Les enquêtes de Phil Mazelot, tome 1: Blue note pour Héroïne Brune de Thiébault de Saint Amand


Titre: Blue note pour Héroïne Brune
Auteur: Thiébault de Saint Amand
Editions: du 38
 
Quatrième de couverture
Phil Mazelot est un ancien agent des Renseignements qui a officié durant la 1re Guerre Mondiale. Même s’il s’en défend, et se dissimule du mieux qu’il peut sous des dehors de dur à cuire, c’est un rêveur, un vrai poète, un parolier de génie et parfois des vers sublimes lui viennent en tête aux pires moments de ses enquêtes.
Si la France insouciante de la fin des années vingt savoure encore la victoire, il sent le camp adverse ruminer son humiliation. Un nouveau conflit lui paraît inévitable. De poursuites haletantes en rencontres improbables, Mazelot va se rendre compte que le pouvoir et l’argent corrompent toutes les valeurs de la société. Des héros ordinaires se fédèrent peu à peu autour de lui pour former l’un des tout premiers réseaux de ce qui deviendra quelques années plus tard, la Résistance.
Thiébault de Saint Amand vous propose une série historique, musicale et irrésistiblement coquine où l’argot et l’humour sont omniprésents.
La première enquête de Phil Mazelot vous réserve bien des surprises… Qui aurait pu croire que Frédo mourrait un jour dans son lit ?
Dans cette aventure passionnante au cœur de Paname, dans le milieu des maisons à lanternes, la belle Nadège succédera-t-elle à mama Élisa, la mère de Frédo, qui veut garder l’emprise sur le clac familial du Montparnasse ? Le bel Angelo et Mademoiselle trahiront-ils le secret chuchoté par Frédo sur son lit de mort ?
 
Qu’est-ce que j’en pense à la première lecture?
Avant de lire ce roman, je l’avais déjà aperçu sur le site des Editions de la Bourdonnaye où il était édité d’ailleurs à cette première lecture, mais, pour être honnête, je n’étais pas aller voir plus loin que le titre.
Pourquoi ne m’y suis-je pas plus intéressée que ça ? Tout simplement parce que ce titre, qui a d’ailleurs changé à la réédition, ne m’attirait pas du tout et je dirais même qu’il me rebutait assez.
Vous vous demandez ce qui m’a fait changé d’avis.
C’est tout simple,  souvenez-vous, j’ai découvert l’auteur avec le premier épisode de ses dessous (en dentelle) de l’Elysée. Comme j’avais beaucoup apprécié son style et son humour, j’ai eu envie de laisser une chance à ce sacré Phil. J’ai donc découvert la quatrième de couverture qui m’a intriguée et qui m’a donné envie de me lancer dans la lecture.
Finalement, je suis contente d’être passée au dessus de cette aversion pour le titre car j’ai passé un excellent moment avec ce roman.
J’ai retrouvé la plume humoristique et fluide de Thiébault de Saint Amand avec grand plaisir.
Ce roman se passe dans les années 1920-1930 et, personnellement cette période ne m’a pas dérangée du tout. Bien au contraire, je trouve que ç’est très agréable de se retrouver à cette époque-là.
Au niveau de l’écriture, il y a beaucoup d’argot mais, finalement, ce langage donne un certain rythme au récit et à aucun moment je n’ai été gênée par l’un ou l’autre mot.
Il y a certains passages que j’ai trouvé totalement hilarants comme celui où Francis et Phil sont au restaurant occupés de discuter d’Emilienne et de ses nouveaux plaisirs. Ceux qui l’ont lu me comprendront, je ne peux malheureusement pas vous en dire plus car je risquerais de vous spoiler.
Le moment entre Eléonore et Phil m’a également fait hurler de rire. Les répliques entre nos deux personnages sont très amusantes.
Dans ce roman, on retrouve aussi une enquête qui est très bien ficelée et remplie de rebondissements jusqu’à la fin.
Au niveau de nos différents protagonistes, ils sont tous très importants dans l’histoire et ils sont très bien détaillés. On peut se les imaginer sans le moindre souci.
J’ai beaucoup apprécié Phil et c’est avec grand plaisir qu’on apprend à le découvrir au fil des pages. Le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue, nous permet de nous plonger dans sa peau et de nous sentir encore plus proche de lui. Il m’a bien fait rire avec son Elise.
Arrivée à la fin de ce premier opus, je n’ai qu’une hâte c’est de découvrir la suite.
Encore une petite chose qui m’a plu dans ce roman, c’est l’incapacité de pouvoir le classer dans une catégorie particulière car c’est en même temps un mélange de policier, d’historique et d’humour.
Pour terminer ma chronique, j’ai envie de partager un petit jeu de mot très agréable qu’on peut retrouver dans l’histoire et qui peut vous donner une idée de la plume de l’auteur.
« Qui se souvient encore que le lapin qui s’échappe de la marmite, c’était le lapin à Gilles ? Tu parles d’un lapin agile ! »
 
En bref, comme vous avez pu le voir, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Phil et je crois que ce roman m’aura donné une bonne leçon quant à mon appréhension sur certains titres.
Si vous aimez l’humour et les enquêtes policières originales, n’hésitez pas à vous laisser tenter par ce premier tome. J’aurais pu vous en dire beaucoup plus sur cet ouvrage mais je préfère vous laisser le découvrir par vous même.
 
Et à la relecture ça donne quoi?
Si j’ai voulu relire ce roman, c’est juste parce que j’avais très envie de retrouver la plume humoristique de Thiébault de Saint Amand. 
Et niveau humour, c’est vraiment réussi, j’ai encore plus ri qu’à la première lecture.

Au niveau des personnages, c’est avec un réel plaisir que je les ai redécouvert et je me suis sentie encore plus proche d’eux.
Encore une fois, je me suis laissée bercer par l’originalité de cet ouvrage, par son époque et son argot et à la relecture j’en sors encore plus conquise. Ce sont ces 3 points ainsi que son humour qui, à mes yeux, font son le charme de ce bouquin.
Lecteurs, n’hésitez pas à vous laisser tenter par Phil, si vous aimez le dépaysement, les enquêtes et l’humour.

 
Publicités

5 Réponses

  1. Intéressant ! Quand j'aurai un peu plus de temps devant moi je m'y pencherai … Ça donne envie !

    J'aime

  2. C'est vraiment un roman qui mérite d'être découvert 🙂 Bonne lecture d'avance 🙂

    J'aime

  3. […] tu pouvais être ami avec un héros/une héroïne de livre, lequel/laquelle serait-il/elle? Ce cher Phil Mazelot, je sens que ce serait des parties de rigolades […]

    J'aime

  4. Hiiii je retrouve bien le même ressenti que j’ai eu en le lisant ! 😀 Belle chronique ma belle 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, encore une fois nos avis se rejoignent 🙂 Merci a belle 🙂

      J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :