Felicity Atcock, tome 1 : Les anges mordent aussi de Sophie Jomain


« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

Qu’est-ce que j’en pense?
Ca faisait un moment que j’avais envie de découvrir Sophie Jomain et, quand j’ai lu la quatrième de couverture de ce premier tome, j’avoue que j’ai été directement conquise et j’ai décidé de me lancer dans l’aventure.
                   
« Les anges mordent aussi » est un coup de cœur. Une fois la première page de ce roman tournée, j’ai eu beaucoup de mal a le reposer tellement je me suis sentie happée par l’écriture fluide et attrayante de l’auteure. Quel plaisir de se retrouver directement embarqué dans ce mélange de Chick-Lit et de Bit-Lit.
Sophie Jomain a su mélanger fantastique, humour décalé et action avec beaucoup de talent et ce dès les premières lignes.
J’avoue que j’ai également adoré pouvoir m’imaginer certains lieux et, en particulier, « Le plaisir des sens » qui m’a donné envie de chocolat.
Au niveau des protagonistes, j’ai eu un gros coup de cœur pour Felicity. Qu’est ce qu’elle m’a fait rire, j’ai adoré son humour, sa maladresse et sa capacité à se retrouver dans des situations impossibles. Son caractère est également très agréable à découvrir car d’un côté on suit notre héroïne bonne poire et de l’autre on se rend compte qu’elle n’a pas froid aux yeux. Le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue m’a permis de me plonger dans sa peau et de me sentir encore plus proche d’elle.
J’ai également beaucoup apprécié le caractère de Daphnée et surtout le duo qu’elle va former avec Toni.
Quant à nos deux beaux mâles, j’ai beaucoup apprécié Stanislas mais j’ai préféré Terrence qui m’a fait complètement craquer.
En bref, je suis sous le charme de ce premier tome et, si vous cherchez un livre sans prise de tête et que vous avez aimé Sarah Dearly et Queen Betsy, je ne peux que vous conseiller de découvrir Felicity Atcock qui, pour moi, a réussi à les surpasser. D’ailleurs, j’ai hâte de lire la suite pour voir comment nos personnages vont évoluer.
Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :