La vallée aux crânes, saison 1, épisode 1 de Françoise Benassis


Les choses ont mal tourné dans la vallée des Merveilles, à l’estive de 1945. Que s’est-il passé, là haut, à cinq heures de marche du village d’en bas, entre la France et l’Italie, entre le refuge des Savants, le pas du Diable et la caserne ?
La question se pose, en 1950, lorsque Image, le chien du maître berger Maestro Paolo, déterre des ossements humains et des crânes percés en leur sommet, disséminés le long du chemin de transhumance. Les souvenirs affluent dans l’esprit de chacun, et les sales secrets ressurgissent comme les crânes percés.
Maestro Paolo enquête auprès des bergers, plus têtus que des bourriques, plus muets que des morts. Justement, qui sont-ils, ces morts déterrés par les chiens ?
Qui sont le ou les assassins, et pourquoi un tel carnage s’est-il produit ? Que savent le Père, la Mère, les jumeaux, Luigi et les autres ? Se pourrait-il que Maestro Paolo cache aussi quelque chose ?
Pourquoi la vallée des Merveilles est-elle devenue, par la folie des hommes, La Vallée aux crânes ?

Image, le chien du maître berger Maestro Paolo, prend la parole et commence à nous raconter la terrible histoire de La Vallée aux crânes. Tout a débuté avant la guerre…

Qu’est-ce que j’en pense?
Quand j’ai vu que cette nouvelle série de la Collection Pulp allait sortir, j’étais impatiente de la découvrir. Enfin, je pense que je ne vous apprend rien car, si vous me suivez régulièrement, vous avez du comprendre mon engouement pour les Editions de la Bourdonnaye ainsi que pour sa Collection Pulp.
Je n’ai pas pu résister très longtemps à ce titre et à cette quatrième de couverture très tentants. Peut-être, étais-je trop enthousiaste mais je ressors de ce premier épisode un peu mitigée et j’ai l’impression que mon avis est assez contradictoire.

J’ai un peu de mal à vous expliquer mon ressenti quant à l’histoire. Je me suis sentie perdue et j’ai eu l’impression qu’il y avait trop d’éléments donnés d’un coup.

A côté de ce petit point négatif, il y a un gros point positif à cette nouvelle série, c’est Image le personnage principal qui m’a beaucoup plu. J’ai énormément apprécié son côté mystérieux et le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue.

En bref, ce premier épisode ne m’a pas fait le réel effet Pulp mais j’ai quand même enchaîné directement avec la suite et je peux vous dire que mon avis sur le second opus est déjà beaucoup plus positif. 

Je tiens à remercier les Editions de la Bourdonnaye pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle série.
Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :