Les sorties à venir chez la Bourdonnaye #1


Aujourd’hui, un petit article qui va inaugurer une longue série à venir. J’ai décidé de vous présenter au fil du temps les futures sorties de chez la Bourdonnaye car c’est une maison d’édition partenaire du blog depuis maintenant presque 2 ans (à quelques mois près) et grâce à laquelle je fais de magnifiques découvertes. 

Les sorties d’avril
Le 8 avril, Thierry Berlanda fait son grand retour avec « La fureur du prince » qui est la suite de « L’insigne du boiteux ». 

« Le criminel le plus sauvage du pays vient de s’échapper. À l’issue d’un carnage qui promet d’être le premier d’une longue série, il a franchi les murs de son hôpital psychiatrique. Qui l’a aidé ? Et à quelle fin ? De nouveau, Jeanne Lumet, celle qui a permis son arrestation un an auparavant, se dresse sur la route ensanglantée de celui que les journalistes ont surnommé Le Prince. Et de nouveau, elle agit au péril de sa vie, entre Bareuil – son mentor qui joue un jeu sadique avec elle – et Falier – le flic en fin de parcours censé la protéger.
Dans La Fureur du Prince, Thierry Berlanda convoque les personnages de L’Insigne du Boiteux pour nous faire frémir de plus belle. Il y parvient au-delà de tout espérance. »

Le 22 avril, c’est Thiébault de Saint Amand et le vieux qui font leur grand retour avec l’intégrale de la saison 1 des dessous (en dentelle) de l’Elysée.  Si vous voulez découvrir mon avis épisode par épisode ainsi que sur d’autres publications de l’auteur c’est par ici.

« Découvrez les aventures inédites du premier Président de la VIe République, réélu haut les mains (et bas les pattes !), cinq ans après avoir quitté la vie publique et tâté de la prison pour abus de bien social. Un retour pas banal, suite à une émission de télé-réalité, « Les Bas-Rhinois à Plan-de-Cuques », dans laquelle il a remporté tous les suffrages. Voilà donc monsieur le Président de nouveau propulsé au sommet de l’État. Secondé par son secrétaire général, Stanislas Lefion, et sa conseillère en communication, Alyson de Foye, il n’a que deux objectifs : garder le pouvoir et rafler le Grand Prix du Concours Lépine pour un sextoy qu’il a imaginé à Centrale.
Comme la place est bonne, dans l’ombre se fomentent trahisons et coups de Jarnac visant à éjecter le Vieux de son fauteuil élyséen. Toute ressemblance avec des personnes ou des faits ayant existé serait encore bien en deçà de la réalité politique.
Ce sont des filous mais ils vous font rire ? Votez pour eux ! »

Le 22 avril également, découvrez « Les pélerins d’Yssel » de Lindel Oliver, un roman qui me tente beaucoup.

« Le roi Manfred se meurt, et le royaume d’Abhorn vacille dans le souffle irrégulier du monarque. Son fils aîné, le prince-servant Haert, à qui reviendrait légitimement la couronne, se protège des complots en éliminant tous ceux qui se dressent entre le trône et lui. S’il a le soutien de dame Katryn, son épouse et maîtresse intrigante aux sombres secrets, il s’attire l’inimitié de son frère, Saulen, et de sa sœur, Elvire, qu’il écarte habilement du pouvoir. D’autre part, il a dissout la compagnie des Dames d’Yssel, commandée par Moéva d’Arézar. 
Cette guerrière-héroïne a pourtant combattu avec lui pour repousser l’assaut des Pillards pourpres et a tout perdu dans la bataille. Mais elle doit à présent s’exiler en Outre-Ezard. De son côté, Brilliân, premier-chevalier attitré de la princesse Elvire, part enquêter dans cette région dont il est originaire, car il y pressent l’éveil d’une menace. Il croise Moéva en route et voyage avec elle. On a confié à la mercenaire la garde d’une jeune lunarelle, descendante des demi-elfes, aux pouvoirs magiques naissants. 
Mais surtout, au-dessus de ce monde fragile, la lumière d’Yssel, l’étoile reine du ciel et protectrice de la terre, faiblit dangereusement sans que personne ne s’en aperçoive. La véritable guerre n’a peut-être pas encore commencé, et son enjeu dépasse probablement les frontières du royaume.
Les lettres modernes, l’histoire de l’art et la psychologie clinique ont permis à Linden Oliver d’élargir sa culture ainsi que sa compréhension de l’homme et du monde. Dans le cycle des Pèlerins d’Yssel, elle nous invite à nous pencher sur la beauté et la fragilité de la vie, sur le mystère de la mort. Aventures, ésotérisme et érotisme enrichissent cet univers de fantasy médiévale. »

Laurent Bettoni, directeur littéraire  vous parle également des sorties d’avril sur la toute nouvelle chaîne Youtube des Editions de la Bourdonnaye.
Thiébault de Saint Amand vous en parle lui aussi sur son blog.
Publicités

2 Réponses

  1. J'ai trop hâte de recevoir Les Pèlerins d'Yssel ! ❤

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :