivier Saraja
Nombre de pages: 37
Prix: 0,99 € au format numérique

Je tiens à remercier Olivier Saraja pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle.


La civilisation s’est effondrée. Pieter et sa fille Enora tentent de survivre dans un monde envahi par une espèce de mousse très invasive, dont les spores représentent un danger mortel. L’irruption d’une femme dans leur vie bouleversera leur quotidien. Vers quel avenir les entraînera-t-elle?
Entre drame humain et fable écologiste, Spores! amène le lecteur dans un monde silencieux et oppressant, sis aux limites de la folie humaine. Pour public averti.

Qu’est-ce que j’en pense?
Quand l’auteur m’a proposé de découvrir sa nouvelle, j’ai tout de suite été conquise par la quatrième de couverture et je ne regrette pas du tout de m’être laissé tenter.
Dès le départ, on se retrouve plongé dans un univers post apocalyptique très sombre et très angoissant. Tout va très vite, les éléments s’enchaînent et le lecteur n’a pas le temps de reprendre son souffle tellement il est happé par l’intrigue. L’auteur arrive plus d’une fois à nous surprendre très agréablement avec des révélations totalement inattendues.
Les personnages sont peu nombreux et on a bien le temps d’apprendre à les découvrir et de s’y attacher. On avance dans l’histoire en compagnie de Pieter et on a envie de savoir où toutes ses explorations vont le mener.
L’apparition mystérieuse d’Ana est très agréable. On se pose des questions, on veut avancer et avoir les réponses à ces interrogations.
Le seul reproche que je peux faire à cette nouvelle, c’est d’être arrivée trop vite à la fin qui m’a d’ailleurs laissée un peu sur ma faim. On est tellement pris par l’histoire qu’on aimerait que cette nouvelle continue et on ne veut pas qu’elle s’arrête comme ça.

Bref, si vous aimez les univers post apocalyptiques et angoissants ainsi que les histoires courtes, n’hésitez pas à vous laisser tenter par cette nouvelle qui mérite d’être lue.

Présentation de l’auteur
Passionné de science-fiction, de fantastique et de fantaisie, les univers imaginaires ont toujours attiré Olivier. Après avoir contribué à l’âge d’or du jeu de rôle (sur table) en France, il s’est consacré à la découverte des logiciels libres au travers du système d’exploitation GNU/Linux.
Son enthousiasme pour les images numériques (point à point, vectoriel, synthèse) l’a conduit à écrire de nombreux articles de presse sur ces sujets, ainsi qu’un ouvrage de référence sur le principal logiciel libre d’animation et de création d’images de synthèse.
Aujourd’hui, il revient à ses premières amours en écrivant de la fiction pour ses genres de prédilection.

Olivier_auteur - portrait noir et blanc

Publicités

8 Réponses

  1. J’adore le post-apo !! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. N’hésite pas à te laisser tenter alors 🙂

      J'aime

  2. Une petite nouvelle qui donne bien envie !

    Aimé par 1 personne

    1. N’hésites pas, elle est vraiment très agréable 🙂

      J'aime

  3. […] Mon avis sur « Spores » de Olivier Saraja […]

    J'aime

  4. […] Les tribulations d’une lectrice: « Bref, si vous aimez les univers post apocalyptiques et angoissants ainsi que les histoires courtes, n’hésitez pas à vous laisser tenter par cette nouvelle qui mérite d’être lue.«  […]

    Aimé par 1 personne

  5. […] que j’en pense? Il y a quelques semaines, j’avais découvert et apprécié «Spores», la nouvelle d’Olivier Saraja. Je n’ai donc pas hésité quand il m’a proposé de […]

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :