1 jour/1 image #1 – Le vieil homme et le banc


Amazing-Surreal-Digital-Art-By-Photoshop-Expert-7

Caras Ionut

Vous pensez que je ne suis qu’un banc. Et bien détrompez-vous ! Tous les jours, j’en vois passer des joies et des peines. Je pourrais vous raconter les histoires de ces personnes qui sont venues s’étaler sur mes boiseries, mais j’ai une mémoire très limitée. Pourtant, mes souvenirs d’Albert restent indemnes.

Il est arrivé un soir d’hiver l’air triste et désemparé. J’ai très vite pris l’habitude de sa présence. Il n’avait pas d’heure pour venir, il était assez imprévisible.  À certains moments, il était là à peine l’obscurité tombée et à d’autres la nuit était déjà bien avancée.

Les premières fois, il est resté là assis à regarder dans le vide pendant un long moment. Puis, un soir, tout a changé. Il est arrivé en murmurant des mots incompréhensibles, étouffés par ses sanglots. Seul le prénom de Paulette était distinct. Qu’avait-elle fait pour provoquer tant de tristesse ? J’allais le découvrir au fil des jours.

Albert était fidèle au rendez-vous. Chaque soir, il me choisissait pour venir parler à sa bien-aimée. Un peu à la fois, il s’exprimait sans plaintes et je pouvais comprendre qu’il avait rencontré sa chère et tendre il y a plus de cinquante ans dans ce parc où je me trouve. Quelques semaines après qu’ils aient fêté leurs noces d’or, Paulette était tombée malade et la maladie l’avait emporté la veille de ma rencontre avec Albert.

Je comprenais mieux le chagrin de mon ami et j’aurais tant aimé avoir la parole pour le consoler, lui changer les idées, mais malgré toutes les émotions que je pouvais et peux encore ressentir aujourd’hui, je ne suis qu’un banc !

Les jours ont passé, mon amitié pour Albert s’est renforcée et, un soir, il n’est pas venu ni le lendemain, ni le surlendemain. Une semaine, un mois plus tard toujours pas de nouvelles de mon camarade. Que se passait-il ? Et s’il avait fait une bêtise ? Et si à son tour, il s’était laissé emporter par l’au-delà ? Tant de questions fusent dans mon esprit boisé.

Le temps s’estompait et mon inquiétude grandissait. Recevoir ces familles, entendre ces rires d’enfants aurait dû me changer les idées, mais rien n’y faisait.

Je ne m’attendais plus à le revoir quand il refit son apparition en pleine journée. Il tenait une rose rouge en main et un magnifique sourire illuminait son visage. Il ne faisait que s’asseoir, se lever, se rasseoir, se relever, consulter sa montre. Il trépignait d’impatience, était très nerveux mais heureux.

Il ne resta pas longtemps car je le vis s’éloigner à la rencontre d’une dame qui approchait. Ce fut le dernier jour que je le vis, mais je suis enchanté de garder ce moment de bonheur dans ma mémoire. Il avait effacé ses larmes pour se laisser gagner par la joie. Ha mon Albert, quelle histoire d’amitié !

Publicités

4 Réponses

  1. Albert mis au banc d’honneur. Bienvenue sur WordPress pour cette grande première, chère Isabelle 😉

    Aimé par 1 personne

    1. C’est le cas de le dire pour le banc d’honneur 🙂 Merci beaucoup cher Thiébault, j’ai galéré à lancer le blog mais je ne suis pas mécontente du tout d’être arrivée sur WordPress 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup la façon de raconter l’histoire de cet homme, au travers du regard simple d’un banc !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup, je suis très touchée 🙂

      J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :