J’étais sa petite princesse… de Nelly



La petite Nelly n’a que douze ans lorsqu’elle se fait violer pour la première fois  par son père. Ce père qu’elle aime tant, qu’elle admirait tant. Son papa, tout simplement. Le papa adoré de sa petite fille chérie. Un amour paternel qui va vite tourner au cauchemar. 
Sa maman malade, Nelly va peu à peu être investie d’un rôle qu’elle n’a pas choisi. Elle l’assumera pour le bien de tout la famille qui repose sur ses petites épaules. Petite maman pour son petit frère et sa petite soeur, petite nounou pour le bébé dont sa maman avait la garde et … petite femme pour son père esseulé.
Nelly ne peut plus faire face, elle est débordée et le comportement bizarre de son père l’effraie, mais la normalité lui échappe. Elle se fait abuser par son père…physiquement mais aussi moralement. Elle se tait et son silence va devenir peu à peu le moteur d’un cercle infernal dont elle sera prisonnière. Par chance, son professeur de musique brisera les chaînes de cet engrenage. Le silence est rompu et l’affaire va être révélée au grand jour. Nelly va encore beaucoup souffrir mais, cette fois, sa guérison va enfin pouvoir s’amorcer.

Qu’est-ce que j’en pense?
Je suis tombée sur ce livre en allant faire un tour chez ma bouquiniste préférée. J’ai lu le résumé et j’ai tout de suite su qu’il allait me plaire et je peux vous dire que je ne me suis pas trompée. Ce livre est une vraie merveille.

L’héroïne de ce livre, Nelly, est une petite fille plein de courage qui a réussi à raconter son histoire à la police, devant les tribunaux et dans l’émission « Mea Culpa » qui est passée sur TF1. Suite à l’émission, elle a fait ce livre.

C’est une bonne chose qu’elle ait réussi à écrire ce livre parce que bien souvent on pense que des histoires comme celle-là n’arrivent qu’aux autres et ça nous fait prendre conscience que ça peut arriver dans tous les foyers même dans le nôtre.
Nelly a parlé pour tous ces enfants qui n’osent pas parler parce qu’ils ont peur de perdre leur père ou la personne proche qui leur fait subir cet inceste et ils ont aussi peur de perdre l’amour de cette personne. Ces enfants là sont souvent, comme Nelly, jugés coupables par certaines personnes de l’entourage et c’est très difficile pour eux à accepter. Nelly a eu le courage de crier au monde son innocence.
J’ai vraiment été touchée par son histoire qui a été écrite avec beaucoup de sincérité et d’émotion. Cette émotion, on la ressent tout au long de l’histoire.

Les deux passages du livre qui m’ont le plus marquée
  • D’avoir embrassé mon premier garçon, j’étais contente. J’étais toute folle de joie. Je devenais une jeune fille. C’était formidable. Ça me changeait de tous mes problèmes à la maison. J’étais comme les autres, comme mes copines qui ne pensaient qu’à rigoler, qui avaient des petits copains. Et ça, mon père ne l’a pas supporté. Il avait l’impression que j’allais l’abandonner, qu’il n’aurait plus personnes pour l’aimer. Ca rendait notre mariage impossible !
  • A mon père, je n’ai jamais demandé si c’était normal ou non. Si j’avais commencé à lui en parler, peut-être qu’il aurait pris peur, et Dieu sait ce qu’il m’aurait fait ! Un jour il m’avait menacée : – Si tu parles, nous mourrons tous les deux. Nous prendrons la voiture et nous aurons un accident. J’avais raconté cela à un copain, qui a rigolé. Il ne m’a pas crue, et c’est normal : qui veut croire une chose pareille, un papa qui veut mourir avec sa fille ? Alors, je n’ai plus jamais rien dit à personne
Publicités

Merci pour votre passage. N'hésitez pas à laisser un commentaire après lecture de l'article, je vous répondrais dès que possible :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :