Tout sauf le grand Amour de Kristan Higgins


Ce que cherche Lucy Lang à l’aube de ses trente ans ? Un homme sympa et honnête. Un homme qui s’occuperait du jardin, des barbecues, et qui jouerait au foot avec les enfants. Et surtout, surtout, un homme qui ne déclencherait en elle aucun émoi amoureux, aucune grande passion. Car Lucy refuse l’idée de souffrir de nouveau, comme elle a souffert cinq ans plus tôt en perdant son mari. Alors, même si le passé se rappelle encore à elle, aujourd’hui, elle le sent : elle a atteint les limites d’une vie exclusivement consacrée à son chat, Fat Mikey, le plus intelligent et le plus capricieux des félins, et à son travail qu’elle adore, dans la petite pâtisserie familiale de Rhode Island. Oui, il est temps, après cinq ans, de tourner la page, et de se lancer dans une nouvelle vie. Première étape : prévenir Ethan Mirabelli, son amant sexy mais inépousable, qu’il est temps de revenir à une relation strictement amicale. Deuxième étape : se lancer dans la quête de son futur mari, celui qui sera tout pour elle. Tout, sauf le grand amour.

Qu’est-ce que j’en pense?
      Quand les Editions Harlequin m’ont proposé de découvrir ce roman de leur collection Mosaïc, j’ai été très tentée. La première chose qui m’a attirée est sa magnifique couverture qui, je dois bien l’avouer, est très gourmande.
Comment résister à ces jolis cup-cakes ?
Ensuite, j’avoue que le résumé est également très alléchant et nous donne envie d’en savoir plus.
Dès les premières pages, je me suis sentie happée par l’histoire et j’ai eu beaucoup de difficulté à lâcher ce bouquin tellement le style de l’auteure est  fluide, rafraîchissant et entraînant.
Le thème principal de ce roman est le deuil mais, malgré ce sujet qui est difficile, Kristan Higgins arrive à faire passer beaucoup de tendresse dans l’histoire ainsi qu’à nous faire sourire. J’ai  été très agréablement surprise par les révélations que l’on peut découvrir au fil de la lecture.
N’oublions pas que la pâtisserie et la cuisine prennent également une place assez importante dans ce roman et, ça a été pour un moi un grand plaisir. J’avoue que cette histoire m’a souvent donné faim.
Ethan est un personnage qui m’a fait complètement craquer par son côté sensible et prévenant. J’ai également beaucoup apprécié la relation qu’il a avec son fils.
Lucy est très attachante à certains moments et à d’autres on a quasiment envie de la secouer pour qu’elle arrête de vivre dans le passé. Je ne voulais qu’une chose pour elle c’était la voir refaire sa vie et penser au présent.
Au niveau des autres protagonistes, j’ai également beaucoup apprécié les veuves noires, elles sont toujours là pour ajouter une touche d’humour à l’histoire et m’ont beaucoup fait rire.
Bien sûr, il ne faut pas oublier Fat le chat de Lucy que j’ai trouvé excellent par ses réactions.
Ha et la fin, j’ai beaucoup apprécié cette finale et j’ai été heureuse pour Lucy de voir que sa vie prenait un très agréable tournant.
En bref, « Tout sauf le grand amour » est une belle découverte qui m’a donné envie de découvrir d’autres romans de Kristan Higgins et qui m’a également ouvert vers la romance qui est un style de littérature que j’ai un peu laissé sur le côté pour l’instant.
Je tiens à remercier les Editions Harlequin pour cette belle découverte de leur collection Mosaïc.

Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :