Celle que…, tome 1 : Celle que je ne suis pas de Vanyda


Titre: Celle que je ne suis pas 
Auteur: Vanyda
Prix: 14€

Quatrième de couverture
Valentine a 14 ans et aime Felix en secret. Personne ne s’en doute. Normal, même dans son groupe de copines, Valentine a du mal à être elle-même.

Qu’est-ce que j’en pense?
Quand j’ai vu ce manga à la bibliothèque, j’ai tout de suite su qu’il allait me plaire. C’est sa magnifique couverture très girly qui m’a attiré. Le titre est lui aussi très intrigant et nous donne envie d’en savoir plus.
J’ai passé un bon moment en compagnie de Valentine et de sa bande. L’auteure retrace avec beaucoup de justesse et de talent l’univers du collège, de ses joies et de ses peines.
Les personnalités différentes rendent l’histoire très intéressante et on peut se retrouver dans certaines des situations en revenant quelques années en arrière.
Il est vrai que l’histoire est plus destinée aux adolescents mais ça ne m’a empêché d’apprécier ce manga car je cherchais avant de tout de la détente et de la fraicheur.
Quant aux graphismes, ils sont très agréables, on peut s’imaginer les personnages et les décors sans soucis.
Arrivée à la fin, je n’ai qu’une hâte, courir à la bibliothèque chercher la suite.
Bref, si vous aimez les mangas et la détente, n’hésitez pas.
Présentation de l’auteure
Vanyda Savatier (plus connue sous son seul prénom) est une auteur d’origine franco-laotienne de bande dessinée apparentée à La Nouvelle Manga. 

Vanyda dessine sa première BD à six ans. Elle forge son style grâce à l’influence des dessins animés japonais qu’elle regarde et qu’elle recopie et la découverte de Thorgal (de Grzegorz Rosinski et Jean Van Hamme) lors de sa dixième année. Elle fusionne ainsi le style mangas – BD franco-belge. Entre sa dixième et quinzième année, elle crée une saga de science-fiction baptisée Freddy, en trois tomes.

Élève des Beaux Arts de Tournai (Belgique), Vanyda créé avec ses camarades (François Duprat, David Bolvin ,Laurent Massif, Muriel Charlot et Flavien Van Den Neucker) le fanzine Porophore et monte l’association Bom Bom Prod. Durant sa scolarité, elle participe à des collectifs pour les éditions Petit à Petit.

Elle a dessiné sur un scénario de François Duprat « L’année du dragon » une trilogie intimiste sortie entre 2003 et 2005 aux éditions Carabas. 

Elle est sélectionnée en 2005 au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour son premier album « L’Immeuble d’en face ». 

En 2006 « The Building Opposite » (la version anglaise de L’Immeuble d’en face) a été élu meilleur manga 2006 par le « Publishers Weekly » (États-Unis).

Elle participe aussi, en 2006, au collectif «Corée» aux éditions Casterman, pour lequel elle dessine une courte histoire sur le métissage franco-asiatique. 

Le volume 2 de « L’immeuble d’en face » sorti en février 2007, bénéficie d’une très bonne couverture presse (Télérama, Le Monde, Posphore, etc) et est très vite réimprimé. 

Vanyda a également travaillé sur une nouvelle série: « Celle que… », qui raconte le quotidien d’une adolescente au collège puis au lycée.

En 2014 sort ‘Un petit goût de noisette ».

Elle vit actuellement à Lille.


Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :