Terra Divina, saison 1: Episode 1: Le temps des cerises… pourries de Marie Fontaine


Lisandru et Catarina Caitucoli, époux nonagénaires à tendance increvables, règnent sur leur clan ainsi que sur leur domaine, la Terra Divina, une magnifique cerisaie. Pourtant, leur business ne leur rapporte pas que des queues de cerises. Et personne ne s’aviserait de venir fourrer son nez dans les affaires blanc comme coke de ces vieux mafieux. Jusqu’au jour où un gars de la famille Abbruzzi entraîne avec lui dans une mort « explosive » le lieutenant de Lisandru.
Flanqués d’une petite-fille vierge comme l’huile d’olive mais chaude comme la braise, d’un fils marié à une insupportable Irlandaise, d’ennemis cachés qui ressurgissent du passé et de fantômes a priori bienveillants, les Caitucoli auront fort à faire pour démêler le vrai du faux et comprendre pourquoi Orsu Abbruzzi leur a déclaré la guerre. Au cours du combat, certains de leurs propres secrets éclateront au grand jour. Catarina découvrira à ses dépens qu’on peut passer une vie entière aux côtés du même homme sans vraiment le connaître.
Au menu de cette tragédie jubilatoire dans laquelle les macchabées tombent comme des bigarreaux : clafoutis et vendetta.

Euh… non, pas clafoutis. 
Qu’a repéré la grand-mère, Catarina, dans le lointain ?
Par la force des choses, un bras droit rend son tablier, un autre le remplace.
Qu’est-ce que j’en pense?
J’ai directement été attirée quand j’ai repéré cette nouvelle série de la collection Pulp sur la page des Editions de la Bourdonnaye.
Comment ne pas être tenté par le titre et la quatrième de couverture ?
Dès les premières pages, l’histoire commence très fort avec, Catarina, la grand-mère que j’ai trouvée complètement hilarante.
Le grand-père Lisandru n’apparaît pas beaucoup dans cet épisode mais on comprend très vite son caractère. Il est très intéressant.
Quant à Laura, la petite-fille, même si elle a également un côté un peu déjanté, on peut s’empêcher de la prendre en pitié d’être tombée dans cette famille aussi folle. D’ailleurs, j’ai hâte de voir comment elle va évoluer dans les prochains épisodes.
J’ai également beaucoup apprécié les noms de code que nos différents protagonistes emploient pour leur propre plaisir.
Mais Terra Divina ce n’est pas que des personnages complètement loufoques, il y a aussi une intrigue qui se met en place dans ce premier épisode et j’ai hâte de voir comment elle va évoluer.
A la fin de l’épisode, on peut trouver un description très agréable des différents protagonistes de la série et, en lisant ce descriptif, j’ai hâte de faire la connaissance des parents qui ne sont pas présents dans ce premier épisode.
En bref, cette série aux personnages complètement déjantés promet de longues heures de détente et je ne vais pas tarder à lire la suite. Je suis devenue accro à ce format d’épisodes qui se lisent en à peine vingt minutes.
Je tiens à remercier les Editions La Bourdonnaye pour cette belle découverte.
Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :