Dieu Surfe au pays basque de Harold Cobert


De cette romance estivale sur fond de plages et de balades en scooter naît une histoire d’amour, et un désir d’enfant. Le jeune couple parviendra-t-il à conjurer les coups du destin, à préserver l’ivresse des débuts?
Des souvenirs heureux aux épreuves du présent, Harold Cobert explore la vie conjugale du point de vue masculin. Mêlant dérision et tendresse, son échographie d’un père n’esquive rien, ni l’appréhension de la paternité ni la tragédie, de la perte de l’enfant à naître. Avec pudeur, comme en équilibre sur la crête des séismes intimes, un roman paradoxalement drôle et bouleversant.

Qu’est-ce que j’en pense?
Il y a des romans que vous liriez d’une traite tellement vous êtes happés et touchés par l’histoire, « Dieu surfe au pays basque » en fait partie.

Vous connaissez mon addiction à l’écriture d’Harold Cobert et bien, encore une fois, j’ai été complètement conquise et ce roman est un énorme coup de cœur.
D’ailleurs, je me demande bien comment je vais trouver les mots pour vous exprimer ce que j’ai ressenti au cours de ma lecture car j’ai l’impression qu’ils ne seront pas assez forts pour faire passer les émotions qui m’ont traversées.

Grâce à ses courts chapitres et à l’histoire entraînante, je n’ai pas vu les pages se tourner. J’aurais très bien pu le lire d’une traite comme je vous le disais dans le début de ma chronique mais j’ai dû partir et laisser ma lecture à 40 pages de la fin. Quelle frustration !
Dès les premières pages, Harold Cobert nous plonge dans un univers autobiographique qui m’a touchée, émue et fait sourire.
Ce roman est assez original dans le sens où bien souvent la perte d’un enfant nous est livré d’un point de vue féminin mais, cette fois-ci, c’est tout le contraire on assiste au point de vue masculin très réaliste.
Les citations qu’on peut trouver autour au fil des pages sont très agréables et collent tout à fait à l’univers de cet œuvre.
  
A côté du point de vue tragique, l’auteur nous fait vivre de grands moments de fraîcheur en nous racontant sa rencontre avec sa femme et leurs moments de bonheur.
Même si cette petite merveille traite d’un sujet assez lourd, j’ai tourné la dernière page le cœur rempli d’espoir.
Bref, si vous ne connaissez pas encore la magnifique plume d’Harold Cobert, n’hésitez pas à vous laisser tenter et charmer.
Publicités

4 Réponses

  1. Il a l'air très prenant, je l'ajoute à ma wish list, ça me fera une occasion de découvrir Harold Cobert.

    J'aime

  2. Il est très prenant comme d'autres romans de l'auteur. N'hésite pas et tu verras une fois qu'on a découvert Harold Cobert, on devient accro à sa plume 🙂

    J'aime

  3. Une merveille ce livre ! Contente qu'il t'ait plu !

    J'aime

  4. Ho oui, tu l'as dit, il est vraiment très prenant 🙂 Merci 🙂

    J'aime

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :